Sympa

Un psychologue parle de ce qu’est le désamour et comment il peut changer une personne

Parfois, l’amour disparaît, d’autres fois, il n’a même pas existé. Néanmoins, nous essayons de faire tout ce que nous pouvons pour maintenir une relation à flot. Cependant, dans certains cas, il faut rompre cette union pour ne pas se perdre soi-même.

La psychologue Anna Kiryanova a décrit avec précision ce que c’est que le désamour et chez Sympa, nous avons décidé de partager ces conclusions avec toi afin que tu puisses apprécier encore plus ceux qui t’aiment vraiment.

Le désamour c’est quand on n’a plus le droit de s’embêter, de parler, de rire ou de se faire des câlins. Tu ne peux pas exprimer ton inquiétude parce que c’est absurde et que ce n’est pas une raison valable de souffrir. Tu ne peux rien demander et tu dois comprendre que la situation est très difficile. Tu ne peux pas compter sur de l’aide parce que les adultes doivent résoudre leurs problèmes par eux-mêmes. Même si tu as 5 ans, c’est déjà un âge avancé. Et si tu as 35 ans, tu es vieille. Ce n’est pas bien de porter des vêtements aussi pompeux quand on est presque une vieille dame.

Le désamour, c’est quand ton partenaire ne te reproche rien, mais qu’il ne te loue pas non plus. C’est quand il t’ignore. Tu te sens mal à l’aise lorsque tu déjeunes avec cet être cher parce que tu as peur qu’il te dise que tu manges trop. Et cette personne mangera de ce que tu as cuisiné et ne dira rien car elle ne remarquera pas ton effort d’avoir tout nettoyé, servi le déjeuner dans de belles assiettes, ou encore mis des fleurs dans le vase. Le désamour, c’est quand rien n’est possible. Quand tu es irrité, énervé, insatisfait, frustré, quand tu dis n’importe quoi, et que tu deviens fou. Tout ce que tu peux faire, c’est attendre qu’il t’emmène faire un tour. Ne te plains pas, ne pleure pas, repose-toi et sois patiente. Quand il ne te défend pas et qu’il dit “c’est de ta faute”, c’est du désamour.

Quand il ne t’offre pas de cadeau, quand il ne veut pas dépenser d’argent pour toi, c’est aussi du désamour. Ce n’est pas de la haine. Parfois, c’est pire parce que les gens détestent quelque chose, par exemple, par jalousie. Et tu peux accepter ou contre-attaquer. Mais le désamour n’a même pas de raison. Même s’il dit : “Je t’aime, mais laisse-moi tranquille, c’est de nouveau la même chose”, c’est du désamour. Et ça détruit tout le monde, surtout les personnes âgées, les enfants et les chiens.

Le désamour rend une personne timide et maladroite, qui se sent gênée et laide, qui a peur de tout gâcher, d’ennuyer, de causer des irritations... Il n’y a rien que tu puisses faire. Si tu as la force, tu dois partir... ou au moins comprendre qu’il s’agit là de désamour.

As-tu déjà vécu cette situation ? Penses-tu que la description d’Anna Kiryanova représente bien le désamour ? Donne-nous ton opinion dans les commentaires ci-dessous.