Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

10 Choses que font les Chinois et qui peuvent te donner l’impression de découvrir un univers parallèle

Alors que la plupart des forces de police du monde dressent des chiens pour assurer leur protection, en Chine, les policiers préfèrent recourir aux “oies de garde”. Continue à lire cet article, et tu découvriras neuf autres pratiques chinoises probablement inconnues du monde occidental.

Chez Sympa, nous te proposons aujourd’hui de t’emmener en voyage en Chine afin de te montrer certaines des traditions et habitudes les plus surprenantes auxquelles les Chinois restent fidèles.

1. Un cadeau doit être refusé plusieurs fois avant d’être accepté

Quelle que soit la popularité ou l’amour des cadeaux en Chine, lorsque des gens se voient offrir des cadeaux, il est de coutume de les refuser au moins une fois avant de les accepter. Ce n’est pas parce qu’ils n’aiment pas les cadeaux, bien au contraire, il s’agit simplement d’une question de politesse. Les Chinois n’aiment pas que d’autres personnes leur offrent des cadeaux coûteux, et dans de nombreux cas, cela peut même être considéré comme de la corruption. Par conséquent, si tu décides de faire un cadeau à quelqu’un avec une enveloppe rouge (classique en Chine), veille à ne pas y inclure une grosse somme d’argent.

2. À la plage, de nombreuses femmes portent des facekinis

Avoir la peau claire et blanche a toujours été un critère de beauté chez les femmes chinoises. Et le soleil est évidemment l’ennemi de cette beauté, c’est pourquoi ces “cagoules” ont été inventées en 2004, et sont désormais principalement portées sur les zones côtières. Elles protègent non seulement le visage du soleil, mais aussi des méduses et des algues.

3. La police utilise parfois des oies à la place des chiens de garde

Cela peut paraître bizarre, mais dans des endroits comme la province du Xinjiang, la police utilise parfois des oies domestiques au lieu de chiens. Cela s’explique par le fait que les oies peuvent être à la fois bruyantes et agressives, tout en ayant une excellente vision. Elles sont aussi très territoriales et n’arrêtent pas de battre des ailes et de crier jusqu’à ce que l’intrus qu’elles ont débusqué soit parti.

4. Les gens font la sieste à peu près partout

En Chine, la plupart des gens travaillent de nombreuses heures chaque semaine, et parfois sans le moindre jour de repos. C’est pourquoi il est compréhensible qu’ils fassent des siestes pendant la journée, et ce, où qu’ils soient. Ce peut être à leur poste de travail, dans le train, ou même sur un banc dans la rue. Ils n’hésitent jamais à fermer les yeux pendant quelques minutes, et les passants savent qu’il ne faut pas les déranger.

5. Ils crachent souvent en public

Alors que cracher est considéré comme impoli dans les pays occidentaux, en Chine, on pense que c’est un geste de purification. Ce n’est que ces dernières années que de nombreuses campagnes ont été lancées pour apprendre aux gens à changer cette habitude, principalement pour des raisons sanitaires. La ville de Pékin, en particulier, a imposé une amende de 50 yuans (environ 6,50 $) à toute personne prise en train de cracher en public avant la période des Jeux Olympiques.

6. Une mariée doit se forcer à pleurer une semaine avant son mariage

Cette ancienne coutume est respectée depuis des siècles dans de nombreuses régions de la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, et remonte à la période des États combattants (de 475 à 221 av. J.-C.). On raconte qu’une mère pleurait aux pieds de sa fille à la fin de la cérémonie de mariage, la suppliant de ne pas la quitter. De nos jours, dans les régions où cette pratique est encore en vigueur, les mariées doivent pleurer tous les jours pendant la semaine, voire tout le mois précédant leur mariage. Dans le passé, la mariée devait également pleurer pendant son mariage, sinon, elle risquait de devenir la risée du village.

7. Les Chinois boivent de l’eau bouillante

Boire de l’eau bouillante peut littéralement sembler impossible pour certaines personnes, mais les Chinois pensent que cela peut traiter toutes sortes de maladies, du simple rhume au choléra. Cette tradition remonte au IVe siècle av. J.-C., lorsque les gens pensaient qu’en buvant de l’eau chaude, le ying (bons éléments) et le yang (mauvais éléments) du corps s’équilibraient. Si le yang prend le dessus, le corps humain serait plus sensible aux maladies et aux rhumes. De nos jours, on trouve des points d’eau chaude dans la plupart des lieux publics, comme les gares ou les aéroports.

8. Ne pas finir son assiette est un bon signe

Dans de nombreux pays comme l’Inde et le Japon, le fait de laisser de la nourriture dans ton assiette peut indiquer que tu n’as pas vraiment apprécié ton repas. En Chine, cette même action signifie plutôt que tu as encore faim et que ton hôte ne t’a pas offert suffisamment de nourriture. Cependant, en 2020, le pays a lancé la campagne “Assiette propre” dans le but de réduire le gaspillage alimentaire après que le président Xi Jinping a trouvé choquantes les quantités de nourriture qui étaient jetées.

9. Il est fréquent que les gens portent des pyjamas en public

Le pyjama que nous portons dans le monde occidental est apparu en Chine au XXe siècle, et il était assez cher à l’achat. Donc seuls les riches pouvaient se permettre d’en acheter, et porter cette tenue en public était une manière de montrer sa richesse. Même de nos jours, alors que presque tout le monde peut maintenant s’offrir un pyjama, le porter en dehors de chez soi reste une démonstration de statut élevé. Cela signifie simplement que la personne qui porte son pyjama dehors n’a pas besoin de travailler.

10. Les femmes Red Yao se coupent les cheveux une seule fois dans leur vie

Huangluo Yao est un village chinois pittoresque caché dans la nature, où réside le peuple Red Yao. Le village ne compte que 600 résidents issus de 78 familles différentes. Mais s’il est célèbre dans le monde entier, c’est en raison des cheveux de ses habitantes. Leur chevelure peut atteindre 1,50 m de long et peser jusqu’à deux kilos ! Le secret de cette incroyable longueur est une concoction faite à base d’eau de riz fermenté mélangée à de la peau de pamplemousse et de l’huile de graines de thé qu’elles utilisent pour rincer leurs cheveux après les avoir lavés.

Connais-tu d’autres traditions chinoises qui semblent totalement étrangères aux pays occidentaux ? Écris un message dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

Partager cet article