Sympa
Sympa

13 Mythes populaires sur l’espace qui ont été ancrés dans nos têtes par les cinéastes

La plupart des gens savent bien que les films de science-fiction ne doivent pas nécessairement s’appuyer sur des faits uniquement avérés. De nombreux cinéastes font largement appel à leur imagination pour créer de telles œuvres. Ainsi, l’histoire est plus intéressante, et les images sont plus vivantes. Le public, fasciné par le sujet, accepte toutes les conventions du monde. Mais si la même idée, qui n’a pas grand-chose à voir avec les lois scientifiques, est répétée plusieurs fois, elle devient progressivement un fait avéré dans notre esprit.

L’équipe de Sympa a décidé de découvrir les moments des films populaires se déroulant dans l’espace qui semblent complètement absurdes aux scientifiques.

Un astronaute peut enfiler une combinaison spatiale sans aucune difficulté et plusieurs fois par jour

Une combinaison spatiale conçue pour travailler dans l’espace ou à la surface d’autres planètes doit protéger une personne contre les effets de facteurs extrêmes, y compris le rayonnement solaire. Par conséquent, même dans un avenir proche, la combinaison sera constituée de nombreuses couches, contiendra divers dispositifs électroniques, des systèmes de survie et d’autres éléments, ce qui la rendra plutôt lourde et massive.

Il faut beaucoup de temps à un astronaute pour mettre une telle tenue. Et dans certains cas, ils ont besoin de l’aide d’autres personnes. Ensuite, il est nécessaire de vérifier toutes les articulations, le fonctionnement des mécanismes et celui des capteurs. Il s’agit d’une procédure laborieuse et chronophage qui ne se fait pas à la hâte. Si une seule erreur est commise, quitter le navire ou l’abri protégé peut s’avérer désastreux. Ainsi, lorsque Matt Damon dans Seul sur Mars enfile seul une combinaison spatiale plusieurs fois par jour et quitte la station, cela ne semble pas très crédible.

Il n’y a pas de gravité dans l’espace

La gravité est une force qui se produit lorsque des objets interagissent. Si leur masse est faible, l’effet est presque imperceptible. Mais lorsqu’elle est énorme, elle est ressentie par tous les corps à une certaine distance. Cela signifie que la gravité est présente partout dans l’espace, peu importe où se trouvent les objets. Les personnes se trouvant dans une station spatiale ne perdent pas de poids mais sont en chute libre. C’est à peu près le même effet qui est obtenu sur certaines attractions, notamment les montagnes russes.

C’est pourquoi, lorsque les films montrent un vaisseau équipé d’un système de gravité artificielle qui peut s’activer et se désactiver en un clin d’œil, cela paraît étrange. Par exemple, lorsqu’un astronaute entre dans un sas depuis l’espace, cette force n’a aucun effet sur lui. Et puis elle apparaît avec l’oxygène dans la pièce.

Ça ne marche pas comme ça. La présence ou l’absence d’oxygène n’a aucun effet sur ce phénomène. Une autre option souvent vue dans les films est que la gravité est présente sur le vaisseau, mais qu’elle disparaît à la distance la plus proche de sa carcasse. Par conséquent, un astronaute malchanceux peut facilement être emporté dans l’espace.

Après être sortie de l’anabiose, la personne peut se déplacer facilement

Les objets dans l’espace sont à une distance considérable les uns des autres. Même les voyages à l’intérieur du système solaire peuvent prendre pas mal de temps. C’est pourquoi les cinéastes mettent souvent les astronautes en anabiose ou en cryptobiose. À l’heure actuelle, des recherches sont réellement menées pour savoir comment atteindre un tel état.

Mais l’un des problèmes est qu’après un tel sommeil, le corps humain perd de la masse osseuse et les muscles s’atrophient. Dans ce cas, le pauvre voyageur, à son réveil, pourra non seulement avoir de la difficulté à commencer à bouger, mais trouvera difficile même de ramper hors de la capsule sans conséquences désastreuses.

Les extraterrestres peuvent manger des humains

Il est peu probable que les organismes extraterrestres attaquent les humains juste pour les manger. Pour que cela puisse arriver, la biochimie de leur corps doit correspondre à celle des humains. Dans le cas contraire, la matière organique sur Terre ne peut pas être une source de nourriture pour les extraterrestres. De même, les bactéries terrestres peuvent être nocives à des hôtes non invités.

Par conséquent, les voyageurs d’autres systèmes ne seront pas la proie de nos maladies. Ainsi, lorsque dans les films, les extraterrestres se nourrissent d’humains ou utilisent leur corps pour passer à un autre cycle de vie, comme dans le film Alien, le huitième passager, cela ne semble pas très plausible.

La gravité artificielle est facile à réaliser

Il existe actuellement deux options pour créer une gravité artificielle sur un vaisseau spatial. La première consiste à placer des anneaux rotatifs à l’intérieur du support. La seconde consiste à créer un vaisseau spatial qui tourne sur lui-même autour de son axe. Un tel mouvement créerait l’illusion d’une force gravitationnelle qui attirerait les astronautes contre les parois du vaisseau spatial.

Les deux ne sont possibles qu’en théorie jusqu’à présent. En pratique, il est très difficile de concevoir et de construire une telle structure. La rotation doit se faire à une vitesse constante, qui ne pourra ni diminuer ni augmenter. En outre, ce processus ne doit pas affecter la trajectoire souhaitée de l’engin spatial lui-même et des processus de contrôle, ce qui est assez difficile.

Le vaisseau spatial a besoin de hublots

Lors de la construction de la série de vaisseaux spatiaux Apollo, la NASA a conclu que les hublots sur un vaisseau spatial faisaient plus de mal que de bien. Ils compromettent l’intégrité structurelle du navire. S’ils se brisent, l’équipage ou le contenu du compartiment sont en danger imminent.

En outre, il est difficile d’équiper de telles fenêtres d’une protection contre les rayonnements spatiaux. Et ces pièces ne sont généralement pas nécessaires : elles peuvent être remplacées par des capteurs et des senseurs externes. Par conséquent, l’installation d’une énorme fenêtre panoramique à bord du Croiseur interstellaire ou d’un hublot fantaisiste sur le vaisseau spatial dans le film Passengers ferait plus de mal que de bien.

Il y a toujours un froid glacial dans l’espace

En fait, il n’y a pas de température spécifique dans l’espace. Il n’y a pas de processus de transfert de chaleur auquel nous sommes habitués, car il faut de l’air ou d’autres particules pour transférer l’énergie thermique.

Même si un astronaute est envoyé sans aucune protection dans l’espace lointain, où la température descend à moins 270 °C, il ne gèlera pas en un instant. Dans le vide, le corps perd assez lentement la chaleur nécessaire. Il n’y a donc aucun risque de décès par gelure. Outre le froid glacial, il existe de nombreux autres facteurs qui peuvent causer des dommages à un corps non protégé par une combinaison.

Le vaisseau spatial peut rester suspendu quelque part dans l’espace en raison d’une panne de moteur

Une fois que le navire a atteint sa vitesse maximale, aucune panne de moteur ne pourra l’arrêter. En fait, le vaisseau suivra une trajectoire donnée presque indéfiniment, jusqu’à ce qu’il heurte le champ gravitationnel puissant d’un autre objet ou entre en collision avec quelque chose.

Dans ces conditions, les moteurs ne sont nécessaires que pour manœuvrer ou freiner. Quoi qu’il en soit, le vaisseau est confronté à toutes sortes de dangers, mais ce n’est pas celui de planer quelque part dans l’espace sans air, loin des pistes spatiales.

Des extraterrestres viendront rendre une visite amicale

Stephen Hawking a déclaré en 2010 que si des extraterrestres nous rendaient soudainement visite, leurs intentions ne seraient probablement pas des plus aimables. Même si les visiteurs d’un autre système planétaire étaient amicaux, l’effet de leur visite ne serait pas très agréable.

Une civilisation qui a déjà appris à voyager entre les étoiles a de fortes chances d’être très en avance sur les humains en matière de développement. Les habitants de la Terre apparaîtraient donc aux yeux des extraterrestres comme de simples barbares. En outre, il est probable que notre planète soit visitée non pas par les créatures elles-mêmes, mais par des machines spécialement programmées. Pourquoi faire une visite individuelle quand on peut utiliser des robots pour la première fois ? C’est moins dangereux et plus pratique.

Les rayonnements dans l’espace ne sont pas dangereux

L’une des choses les plus dangereuses dans l’espace est le rayonnement. Il n’y a pas que le soleil qui émet des particules pouvant nuire au corps humain. Plus un vaisseau s’éloigne de sa planète d’origine, plus des dangers inconnus attendent ses passagers là-bas.

Par conséquent, les vaisseaux spatiaux destinés à de longs voyages sont susceptibles d’être d’énormes structures avec un blindage lourd, et ils auront besoin d’une énorme quantité de carburant pour le voyage. Ou bien ils devront être équipés d’un système encore inconnu qui utilisera les nanotechnologies pour les protéger. Cela permettrait de régénérer en permanence et en temps réel les cellules humaines détruites. C’est pourquoi les petits vaisseaux dans lesquels les astronautes sillonnent l’univers dans les films n’ont pas l’air très réalistes.

Le vaisseau peut démarrer et se ralentir sans inertie

Dans les films, les membres de l’équipage éprouvent généralement un grand malaise lorsque leur vaisseau entre en collision avec un objet. Ils perdent l’équilibre, tombent et sont secoués dans leur siège. En revanche, lorsque le vaisseau atteint des vitesses supersoniques ou freine, les astronautes ne sont pas du tout affectés. Bien que les lois de l’inertie dans l’espace n’aient pas été supprimées.

Il est impossible de survivre dans l’espace sans combinaison spatiale

Les humains ne mourront pas instantanément une fois dans l’espace. Des études ont montré que les gens peuvent survivre dans le vide pendant 60 à 90 secondes. L’essentiel est d’expirer tout l’air des poumons.

Bien que la circulation du sang soit ralentie, il n’y aura pas d’ébullition. Les vaisseaux sanguins ont suffisamment d’élasticité pour éviter cela. Mais un séjour prolongé dans l’espace sans équipement de protection spécial peut entraîner des conséquences irréversibles.

Il est possible de négocier avec la Terre et d’autres vaisseaux pendant le voyage

Les scientifiques ne parviennent pas à expliquer comment les futurs vaisseaux spatiaux voyageant à la vitesse de la lumière pourront recevoir et envoyer des signaux radio pour communiquer avec d’autres vaisseaux ainsi qu’avec le commandement de l’équipage. Car le vaisseau lui-même se déplace beaucoup trop vite.

La capacité de transmettre instantanément des informations d’une planète à l’autre est tout aussi discutable. Et le protagoniste du film Ad Astra n’aurait pas besoin de s’envoler vers Mars pour contacter Neptune. Si le signal ne peut atteindre la Terre, on peut douter qu’il puisse être capté sur la planète rouge.

Penses-tu que les films de science-fiction doivent uniquement être basés sur des faits scientifiques ou les scénaristes peuvent-ils utiliser leur imagination ?

Sympa/C’est curieux/13 Mythes populaires sur l’espace qui ont été ancrés dans nos têtes par les cinéastes
Partager cet article