Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une étude a expliqué pourquoi caresser des chiens et des chats réduit le stress

1--5
286

Après une longue journée, rentrer chez toi est le moment dont tu as le plus envie, et s’il y a une petite boule de poils qui t’attend, c’est encore mieux ! Tu as peut-être remarqué que lorsque tu t’assois et que tu prends un moment pour caresser ton animal et passer un peu de temps avec lui, ton stress commence à diminuer peu à peu, mais quelle est l’explication derrière ce phénomène ? Des chercheurs de l’Université de l’État de Washington ont mené une étude au cours de laquelle ils ont constaté que l’interaction avec les chiens et les chats par les caresses et le contact physique peut soulager efficacement le stress accumulé.

L’équipe de Sympa s’est penchée sur cette étude pour en partager les détails les plus importants avec toi. Maintenant, tu auras une raison de plus de passer du temps avec ton animal et de libérer le stress que tu accumules pendant la journée.

En quoi consistait l’étude ?

La recherche, publiée dans Sage Journals et menée par Patricia Pendry et Jaymie L. Vandagriff, s’est concentrée sur les effets d’un programme de visite animale de 10 minutes sur les niveaux de cortisol salivaire, une hormone produite lorsque les gens sont stressés. Le but de l’étude était de déterminer l’efficacité de cette activité pour les personnes qui souffrent de stress. Ils ont pu observer les preuves indiquant que l’interaction avec les chiens et les chats peut agir comme un soulagement momentané.

La méthode qu’ils ont utilisée

Pour répondre à leurs interrogations, ils ont convoqué 249 étudiants choisis au hasard et les ont répartis en 4 groupes pour passer les tests. La première équipe pouvait avoir un contact physique avec les chiens et les chats pendant 10 minutes, en ayant la possibilité de les caresser et de jouer avec eux. Le deuxième groupe n’avait le droit que d’observer les animaux et ce que faisaient leurs camarades pendant qu’ils attendaient leur tour en ligne. Le troisième groupe n’a pu observer les animaux que sur des diapositives projetées dans une pièce, et les autres participants étaient dans une salle d’attente, sans interaction avec personne, sans pouvoir utiliser leur téléphone portable ou tout autre dispositif qui puisse les distraire.

On a d’abord demandé aux étudiants de prélever des échantillons de cortisol salivaire au réveil à l’aide d’un kit spécial comprenant des instructions pour la procédure à suivre. Quand ils ont été recrutés, on leur a également expliqué comment s’y prendre et on leur a donné des exemples. De plus, le kit contenait des étiquettes avec un numéro d’identification, un stylo permanent et un petit formulaire d’enquête pour informer sur leur activité physique, leur alimentation, leur utilisation de médicaments, leur volonté d’interaction avec les animaux et, bien sûr, sur l’existence de symptômes liés au stress. On a aussi évalué leurs symptômes dépressifs et anxieux.

Pourquoi l’interaction avec ces animaux réduit le stress ?

Selon l’étude, l’interaction avec les chiens et les chats entraîne une augmentation momentanée des émotions positives et, par conséquent, une diminution des sentiments négatifs. Cela permet de réduire le niveau de stress ressenti, ce qui améliore l’humeur. En effet, vivre avec des animaux augmente les niveaux d’ocytocine, une hormone qui, entre autres choses, provoque une sensation de bonheur, tout en réduisant le taux de cortisol. Quant aux étudiants, on considère que le contact avec les animaux les mène au développement socio-affectif, et c’est pourquoi ils sont plus motivés, plus auto-efficaces, ont une meilleure interaction sociale, sont plus engagés et trouvent plus facilement des alternatives pour traiter les problèmes qui sont causés par le stress.

Les résultats obtenus

Pour examiner les effets de l’interaction avec les animaux, on a analysé les taux de cortisol des participants avant et après l’activité. On a pu constater qu’ils diminuaient de façon significative lorsqu’il y avait contact avec des chiens et des chats pendant 10 minutes. Par contre, le simple fait d’observer la rencontre des autres participants avec les animaux, de regarder des photos ou seulement de penser à caresser un animal ne produit pas le même résultat.

Les recherches à venir

Grâce à cette étude, il a été possible de confirmer que les échanges avec les animaux peuvent aider à mieux gérer les émotions lorsque le stress survient et que, combiné au soutien social comme le contact physique, on se débarrasse plus facilement des sentiments négatifs. Toutefois, dans les recherches à venir, il sera nécessaire de décrire plus en détail les caractéristiques des participants, ainsi que d’autres facteurs tels que la fréquence des caresses, la rencontre des regards et la qualité de l’interaction.

Que penses-tu de cette étude ? As-tu déjà vécu cela avec ton animal ? Et toi, qu’est-ce que tu fais pour dire adieu au stress ? Dis-nous tout dans les commentaires, et partage une photo de ta boule de poils !

Photo de couverture Unknown / Imgur, Unknown / Imgur
1--5
286