Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15 Mythes sur les requins qu’il est temps de se sortir de la tête

1-37
21k

Quand tu vas à la plage et que tu t’immerges dans l’eau, peut-être que tu fais partie de ceux qui cherchent des yeux un requin qui serait dans les parages. En vérité, les chances pour que cela arrive sont assez minimes. Mais il existe quand même beaucoup de mythes sur ces prédateurs marins qui les rendent terrifiants, même si la plupart sont des mensonges. Il se trouve qu’en fait, nous en savons très peu sur les requins. Ou plutôt, nous ne savons que ce que nous montrent les films.

Sympa a rassemblé pour toi dans cet article les mythes les plus courants sur les requins. Nous te les présentons, car l’information c’est le pouvoir, et on ne sait jamais, tu pourrais en avoir besoin un jour.

Mythe 1 : Les requins peuvent sentir ne serait-ce qu’une goutte de sang à des kilomètres de distance

Il est vrai que les requins ont le sens de l'odorat très développé. En fait, certaines espèces peuvent sentir l'odeur du sang à une distance de quelque... 400 m ! Tout comme nous, ils ont des fosses nasales sous le museau, prévues spécifiquement pour identifier des centaines d'odeurs dans l'eau. Mais cela ne veut pas dire qu'ils attaquent immédiatement après avoir senti l'odeur du sang. Le plus probable est qu'ils ne le fassent pas.

Supposons que tu sois en train de nager et que tu te fasses une coupure au pied. Pour que l’odeur de ton sang arrive jusqu’à un requin, il faudra, en premier lieu, qu’il nage à une grande vitesse. Cela dépend notamment des courants marins. Ensuite, le requin doit identifier l’odeur et la trouver attirante. De plus, il doit te repérer à toi. Et il est impossible que cela se produise s’il est à des milliers de kilomètres de distance. Ainsi, tu peux nager tranquillement jusqu’à la côte et soigner ton pied.

Mythe 2 : Les requins aiment la chair humaine

Certains croient que les requins adorent la chair humaine et que s’ils voient donc un humain sur leur chemin, celui-ci irait tout droit dans leur gueule. Erreur ! Chaque espèce de requin a des goûts bien distincts.

Par exemple, le requin nez noir aime manger des mollusques, de petits poissons, quelques poissons marins perdus dans l’océan, mais, des humains ?... Non, merci. Mais encore faudrait-il que cette espèce puisse détecter l’odeur de sang à plusieurs kilomètres de distance.

Mythe 3 : les requins chassent les humains exprès

Si un requin attaque un plongeur, il ne le fait pas exprès. C’est par hasard et c’est involontaire. Sûrement, l’animal a cru voir un loup de mer ou un phoque. Si quelque chose attire l’attention du requin dans l’eau, peut-être qu’il s’approchera pour le mâcher un peu, afin de s’assurer qu’il est bien comestible.

Mythe 4 : si un requin cesse de nager, il meurt

Pour savoir que ce mythe n’est pas du tout vrai, il faut comprendre comment il respire. Les requins s’approvisionnent en oxygène de deux manières. La première consiste à utiliser les muscles des joues pour expulser l’eau de la bouche par le biais des branchies. Grâce à cette méthode de respiration, les requins peuvent rester tranquilles, en reposant sur les fonds marins.

La seconde méthode s’appelle la ventilation. Pour que les branchies capturent l’oxygène de l’eau, le requin doit rester en mouvement. Ce doit être pour cela que les gens pensent que s’il ne bouge pas, il cesse de respirer et meurt. Des 400 espèces de requins qui existent dans les océans, seulement 20 utilisent uniquement cette méthode. Les autres utilisent les deux méthodes de respiration.

Mythe 5 : les requins peuvent bondir hors de l’eau

Dans les films, il ne manque jamais la fameuse scène où le requin sort de l’eau en bondissant. Cette image est très rare dans la nature. En fait, seuls les requins blancs peuvent sauter jusqu’à 2,5 mètres au-dessus du niveau de la mer pour chasser les oiseaux marins désorientés. Pour réaliser cette prouesse, tu devrais voyager le long des côtes d’Afrique du Sud, car il n’y en a pas ailleurs.

Mythe 6 : Les méduses servent de bonne cachette

Peut-être as-tu entendu dire parmi les plongeurs qu’une bonne échappatoire à l’attaque du requin est de se cacher parmi les méduses. Mauvaise idée. Les requins n’ont pas peur de ces prédatrices parce que leur peau est suffisamment épaisse pour ne pas sentir les piqûres.

Même s’il est certain qu’ils ont les yeux sensibles, ils peuvent les recouvrir d’une membrane spécifique, si nécessaire. Si tu te retrouves face à un requin quand tu plonges, la dernière chose à faire est de fuir vers les méduses parce que tu finiras avec des piqûres terribles.

Mythe 7 : Toutes les espèces de requins sont des prédateurs

Tous les requins ne chassent pas pour survivre. Par exemple, le requin baleine a l’air terrifiant parce qu’il est gigantesque. Cependant, il ne mange que du plancton, qu’il filtre à travers ses branchies modifiées. Une autre espèce, le requin nourrice, consomme des langoustes, de petites raies et des oursins qu’il trouve dans les fonds marins.

Mythe 8 : s’il n’y a pas d’attaque sur la côte, c’est qu’il n’y a pas de requin

Il y a des requins dans tous les océans, dans les eaux profondes ou sur les côtes, et même dans les eaux douces des lacs et des fleuves ! Ce n’est pas parce que tu ne les vois pas qu’ils ne sont pas là ! Seulement, ils ne sont pas intéressés par les humains.

Mythe 9 : tous les requins sont pareils

Demande à un enfant de te dessiner un requin et tu obtiendras probablement l’image typique que l’on se fait d’un requin, à savoir un énorme poisson en forme de torpille avec de grandes nageoires, des dents menaçantes et un air furieux.

Comme on l’a mentionné plus tôt, il existe environ 400 espèces de requins, de toutes les formes et toutes les tailles. Les plus petits mesurent 20 cm de long, comme le “capitaine” des eaux profondes. D’autres sortent du commun, comme le requin baleine, qui atteignent jusqu’à 12 mètres de long.

Les requins n’ont pas non plus tous des dents tranchantes. Le requin dormeur cornu a des dents en forme de molaires, qui lui servent à triturer les carapaces de tortues. C’est à peine si le requin pélerin a des dents, et elles ne lui servent même pas pour se nourrir.

Mythe 10 : les requins sont impitoyables

Il est vrai qu’ils ont gagné la réputation d’être féroces, impitoyables et sanguinaires. Mais il est possible de faire peur à un requin et de l’éloigner. Si tu en trouves un dans l’eau, regarde-le droit dans les yeux et crie, montre-toi agressif tout en nageant vers l’animal, et il te fuira.

La plupart des attaques contre les humains ont eu lieu car le nageur était distrait et parce qu’il n’a pas vu venir le prédateur marin. Rappelle-toi : ta réaction est ce qui compte. Ne panique surtout pas. Essaie de rester aussi calme que possible.

Mythe 11 : Les requins nagent à la surface de l’eau

D’innombrables scènes de films nous ont fait croire que les requins nageaient à la surface de l’eau, tout simplement parce que l’on voit leur nageoire dépasser. En vérité, la plupart d’entre eux préfèrent nager très profond dans l’eau, car c’est là qu’ils trouvent les meilleures proies.

Mythe 12 : Les requins ne mordent que s’ils sont sur le flanc

Il n’y a rien de plus faux ! Ils peuvent mordre et attaquer de n’importe quel angle. Donc, fais attention.

Mythe 13 : Les requins vivent des milliers d’années

On dit que les requins peuvent vivre jusqu’à mille ans. En vérité, l’âge moyen d’un requin est d’environ 70 ans. Mais il y a bien une exception à cette règle. Le requin du Groenland vit entre 300 et 500 ans ! Le secret de sa longévité est l’eau gelée dans laquelle il vit ainsi que sa dimension affolante. Cette combinaison de facteurs fait que son métabolisme est extrêmement lent. C’est pour cela qu’il met autant de temps à vieillir.

Mythe 14 : Les requins ont une langue

Voici un autre mythe véhiculé par les films. Ils ont un organe similaire à notre langue, appelé basihyal. C’est une partie du cartilage frontal qui va de la poitrine jusqu’à la gueule et qui leur sert à soutenir le squelette. Il ne participe cependant pas au processus d’alimentation.

Mythe 15 : Les requins peuvent nager à reculons

Les réalisateurs de films ont décidément réussi à ancrer en nous des idées erronées ! C’est typique de voir la scène du requin qui nage vers l’arrière pour échapper à la cage. L’anatomie du requin l’empêche de faire cela. Il ne peut aller que vers l’avant grâce à sa queue et à ses nageoires pectorales qui l’aident à tourner. Mais en aucun cas il ne peut nager à reculons.

Quelles sont les autres choses que tu connais sur les requins ? En as-tu déjà vu un dans la vraie vie ? Oserais-tu regarder un requin droit dans les yeux pour le faire fuir ? Raconte-nous tes expériences dans les commentaires !

Photo de couverture GENIAL / YouTube
1-37
21k