13 Acteurs qui ont dû endurer un grand inconfort pour incarner leurs personnages

Il faut dire en toute franchise qu’on n’aimerait pas se retrouver à la place de certains acteurs. Se mettre dans la peau d’une autre personne n’est pas une chose facile, et si en plus, il faut endosser un costume inconfortable en risquant de perdre connaissance, ou avoir du coton dans la bouche pour que les joues paraissent plus rondes, on rêve involontairement de voir le tournage se terminer le plus vite possible... Et pourtant, quand on regarde le film, on ne réalise pas que l’interprète a chaud ou qu’il est mal à l’aise. Cela indique le professionnalisme.

Chez Sympa, nous adorons le cinéma et depuis qu’on sait ce qu’ont enduré nos acteurs favoris pour donner vie à des personnages emblématiques, nous éprouvons plus de respect à leur égard.

Tom Hiddleston, Thor

L’acteur britannique, qui a conquis le cœur du public sous les traits de Loki, admet que le costume du dieu de la malice n’était pas si facile à porter. “Il faisait extrêmement chaud. Nous portions des pantalons en cuir, des plaques de poitrine et des plaques de biceps. En plus, la cape était très lourde. Déja, tu as chaud, et lorsque tu mets une cagoule en acier avec des cornes, toute la chaleur qui traverse ton corps ne trouve pas d’issue.”

Christian Bale, Batman Begins

Même si le costume de Batman dans ce film était définitivement plus confortable que dans les adaptations précédentes, il était à l’origine de quelques soucis. Tous les jours, Christian Bale se faisait aider de trois personnes, pour enfiler son costume qui le tenait trop au chaud, et l’acteur avoue qu’après six mois de tournage, il détestait son costume car il lui donnait de vrais maux de tête. “J’ai utilisé cette douleur pour nourrir la colère de mon personnage”, a déclaré l’interprète plus tard.

Anne Hathaway, The Dark Knight Rises

“C’était une sorte de terreur psychologique : toute l’année, je n’ai pensé qu’à pouvoir rentrer dans ce costume. J’ai passé 10 mois dans la salle de sport et je ne comprenais pas comment devenir à la fois mince et forte”, se confie l’actrice. Comparée à Michelle Pfeiffer, qui avait également prêté ses traits à Catwoman, Anne n’a pas tant souffert que cela. Et pourtant, cette tenue a marqué la mémoire de l’actrice.

Arnold Schwarzenegger, Batman et Robin

Le costume de Mister Freeze représentait une menace réelle pour la vie et la santé de l’interprète. La bouche du personnage devait briller et on plaçait dedans une LED. Mais au contact de la salive, les batteries se détérioraient et dégageaient de l’acide dans la bouche d’Arnold. Le comédien en était terriblement mécontent et criait : “C’est dégoûtant ! Qu’est-ce que j’ai dans la bouche ?”

Jim Carrey, Le Grinch

Sans aucun doute ou presque, le rôle du méchant vert a été le plus difficile dans la filmographie de Jim Carrey. L’acteur portait de grandes lentilles inconfortables auxquelles collaient des flocons de neige artificielle, et il mettait plusieurs heures pour enfiler son costume. L’acteur rentrait en colère et exaspérait la maquilleuse. Pour aider Jim à endurer ces difficultés, on a engagé un expert qui forme des agents de renseignement. Il a appris à l’acteur quelques techniques de détente sur demande.

Jennifer Lawrence, X-Men : Le Commencement

Avant, le costume de Mystique était décidément plus difficile à réaliser. L’actrice qui a incarné ce personnage dans la première adaptation de X-Men passer 12 heures sur une chaise de maquillage. Jennifer Lawrence a eu plus de chance : elle portait une combinaison et n’était maquillée qu’au niveau de quelques zones du corps, mais là aussi, tout était loin d’être sans encombre.

L’actrice ne pouvait aller aux toilettes qu’en se servant d’un entonnoir spécial qui lui évitait d’enlever son costume. La peinture bleue utilisée dans le maquillage a provoqué une irritation cutanée et des éruptions, à la suite de quoi Jennifer Lawrence a commencé à porter un maillot de corps. Un jour, en lavant les résidus de maquillage chez elle, l’actrice a abîmé la baignoire dans l’appartement de location. Elle est devenue bleue et l’actrice s’est disputée avec le propriétaire.

Tim Curry, Legend

Tous les membres de la distribution passaient plus d’une heure à mettre leurs costumes, mais Tim Curry a été le moins chanceux. Il portait de lourdes cornes, ce qui le faisait souffrir de graves douleurs au cou. Le maquillage du corps et du visage prenait environ cinq heures, et Tim a fini par développer une claustrophobie. Une fois, atteint d’une crise, il a trop vite arraché le maquillage et s’est blessé la peau. Une autre fois, il a passé une heure dans la baignoire pour ramollir la colle.

Topher Grace, Spider-Man 3

Lorsqu’on a demandé à l’acteur s’il avait laissé les crocs de son personnage après le tournage, il a répondu : “Je ne veux plus les voir.” En fait, les prothèses dentaires ont provoqué des douleurs. Le costume de Venom qui prenait une heure à être enfilé, n’était pas, selon l’acteur, désagréable à porter, mais le gênait uniquement pour aller aux toilettes. En revanche, les fausses dents ont abimé les gencives de Topher. Cependant, il y a trouvé des avantages : l’acteur a reconnu que grâce à cela, il se mettait facilement en colère, ce qui était requis pour le rôle.

Robert Downey Jr., Iron Man

L’acteur, qui a consacré plusieurs années à l’univers Marvel, se souvient que le casque d’Iron Man l’a littéralement aveuglé dans le premier film. “Ils voulaient utiliser les images de synthèse le moins possible, je portais donc l’intégralité du costume”, raconte Robert. “Ils m’ont dit : ‘Très bien, Robert, quand on dit ‘Action !’, commencez à avancer.’ J’ai mis le casque, il s’est refermé, je ne voyais rien, en plus les lumières LED se sont allumées. J’en étais absolument aveuglé.”

Scarlett Johansson, Avengers

Scarlett Johansson explique que le costume de Natasha Romanoff ressemblait à une combinaison de plongée. Il faisait tellement chaud dans cette tenue qu’il fallait l’essorer en fin de journée. L’actrice a même été victime d’un coup de chaleur avec des hallucinations. Cet incident a eu lieu lors du tournage d’un combat sur le toit, suite à la surchauffe de sa combinaison.

Peter Weller, RoboCop

La combinaison RoboCop était si lourde et si chaude que Peter Weller perdait environ un kilo et demi par jour à cause de la déshydratation. On a alors installé un système d’air conditionné à l’intérieur du costume. De plus, dans cette tenue, l’acteur ne pouvait pas rentrer dans une voiture de police. Par conséquent, dans les scènes où RoboCop devait être dans la voiture, on ne filmait que la partie supérieure de son corps.

LeVar Burton, Star Trek

Il semblerait que LeVar Burton a eu de la chance à ne porter qu’un viseur qui n’avait rien à voir avec un costume volumineux, chaud et inconfortable. Cependant, même ce petit accessoire présentait un inconvénient. Selon l’acteur, il ne voyait presque rien avec ce dispositif et trébuchait constamment sur des décors et des équipements. Plus tard, le viseur a été repensé et est devenu plus lourd : pour qu’il ne tombe pas, on le serrait avec des boulons qui appuyaient sur les tempes de l’acteur. “Pendant environ six ans, j’ai eu des maux de tête tous les jours”, dit l’acteur.

Matthew Lewis, les films Harry Potter

Beaucoup savent que l’acteur qui a joué Neville Londubat a grandi et est devenu un beau gosse. Mais cela s’est produit beaucoup plus tôt qu’on ne le pense. “L’intervalle entre le deuxième et le troisième film a été plus longue que d’habitude et pendant ce temps j’ai perdu du poids”, raconte Matthew. “Alors, ils ont essayé de me bourrer les joues de coton, puis ils ont mis des morceaux d’éponge dans ma bouche. Ils ont absorbé de la salive, c’était horrible ! Ensuite, j’ai eu les chaussures deux tailles trop grandes, le plastique derrière les oreilles pour les faire décoller, et des fausses dents.”

De plus, Matthew portait un costume épais, et n’en garde pas de très bons souvenirs : “J’ai 15 ans, il y a beaucoup de filles sur le plateau, et moi, je porte ce sacré truc tous les jours. Tout le monde pense que je suis juste gros.”

Selon toi, toutes ces épreuves ont-elles valu le coup ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article