Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici l’explication scientifique de la raison pour laquelle, parfois, le temps passe si vite

1---
354

La perception du temps est un sujet qui intéresse les scientifiques depuis le siècle dernier, et ils cherchent constamment à expliquer les raisons pour lesquelles, parfois, les heures semblent passer très vite, et d’autres fois trop lentement. Par exemple, les périodes d’angoisse semblent éternelles, tandis que les jours de vacances passent à la vitesse de l’éclair. Si tu t’es déjà demandé pourquoi ce phénomène se produit, tu trouveras la réponse dans cet article !

Sympa veut t’expliquer pourquoi nous percevons le temps différemment en fonction de nos émotions.

Nous avons une “horloge” dans le cerveau

Il y a une horloge biologique dans notre cerveau qui délimite notre perception du temps et qui est affectée par nos périodes d’attention par rapport à nos périodes d’excitation. Pour prouver son existence, le professeur de psychologie et de neurosciences Warren H. Meck a mené une étude à l’Université Duke dans laquelle il a découvert que cette “horloge” n’est pas une structure ou une zone du cerveau responsable du temps de traitement, mais un réseau neuronal qui est stimulé selon nos émotions, altérant ainsi notre perception du temps.

La campagne, la ville et notre conception du temps

Dans le cadre d’une autre étude réalisée par l’Université Carleton, au Canada, des promenades dans la ville ont été réalisées et comparées à des promenades dans des lieux proches de la nature. On a demandé aux participants de déclarer le temps qu’ils croyaient s’être écoulé, et les réponses ont été comparées au chronomètre. La perception du temps était assez proche dans les deux cas. Cependant, ceux qui marchaient à la campagne avaient l’impression que le même laps de temps s’était écoulé plus lentement et qu’ils étaient plus calmes que ceux qui marchaient en ville.

Notre recherche de récompenses

En 2014, l’Université de l’Alabama a mené des recherches pour découvrir la relation entre les stimuli et notre notion du temps. Par conséquent, on a observé que la promesse d’une récompense dilate notre sensation temporelle. C’est le cas par exemple, lorsque nous arrivons dans un restaurant en étant affamés et que le temps d’attente pour que notre plat arrive à table semble une éternité, ou encore lorsque nous attendons deux minutes que notre nourriture sorte du micro-ondes. Mais si, d’un autre côté, nous poursuivons activement notre objectif plutôt que d’attendre, nous aurons l’impression que le temps a passé rapidement. Si nous continuons avec notre exemple précédent, la préparation de notre propre plat fait passer le temps plus vite que la commande d’un plat dans un restaurant.

Plaisir et bonheur

Quand nous sommes heureux, nous nous sentons plus positifs et nos pensées nous laissent rarement nous soucier d’autre chose que du moment présent. Des recherches ont été menées à l’Université de Milan-Bicocca, en Italie, afin de déterminer la relation entre notre sentiment de bonheur et notre perception du temps qui passe. Les sociologues Viviana Di Giovinazzo et Marco Novarese ont conclu que notre attention est considérablement réduite lorsque nous nous trouvons dans des états de sérénité et de bonheur. Cela fait que notre pensée ne se concentre pas sur une situation, ralentissant sa vitesse, ce qui nous fait percevoir le temps comme s’il passait plus vite.

Émotions et peur

Le stress est une réaction de notre corps à des situations qui nous causent des émotions liées à l’incertitude. En 2012, l’Université de Stanford a réalisé une expérience dans laquelle différentes images ont été montrées à différents sujets pendant un temps limité. Les personnes qui ont été exposées à des photos suggérant des scènes fortes et effrayantes sont entrées dans un état de vigilance, présentant des émotions telles que la peur d’affronter quelque chose d’inconnu, augmentant la vitesse de leurs pensées. Par conséquent, ceux qui ressentaient de la peur ont ressenti le temps comme s’il était plus lent.

La dépression prolonge le temps

Les troubles émotionnels comme la dépression affectent également notre notion du temps. En France, l’Université Blaise Pascal a réalisé une étude dans laquelle il a été constaté que les personnes dont la santé émotionnelle les amène à souffrir d’états très contemplatifs perçoivent le temps comme s’il ne passait quasiment pas.

À quel moment sens-tu que le temps passe vraiment lentement, et à l’opposé, quand semble-t-il passer à toute allure ? Raconte-nous dans la section des commentaires !

1---
354