En Colombie, une loi a été proposée pour que les établissements scolaires sensibilisent les enfants à la protection animale

À la maison, il est possible d’apprendre aux tout-petits à s’occuper et à respecter les animaux. L’exemple des parents et le fait de cohabiter avec des animaux domestiques, comme des chiens ou des chats, aident les enfants à savoir quel doit être leur comportement face à d’autres espèces. Récemment, la Colombie a proposé une nouvelle méthode : inclure la protection animale dans le programme scolaire.

Chez Sympa, nous adorons les animaux, alors nous souhaitons partager avec toi cette proposition de rendre le bien-être animal une matière obligatoire dans les écoles colombiennes.

Encourager le bien-être animal pour former de futurs adultes respectueux

Pendant longtemps, des études ont essayé de prouver que le lien entre un enfant et un animal pouvait diminuer la violence et les comportements asociaux à l’âge adulte. Il n’y a pas beaucoup de recherches sur le sujet qui peuvent confirmer cette hypothèse, mais il existe des rapports qui stipulent que les animaux peuvent engendrer un comportement positif. Plusieurs auteurs ont même conclu que grandir avec des animaux forme une meilleure estime de soi, des habiletés sociales et stimule un développement cognitif.

La sensibilisation est importante, parce qu’elle permettrait de diminuer et de prévenir la violence sociale. Comment faire si tous les enfants, pour différentes raisons, ne peuvent pas cohabiter avec un animal ?

Récemment, la Colombie a proposé un projet qui a pour objectif d’apprendre aux enfants, dès leur plus jeune âge, à respecter et à mieux s’entendre avec les animaux.

“Loi Jupiter” ou comment un animal a été la source d’inspiration de la protection animale

L’initiative s’est répandue en Colombie. Elle porte le nom de “Ley Júpiter” (“Loi Jupiter”), en hommage au lion dont s’est occupée Ana Julia Torres, une écologiste de Cali. Elle l’a secouru quand il n’avait que trois mois et gardé dans un refuge. Par la suite, le Departamento Administrativo de Gestión del Medio Ambiente (DAGMA) l’a contrainte de l’emmener dans un zoo.

Dans son nouveau lieu de vie, le félin est tombé malade et est décédé en mars 2020. Pour que cette tragédie ne se reproduise pas, Fabian Diaz, de Alianza Verde, a proposé que les établissements scolaires de Colombie enseignent la protection animale.

Une matière obligatoire dans les écoles

La protection animale deviendrait une matière obligatoire, comme les mathématiques, les sciences naturelles, les sciences sociales ou les sciences humaines.

À propos de ce projet, Fabian Diaz a précisé que cela est nécessaire pour que “les enfants, les jeunes et les adolescents reçoivent une formation sur le bien-être et la protection animale, qui permetterait d’éveiller les consciences à ce sujet”, parce que sur les réseaux sociaux et les médias, des cas de maltraitance animale sont exposés quotidiennement. “Ces faits de violence à l’encontre des animaux prouvent que la société ne va pas bien, alors l’État doit combattre ces comportements dans le but de les éradiquer”, a-t-il écrit.

De plus, il a expliqué, selon le journal El Espectador, que les animaux “doivent être entendus comme d’autres êtres vivants qui interagissent dans le développement ou la préservation de l’environnement”.

Les principales lignes de ce projet devront être régulées par le Ministère de l’Éducation et le Ministère de l’Environnement, pour que les écoles puissent appliquer la nouvelle loi. Elle devrait avoir un impact important sur l’évolution des mentalités des jeunes générations en Colombie. Les enfants grandiront en ayant plus d’empathie et en étant plus sensibles au bien-être des animaux.

Que penses-tu de ce projet ? Comment apprends-tu à tes enfants à respecter les animaux ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Partager cet article