Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

6 Raisons pour lesquelles dégriffer un chat est cruel et égoïste

1---
12k

Imagine qu’un jour, en te réveillant, tu te rendes compte qu’il te manque une partie de ton corps. Ça semble effrayant, non ? Eh bien c’est exactement ce que les chats peuvent ressentir après avoir subi un dégriffage, également appelé onyxectomie. Les propriétaires de chats pensent souvent à tort que cette intervention est aussi simple et indolore qu’une manucure, mais en réalité, ceci peut engendrer de graves problèmes de santé, physiques et psychologiques. En raison de sa cruauté, cette pratique est d’ailleurs interdite dans plusieurs pays.

Chez Sympa, nous pensons que les propriétaires d’animaux ne devraient pas toujours faire passer leurs propres intérêts en premier, et qu’ils devraient plutôt penser à protéger le bien-être de leurs compagnons à quatre pattes. Nous avons donc décidé d’enquêter sur ce sujet encore très controversé afin d’expliquer pourquoi dégriffer son chat est considéré comme un acte inhumain.

1. Techniquement, ça revient à couper les doigts du chat

Les griffes des chats ne ressemblent pas du tout à des ongles humains, donc le dégriffage ne peut pas être comparé à une simple coupe d’ongles. Chez les chats, les griffes font partie intégrante du dernier os de leurs orteils. Le dégriffage inclut donc non seulement l’ablation des griffes, mais aussi une série d’amputations d’os, de ligaments et de tendons. Si une intervention similaire était effectuée sur un humain, ça reviendrait à lui couper les doigts au niveau de la dernière phalange.

2. Ça fait souffrir le chat

Bien que le dégriffage soit considéré comme une opération de routine dans de nombreux pays, des études ont démontré que 20 à 50 % des chats dégriffés connaissent des complications après l’intervention. Il s’agit notamment de douleurs, de saignements, de lésions nerveuses, et d’autres complications liées à l’opération, comme des infections et abcès. Le chat peut également souffrir de douleurs articulaires chroniques, car à long terme, le dégriffage affecte son équilibre et sa force musculaire.

3. Cela peut provoquer de sérieux problèmes de comportement

Chez les chats, gratter est plus qu’un comportement naturel, c’est un besoin. Ils commencent à le faire dès huit semaines, et c’est leur manière de marquer leur territoire, de se débarrasser des peaux mortes, et d’étirer leurs muscles. Lorsqu’un chat est dégriffé, il souffre de stress émotionnel, car il ne peut plus gratter. Cela peut aussi rendre un chat plus agressif, plus enclin à mordre, et ça risque d’influencer négativement ses interactions avec les autres chats.

4. Cela affaiblit les muscles du chat

Si le dégriffage empêche le chat de pouvoir étirer ses muscles, cela affecte donc aussi la force musculaire de ses épaules, de son dos et de ses pattes. Ceci peut même provoquer une atrophie musculaire. Cette intervention modifie également la manière dont l’animal marche, ce qui peut provoquer une gêne dans sa posture.

5. Cela perturbe le sens de l’équilibre du chat

L’onyxectomie altère aussi le sens de l’équilibre des chats. Ils ont besoin de leurs griffes pour maintenir une position stable quand ils marchent ou qu’ils sautent. Mais lorsqu’on leur retire leurs griffes, ils doivent donc trouver une nouvelle technique pour se déplacer sans gêne. Ceci augmente les risques de chutes lors des sauts, et donc de blessures et d’inconfort.

6. Cela fait du chat une créature sans défense

Les vétérinaires déconseillent aux propriétaires de chats dégriffés de les laisser sortir à l’extérieur. En effet, un chat dégriffé ne pourra pas se protéger des éventuels dangers, ni s’échapper rapidement, car il ne peut plus grimper. Sans ses griffes, un chat devient vulnérable et perd tous ses moyens de défense.

Avais-tu déjà entendu parler de cette pratique ? Connais-tu des animaux qui ont subi une telle intervention ? Es-tu pour ou contre cette idée ? Laisse ton avis dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage !

1---
12k