Sympa

Des scientifiques affirment que les gens qui parlent à leurs animaux de compagnie sont plus intelligents que ceux qui ne le font pas

Si tu ne peux pas t’empêcher de raconter ta journée à ton chien, ou d’expliquer ce que tu as mangé à ton chat, tu peux en être fier. Contrairement à ce que disent les personnes de ton entourage, tu n’es pas fou, et encore mieux, selon de récentes découvertes scientifiques, tu serais peut-être même plus intelligent que la moyenne.

Chez Sympa, cette étude a attisé notre curiosité, et nous avons ainsi découvert des données très intéressantes, que nous avons hâte de partager avec toi.

Les animaux de compagnie sont nos plus fidèles amis. Ils sont toujours là, près de nous, et nous apportent tout le soutien et le réconfort nécessaires. Il n’est donc pas surprenant que nous nous sentons parfois submergés par le besoin de partager nos pensées et nos sentiments avec eux. Mais il y a une explication scientifique permettant désormais d’expliquer pourquoi nous parlons aux animaux, même si nous pensons qu’ils ne peuvent pas nous comprendre.

Les chercheurs appellent ce phénomène l’anthropomorphisme. Heureusement, ils ont confirmé qu’il n’est pas nécessaire de consulter un médecin si tu es concerné. La tendance à attribuer des émotions et des caractéristiques humaines à des objets ou à des animaux est basée sur l’intelligence et la créativité, plutôt que sur la folie. “C’est en fait une tendance naturelle qui fait, entre autres, que les humains font partie des êtres les plus intelligents de la planète ”, explique Nicholas Epley, l’un des scientifiques à l’origine de cette étude.

Si nous allons plus loin, nous pouvons facilement comprendre que cette histoire commence vraiment dans notre plus tendre enfance. Les enfants sont capables de se faire des amis à partir de rien. Tu te souviens probablement avoir déjà emporté ton ours en peluche avec toi en vacances, afin qu’il ne se sente pas seul ou abandonné. Les parents apprécient d’ailleurs généralement ces signes de loyauté, d’amitié et de communication chez leurs enfants.

Mais les choses changent lorsque l’on grandit. On pense généralement que cette caractértistique doit être laissée de côté, et que nous devons la surmonter. C’est pourquoi quand nous voyons des adultes parler à leur ordinateur ou à leur voiture, nous avons tendance à penser que ces personnes sont immatures, voire même un peu folles.

Cependant, il n’y a pas vraiment de différence entre parler à un objet inanimé et parler à un animal domestique. Par exemple, Epley a analysé une enquête assez intéressante menée par l’émission de radio Car Talk, dans laquelle il a été observé qu’un grand nombre de personnes parlent à leur voiture, et croient sincèrement que leur véhicule a un esprit, éprouve des sentiments, et a même sa propre personnalité.

Tu peux donc être rassuré et dormir sur tes deux oreilles si tu fais partie de ces personnes qui parlent à des objets ou à des animaux. Le fait de raconter ta journée à ton animal de compagnie est tout à fait naturel et normal, et ça signifie tout simplement que ton cerveau fonctionne correctement. Donc la prochaine fois que tu promèneras ton chien en lui confiant tes inquiétudes sur le dénouement final de Game of Thrones, tu pourras ignorer les regards surpris des passants qui t’entendront parler. Dis-toi qu’ils sont simplement jaloux de ton intelligence et de ta grande capacité intellectuelle !

As-tu l’habitude de parler ou de raconter ta journée à ton animal de compagnie ? Quels sont les autres objets que tu considères comme “vivants” autour de toi ? Partage cet article avec tous tes amis, et n’oublie pas de laisser ton avis dans la section des commentaires !

Photo de couverture elena_shumilova / Instagram
Illustrations Marat Nugumanov pour Sympa