Voici comment ont évolué 11 animaux à travers les âges

Que ce soit à cause de la domestication humaine ou de l’évolution naturelle, le règne animal est en perpétuel changement. Alors que certains animaux, bien qu’évolués, peuvent ressembler à leurs ancêtres, d’autres ont changé radicalement d’apparence, au point qu’ils peuvent être considérés comme appartenant à une nouvelle espèce.

Chez Sympa, nous avons créé une liste de 11 animaux qui ont changé de façon très particulière au fil du temps, à tel point que certains ne ressemblent plus à leurs ancêtres.

Moutons

Le mouflon est largement considéré comme l’ancêtre des moutons. Grâce à leur évolution, les moutons d’aujourd’hui sont beaucoup plus domestiqués que leurs ancêtres. Alors que les mouflons étaient bruns, les moutons d’élevage ont des couleurs allant du blanc pur au brun chocolat foncé. La couleur blanche des moutons est le résultat d’une reproduction sélective, étant donné que la laine blanche se teint plus facilement.

Porcs

La plupart des races de porcs domestiques descendent des sangliers. Les preuves archéologiques indiquent que les sangliers sauvages ont commencé à être domestiqués entre 13 000 et 12 700 ans avant J.-C. Ils étaient et sont toujours principalement utilisés pour la nourriture, mais les civilisations primitives utilisaient aussi leur peau pour fabriquer des boucliers, leurs poils pour faire des brosses, et leurs os comme outils et armes. Au cours de l’évolution résultant de la domestication, ils ont perdu leur épaisse fourrure et leurs défenses.

Vaches

Les scientifiques considèrent que l’aurochs (Bos primigenius), une espèce éteinte de gros bétail sauvage qui peuplait l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord, est l’ancêtre de la vache actuelle d’élevage. Les experts l’ont également désigné comme un ancêtre du bison européen moderne. Les bovins que nous voyons aujourd’hui sont principalement des bovins laitiers (élevés spécifiquement pour produire de grandes quantités de lait) ou des bovins à viande (élevés pour la production de viande).

Girafes

Le plus proche parent connu des girafes est le samotherium, aujourd’hui disparu. L’anatomie d’un samotherium montre une transition vers un cou semblable à celui d’une girafe. Le samotherium, qui parcourait les forêts d’Eurasie, il y a environ sept millions d’années, avait un cou d’environ un mètre de long, soit la moitié de la longueur de celui des girafes actuelles. On pense que la rareté de la nourriture près du sol a conduit à l’allongement du cou, de sorte que les girafes puissent atteindre la végétation plus haute.

Chevaux

Le cheval d’aujourd’hui est censé avoir évolué à partir de l’Eurohippus, aujourd’hui éteint. Les Eurohippus étaient des créatures courtes sur pattes mesurant entre 30 et 60 cm au garrot et pesant seulement 10 kg environ. L’évolution s’est produite en raison d’un changement dans l’alimentation et parce que les ancêtres du cheval avaient besoin de développer une vitesse plus élevée pour fuir les prédateurs.

Éléphants

Les scientifiques pensent que le Moeritherium, un animal vivant dans les marais et ressemblant à un hippopotame, est l’ancêtre de l’éléphant. Il avait à peu près la taille d’un tapir : 74 à 107 centimètres de hauteur au garrot jusqu’à l’épaule.

Lapins

Les Nuralagus, aujourd’hui universellement considérés comme les ancêtres des lapins, ne leur ressemblaient en rien : ils étaient environ six fois plus lourds que les lapins actuels. Ils n’étaient pas si agiles non plus, et ils ne pouvaient pas sauter. Depuis les anciens Nuralagus, les lapins d’aujourd’hui ont parcouru un long chemin. Et les fantaisies de dame nature les ont fait évoluer, à la suite de croisements, vers des formes et des tailles uniques et variées.

Oiseaux

La génétique inversée et l’étude des fossiles indiquent que les oiseaux d’aujourd’hui sont une version moderne et à plumes des dinosaures, ayant évolué à la fin du Jurassique. Curieusement, les cousins les plus proches des oiseaux sont les crocodiles.

Dauphins

Les dauphins sont apparentés à l’Indohyus, un animal éteint et terrestre, dont ils se sont séparés il y a environ 48 millions d’années. De la taille d’un raton laveur ou d’un chat, cette créature omnivore ressemblant à un cochon montrait des signes d’adaptation à la vie aquatique, dont une couche de peau extérieure épaisse et lourde, et des os qui réduisaient sa flottabilité et lui permettaient de rester plus longtemps sous l’eau.

L’indohyus est aussi étroitement lié aux baleines.

Requins

Les requins sont des créatures mystérieuses, et on ne sait pas grand-chose sur eux ou sur leur ascendance, même si dans de nombreux milieux scientifiques, l’helicoprion est considéré comme leur ancêtre. Néanmoins, la question de la spirale dentaire suscite une controverse au sein de la communauté scientifique : alors que certains croient qu’elle se trouvait dans la mâchoire inférieure, d’autres pensent qu’elle était dans la mâchoire supérieure. La courbure de cette spirale vers l’intérieur ou l’extérieur est également sujette à débat.

Hibou griffon ou chouette hulotte

Les hiboux griffons sont un exemple de la façon dont les changements climatiques forcent l’évolution. Autrefois, les espèces grises étaient plus nombreuses que les brunes. Mais à mesure que le climat s’est réchauffé et que le manteau neigeux hivernal s’est aminci, le nombre de hiboux bruns a augmenté. Cela est dû à leur meilleure aptitude au camouflage dans un terrain changeant.

Avons-nous réussi à te surprendre avec ces ancêtres d’animaux ? Penses-tu qu’avec le temps, les humains vont aussi évoluer ? D’après toi, quelles caractéristiques humaines vont changer ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Partager cet article