Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Situations embarrassantes auxquelles presque chaque touriste devra faire face une fois arrivé en Asie

634-
25k

Quand on voyage, il n’est pas toujours possible de se préparer à toutes les éventuelles situations désagréables. Même étudier scrupuleusement les forums et les guides touristiques ne nous garantie pas un voyage calme et sans malentendus interculturels. Par exemple, tu tends de l’argent, mais le vendeur ne le prend pas. Tu portes un panama vert, et tout le monde commence à rire. Ou encore, on peut te poser des questions indiscrètes du genre “combien de fois te laves-tu par jour” ou “ne manges-tu pas beaucoup trop ?”

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir pourquoi des choses du genre se produisent et comment les touristes devraient faire face aux problèmes qui arrivent principalement dans les pays asiatiques.

Toucher la nourriture ou l’argent avec sa main gauche en Asie

Un jour, j’ai voulu payer pour mon trajet dans un bus à Angkot (Indonésie), mais le chauffeur n’a pas voulu prendre mon argent et il était très irrité. Je n’arrivais pas à comprendre la raison d’un tel mécontentement, jusqu’à ce qu’un homme âgé qui parle un peu anglais ne s’adresse à moi et me dise : “Mauvaise main, mauvaise main”. J’ai changé de main, et le chauffeur a accepté cet argent, bien qu’à contrecoeur. Ce que j’avais fait s’est avéré être très offensant, et je me suis senti très mal. Depuis, ma main gauche est restée comme collée à mon corps. © masmandiri / Reddit

En Israël, les produits laitiers et la viande sont servis dans des assiettes différentes

“J’ai passé la nuit chez un ami, et le lendemain, je me suis préparée des flocons d’avoine. J’ai pris une assiette, j’ai mangé, et je l’ai posée dans l’évier. Tout allait bien jusqu’à ce que j’entende un cri. C’était la mère de mon ami. Elle venait de voir du lait dans l’assiette. Il s’avère que c’était un plat qui était utilisé uniquement pour y mettre de la viande. En fait, j’étais dans une famille juive orthodoxe. Avoir du lait dans une assiette pour viande viole la loi du casher. La mère m’a ensuite obligé à enterrer le plat”. © sipsyrup / Reddit

En Thaïlande, l’argent doit être traité avec respect, car le portrait du roi y est imprimé

“J’étais à Chiang Mai, en Thaïlande. Il était tard, et je me trouvais dans un de ces petits restaurants avec des meubles en plastique. J’ai commandé à une vieille dame du porc rôti avec du basilique, puis je me suis mis à manger silencieusement. Quand le moment de payer est arrivé, j’ai découvert que je n’avais plus d’argent dans mes poches, mais heureusement, j’avais caché quelques billets dans ma chaussure par mesure de sécurité. Quand j’ai sorti l’argent de ma botte, la vieille femme a commencé à me crier dessus. Je n’arrivais pas à comprendre quel était le problème jusqu’à ce qu’elle prenne le billet et commence à me montrer du doigt l’image du roi, puis mes chaussures. Et là, j’ai réalisé que dans la culture thaïlandaise, les pieds sont considérés comme sales, et j’ai donc commis une terrible erreur en marchant avec mon pied sur le visage sacré du roi thaïlandais. J’ai tenté d’expliquer qu’il y avait aussi de l’argent américain, mais cela n’avait plus aucune importance”. © loercase / Reddit

Au Japon et en Chine, il est normal de faire du bruit en mangeant

“La seule fois que mon grand-père japonais a levé la voix sur quelqu’un, c’était quand ma mère a silencieusement mangé sa soupe : ce comportement avait offensé ma grand-mère. Quand ma mère a essayé d’expliquer que dans la culture occidentale, il n’est pas adopté de manger bruyamment, mon grand-père lui a crié : ‘Si tu es à Rome, vis comme les Romains !’” © TheKidd / Reddit

Dans les pays asiatiques, les commentaires sur l’apparence et les questions gênantes ne sont pas considérés comme quelque chose d’indécent

Ça s’est passé durant ma première année de travail en Corée. Une des enseignantes s’est approchée d’une nouvelle employée — une fille un peu ronde — et lui a dit : “Wouah, tu es tellement grosse, comment peux-tu manger autant ?” La jeune fille était furieuse. Chaque jour, l’enseignante l’embêtait avec cette question jusqu’à ce que la nouvelle démissionne. La pauvre n’a pas compris (ou on ne lui a jamais expliqué) que parler d’apparence est une manière tout à fait habituelle de briser la glace lors d’une rencontre. © koreathrwaway2 / Reddit

J’ai travaillé dans un laboratoire en Thaïlande. Un jour, je suis arrivée au travail dans une chemise bleu avec des manches longues. Le professeur m’a dit que je suis très belle, et tout le monde était d’accord avec lui. Plus tard dans la journée, il m’a dit : “Tu as l’air beaucoup mieux aujourd’hui parce que tu as mis des manches longues. Tu as des bras très gros, et donc quand tu les caches, tu as l’air beaucoup plus belle et mince”. © Charissa Enget / Quora

“Voici à quoi je ressemble. On dirait que pour les Thaïlandais, je suis l’incarnation de la grosseur”.

En Thaïlande, j’ai longtemps utilisé les services d’une seule et même blanchisserie, et un jour, la femme qui recevait les vêtements m’a demandé combien de fois par jour, je me lave. J’ai pensé avoir mal entendu, et je lui ai donc redemandé, mais elle a répété la même question. J’ai pensé que le problème est dans son thaïglish et j’ai marmonné quelque chose d’incohérent en souriant. Plus tard, j’ai demandé à un ami dont la femme est thaïlandaise de m’expliquer cette situation. Il m’a raconté qu’en Thaïlande, surtout à la campagne, il s’agit d’une façon de s’intéresser au bien-être de leurs nouvelles connaissances. Si une personne a la possibilité de prendre une douche plusieurs fois par jour, cela veut dire qu’elle va bien et qu’elle vit dans l’opulence.

Au Vietnam, les doigts croisés représentent la partie privée du corps féminin

En occident, ce geste veut dire “espérons que ça marche”, mais au Vietnam, il peut mener les gens à confusion : dans leur langage corporel, ça indique les organes génitaux féminins.

En Inde, les toilettes publiques ont généralement “des fonctions très limitées”

Il est extrêmement difficile de trouver des toilettes dans les rues indiennes. Même les établissements ont rarement des WC, surtout pour femmes. Dans les endroits publics (tels que les zoos, les parcs d’attractions, ou les temples) les toilettes destinées aux visiteurs sont sous forme de latrines “urinaires”, c’est-à-dire qu’en fait, il s’agit juste d’un endroit où le sol est incliné et suivi d’une sorte de gouttière. De nombreux touristes ont dû faire face à des situations embarrassantes par ignorance.

Au Moyen-Orient, montrer son pouce est un geste indécent

“J’ai montré mon pouce au père de mon ami iranien. Il s’est avéré que c’est la même chose que de montrer son doigt d’honneur”. © awesomerthanu / Reddit

Il vaut mieux ne pas porter de chapeau vert en Chine

En fait, en chinois, les mots “chapeau vert” sonnent exactement comme “cocu”. Il est considéré, que ce genre de chapeaux est porté par ceux dont l’épouse est infidèle. Les Chinois riront ou auront de la peine pour quiconque se montrera dans un chapeau vert. Même s’il s’agit d’un étranger, et même si c’est la fête de la Saint-Patrick.

Au Japon, seuls les sans-abris mangent dans la rue

Au début des années 90, j’étais en voyage d’affaires au Japon. J’ai pris le premier train, et je suis arrivé beaucoup trop tôt. C’était une merveilleuse journée ensoleillée, et j’ai décidé de prendre mon petit-déjeuner sur les escaliers devant notre bureau. Je me suis assis dans un coin pour ne gêner personne, mais soudainement, quelqu’un m’a pris par le bras et m’a littéralement soulevé. C’était notre manager. Il m’a traîné à l’intérieur du bâtiment et m’a expliqué que seuls les sans-abris et les personnes mal éduquées mangent dehors. Il était clair qu’il a eu honte de moi". © Curtis Jackson / Quora

En Asie, il vaut mieux éviter d’utiliser son doigt pour appeler qui que ce soit

Aux Philippines et dans certains autres pays, ce geste n’est utilisé que pour appeler les chiens.

En Thaïlande, pour appeler quelqu’un, les gens agitent leur main comme s’ils voulaient le chasser

Un jour, je n’arrivais pas à trouver de lait à 7-Eleven et j’ai donc demandé à la vendeuse de m’aider. Elle a quitté la caisse et s’est dirigée vers un coin éloigné du magasin. Je l’ai suivie, mais elle a commencé à me faire signe de la main. Je me suis immédiatement arrêté, mais elle m’a dit : “Come, come”. J’ai fait encore quelques pas, mais elle a une fois de plus commencé à agiter sa main. Là, j’ai remarqué qu’elle se trouvait à côté du rayon avec les produits laitiers et qu’elle me le montrait en souriant. J’ai alors compris que ce geste qui veut dire “va-t’en” dans le reste du monde a une signification complètement différente en Thaïlande.

Dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est, les habitants mâchent du bétel qui colore les lèvres, les gencives et la langue en rouge vif

“Mon mari et moi étions en vacances au Sri Lanka. Nous avons loué une belle maison près de la plage et sommes devenus amis avec le propriétaire. Un jour, nous l’avons rencontré dans la rue et avons remarqué que ses lèvres étaient couvertes de sang. Nous lui avons demandé : ‘Que s’est-il passé ?’. Il a répondu que tout allait bien et s’est empressé de partir. Le lendemain, nous sommes allés au marché et avons remarqué que la plupart des vendeurs mâchaient quelque chose qui rendait leurs lèvres et leurs gencives rouge vif. Plus tard, nous avons découvert qu’il s’agissait de la noix d’arec : une plante très nocive que beaucoup d’habitants en Asie utilisent à la place du tabac”.

Les habitants de Myanmar appliquent sur leur visage une poudre qu’on peut accidentellement prendre pour de la craie

“Je vivais dans un hôtel à Rangoun, et un jour, dans le hall d’entrée, j’ai assisté à une scène assez marrante. Un couple âgé venu d’Allemagne attendait qu’on les enregistre. À l’accueil, se trouvait une jeune fille qui avait sur son visage une pâte spéciale nommée thanaka. Les habitants locaux l’appliquent chaque jour : ce sont les standards de beauté au Myanmar. Et en plus, ça aide contre le mauvais œil. Tout à coup, la grand-mère allemande s’approche de la jeune fille et lui dit tranquillement : ‘Ma chère, je crois que tu t’es sali le visage. Je peux te donner une lingette humide si tu veux ?’”.

Il nous semble que faire connaissance avec les autres cultures est l’un des aspects les plus intéressants des voyages. Lorsqu’on communique avec les habitants locaux, il est impossible d’éviter les situations semblables à celles qui ont été racontées ci-dessus. Et toi, as-tu déjà dû faire face à des situations du genre ? Raconte-nous ton histoire dans les commentaires. Peut-être que nous pourrons alors écrire un deuxième article tous ensemble.

Photo de couverture Charissa Enget / Quora
634-
25k