Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une étude explique ce qui détermine une bonne entente entre un chien et un chat

On connaît tous l’expression “s’entendre comme chien et chat”, et on a toujours cru qu’il s’agissait d’une relation conflictuelle et tendue. Certaines personnes qui ont déjà un chien souhaitent adopter un chat dans la famille, et nous sommes en droit de nous demander si cette relation a un avenir. Mais ces animaux sont-ils réellement condamnés à ne pas bien s’entendre ? Une nouvelle étude a démenti cette croyance populaire et a découvert les facteurs qui permettent d’établir une relation saine entre chiens et chats.

Aujourd’hui, Sympa te raconte quels sont les facteurs d’une bonne entente entre tes deux animaux de compagnie préférés.

Une cohabitation agréable entre les deux
est bel et bien possible

Une nouvelle étude publiée dans la revue Journal of Veterinary Behavior a évalué les facteurs qui déterminent la bonne entente entre chiens et chats dans un même foyer. Une enquête en ligne a été proposée aux propriétaires des deux animaux. Des personnes des quatre coins du monde ont participé, avec 748 réponses au total. Parmi elles, 86 % ont assuré que les deux espèces cohabitaient sans problème. Cette étude a permis d’analyser en profondeur les facteurs qui rendent une relation paisible ou conflictuelle.

L’attitude du chat détermine l’amitié

La découverte clé de l’étude affirme que la relation entre chat et chien est principalement conditionnée par l’attitude et la personnalité du félin. C’est lui qui contrôle la potentialité de l’amitié. Et plusieurs facteurs influencent le comportement du minou au sein du foyer. S’il se sent bien et à l’aise, il est probable que la convivialité soit de mise. Les problèmes surviennent quand il ne se sent pas en confiance. Heureusement, il y a des manières de contrôler, en tant que maître attentionné, le bien-être de son chat.

L’agressivité du félin survient car il se sent menacé

La grande majorité des maîtres a déclaré qu’il était bien plus probable que le chat attaque le chien, plutôt que l’inverse. L’agressivité est une attitude récurrente chez le félin : il peut griffer ou mordre violemment son maître alors que ce dernier voulait simplement lui faire une caresse. Le chat a tendance à se mettre constamment sur la défensive car il a peur. Face au chien, qui est plus grand que lui et qui aboie fort, le chat se sent menacé et hérisse les poils pour se défendre.

Le chien a tendance à être plus détendu

Lors des sondages effectués auprès de leurs maîtres, les chiens ont démontré qu’ils avaient une personnalité plus calme et joueuse. La plupart d’entre eux ne voit aucun mal à partager leur panier, alors que les chats refusent de le faire. De plus, les chiots ont tendance à chercher un ami pour jouer : un chien sur cinq incluait les chats dans leurs jeux, alors que seulement un chat sur cinq acceptait la proposition.

Les différences dans la domestication sont importantes

Les chercheurs pensent que les différends dans la cohabitation sont liés au facteur de la domestication. Les propriétaires doivent prendre ces différences en considération : le chien est domestiqué depuis plusieurs milliers d’années, alors que les chats sont des animaux plutôt féroces et de nature plus sauvage. Il faut que les maîtres traitent les chats avec le même amour que les chiens et leur prouver qu’ils ne sont pas une menace, bien au contraire.

Le chat doit arriver dans la maison dès son plus jeune âge

Plus le chat est introduit tôt dans la maison, plus il se familiarisera vite avec les espaces, et grâce à cela, il s’y déplacera en sécurité. Il n’aura pas la sensation que quelqu’un risque de l’attaquer. Idéalement, il faudrait l’habituer aux autres animaux dès la première année. L’étude a conclu que c’était un facteur très puissant à prendre en compte, même si elle n’a pas mis l’accent sur ce point concernant les chiens.

Et toi, as-tu des chats et des chiens qui cohabitent ? Comment s’entendent-ils ?
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !