Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Si tu es amoureuse d’un homme inaccessible, tu souffres peut-être du syndrome de Fortunata

Si tu connais une fille dont les sentiments amoureux platoniques sont exagérés, il est fort possible que tu sois face à quelqu’un qui souffre du syndrome de Fortunata, un intérêt romantique irrationnel pour un homme inaccessible. Les symptômes ressemblent à ceux d’un film de comédie romantique, mais ils ne sont vraiment pas drôles pour celles qui en souffrent ni pour les hommes qui sont l’objet de leurs désirs.

Sympa va aujourd’hui t’en dire plus sur ce syndrome tout aussi intéressant que curieux.

Ce qu’est le syndrome de Fortunata

Ce syndrome est un type de dépendance émotionnelle qui touche surtout les femmes. Elles développent un attachement affectif profond envers une personne qui est hors de leur portée, comme un homme marié par exemple. Cela survient souvent lorsque les femmes ressentent un vide dans leur vie quotidienne, qu’elles abandonnent alors leurs objectifs et font de l’homme de leurs rêves leur seul but.

Ce n’est pas une maladie, c’est un syndrome

La femme qui en souffre n’est pas malade, car ce n’est pas une maladie, mais un syndrome, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un groupe de symptômes spécifiques caractéristiques d’un état. Ce syndrome est une sorte de dépendance émotionnelle, qui s’accompagne donc d’un amour inconditionnel pour l’homme désiré, de pensées irrationnelles et d’idées et commentaires contradictoires.

Voici les symptômes

  • Sentiment d’amour envers un homme, dans la plupart des cas, marié, qui n’a aucunement l’intention de quitter sa femme.
  • Espoir irrationnel que l’homme quittera sa femme pour être avec la fille qui souffre du syndrome.
  • Possibilité de tout quitter si l’homme le demande.
  • Croyance irrationnelle que la vie sans cette personne n’a aucun sens.
  • Fidélité envers la personne dans sa façon d’être et de parler jusqu’à agir avec indifférence et froideur envers les autres hommes.
  • Contradiction dans ses sentiments envers le partenaire de l’homme, parce qu’elle lui en veut d’être “injustement” avec son bien-aimé. Mais en même temps, elle veut être à sa place et cherche à lui ressembler.
  • Insistance sur l’amour entre les deux, même si l’homme le nie.

Qui était Fortunata et pourquoi le syndrome s’appelle ainsi

C’est la psychologue Monica Oala qui a inventé ce terme et elle avait une bonne raison de l’appeler ainsi. Dans le roman Fortunata y Jacinta de l’écrivain espagnol Benito Pérez Galdós, le personnage de Fortunata présente plusieurs des traits caractéristiques des femmes qui souffrent de ce syndrome. Voici, ci-dessous, une déclaration destinée à la femme de l’homme de ses rêves :

“Ton mari est à moi et je dois te l’enlever (...). Ton mari est à moi ; tu me l’as volé... comme tu peux voler un mouchoir. Dieu est témoin. (...) Maintenant, tu le laisses partir ou tu verras, tu verras qui je suis”.

Comment la traiter

Comme tous les syndromes psychologiques, il est nécessaire de travailler main dans la main avec un thérapeute afin de surmonter les symptômes. Jusqu’à présent, le type de traitement le plus efficace a été la thérapie cognitivo-comportementale. Une fois que le problème est admis et accepté, la patiente travaille pour apprendre à faire face à la situation et à cultiver l’acceptation de soi.

Alors, connais-tu quelqu’un qui a ces symptômes ?
Et toi, que ferais-tu pour l’aider ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Illustré par Mariya Zavolokina pour Sympa