Sympa

14 Choses que les riches n’achètent pas, mais que les pauvres se permettent quitte à s’endetter

--1-
10k

Il existe des objets qui peuvent nous en dire beaucoup sur la situation financière d’une personne. Généralement, il s’agit de manteaux en fourrure, de gros bijoux, ou de montres de luxe, et certains sont prêts à économiser pendant des années ou même à contracter un crédit afin de se les permettre. Néanmoins, les riches refusent peu à peu d’utiliser ces marqueurs sociaux et optent pour une apparence beaucoup plus sobre.

Chez Sympa, nous sommes convaincus qu’il faut être raisonnable dans ses dépenses et nous avons donc trouvé les symboles de richesse qui ne sont plus à la mode aujourd’hui. Malheureusement, beaucoup ne l’ont pas encore compris.

1. Les bijoux en or

Les femmes riches stylées ne portent généralement pas de bijoux en or et font avant tout attention à la qualité de leurs accessoires. Ou bien, elles choisissent de très gros bijoux.

Pour ceux dont la situation financière n’est pas très stable, acheter de l’or reste en quelques sortes un investissement. Il est considéré que cela permet de créer sous forme d’un collier ou d’une bague, une “réserve” en cas de problèmes financiers. Bien évidemment, cela influence aussi les jeunes filles pas très aisées : certaines portent leurs bijoux en suivant le principe “je mets tout ce que j’ai de plus beau et de plus cher à la fois”.

2. Les vêtements et les chaussures de marque

Souvent, les gens scandaleusement riches s’avèrent être totalement indifférents aux vêtements de marque et, dans leur vie de tous les jours, ils portent généralement des jeans tout à fait ordinaires et des pulls venus tout droit du marché de masse. Dans un de ses interviews, Bill Gates a déclaré que bien qu’il puisse se permettre des millions de montres des marques les plus célèbres, la sienne ne coûte que $ 10. Au lieu de faire les magasins, les riches cherchent à obtenir d’autres plaisirs de la vie en dépensant d’énormes sommes d’argent pour se divertir et voyager à travers le monde. Pour eux, c’est bien plus précieux qu’un sac de marque.

3. La chirurgie esthétique

Avant, il était à la mode de faire toutes les chirurgies plastiques possibles : tout le monde voulait avoir un corps idéal et un visage sans défauts. Les hommes riches proposaient eux-mêmes de payer ces opérations à leur partenaire, et ces dernières n’étaient pas contre du tout. Maintenant, de plus en plus de célébrités et de personnes aisées s’opposent à la chirurgie et promeuvent l’amour envers leur corps et leurs rides.

Néanmoins, nombreuses sont les jeunes filles qui continuent quand même de se priver de beaucoup de choses, afin d’économiser assez d’argent pour se faire les lèvres, la poitrine, ou encore des procédures qui leur permettront de rajeunir et de correspondre le plus possible aux idéaux de beauté modernes qui deviennent peu à peu dépassés.

4. Les manteaux en fourrure

Les célèbres stylistes et leurs clients riches refusent de plus en plus souvent d’utiliser de la véritable fourrure : selon eux, ce n’est pas éthique. Nous avons tous entendu parler de cas, où des activistes renversaient de la peinture sur les femmes en fourrure. D’ailleurs, sur tout le territoire de la Californie, il existe une loi selon laquelle il est interdit de porter ou de vendre de la fourrure.

Mais pour certaines femmes, la fourrure reste quand même un article de luxe qui montre un statut social élevé, bien qu’en théorie, elle puisse facilement être remplacée par une veste fourrée de duvet, un manteau d’hiver ou un manteau en fourrure synthétique.

5. Les vols en classe affaire

Les gens au comportement rationnel sont prêts à voyager modestement, même s’ils ont la possibilité de payer beaucoup plus. Par exemple, le fondateur de IKEA, Ingvar Kamprad, était certain que voler en classe affaire est une dépense inutile, et c’est pour cette raison que tous les employés de IKEA, quel que soit leur statut, voyagent dans la classe économique et vivent dans des hôtels pas chers.

Néanmoins, beaucoup de personnes avec un revenu moyen sont prêts à surpayer pour un voyage en classe affaire, même si le prix de ces billets augmente d’année en année. En fait, grâce à l’existence de la classe affaire, les compagnies aériennes peuvent maintenir des tarifs abordables pour la classe économique. En sachant cela, voler en classe affaire ne semble plus si attrayant.

6. Les appareils électroménagers

Les riches ne courent pas après les modèles électroménagers dernier cri : si la version précédente de l’appareil fonctionne bien, il n’y a aucun besoin d’en acheter un nouveau. Mais certains gens peu aisés violent cette règle jour et nuit : des crédits à la consommation sont souscrits dans le monde entier, et ce, pour acheter pratiquement tous les gadgets et les appareils électroménagers possibles.

Cela concerne aussi ceux qui ne sont pas très souvent utilisés : les gaufriers, les crêpières, les machines à glace, les appareils à fondue, et les appareils de massage avec 15 têtes différentes. Ces machines miraculeuses ne sont généralement utilisées qu’une ou deux fois, puis prennent la poussière quelque part sur une étagère en “regardant” avec reproche leur propriétaire qui a dépensé une petite fortune sans réfléchir.

7. Beaucoup trop de décorations intérieures

Dans leur décoration intérieure, les personnes aisées essayent de se tenir au minimalisme. Cette simplicité leur évite de se distraire sur les détails ménagers et de perdre leur temps à choisir et à acheter du mobilier ou faire des travaux. Cela permet aussi de libérer du temps pour la famille, les relations, le travail, et les rencontres entre amis.

Souvent, les représentants de la classe moyenne essayent de remplir leur maison avec des accessoires et des nouveautés à la mode. Ils cherchent constamment à améliorer la décoration intérieure, ce qui les distrait des choses immatérielles réellement importantes.

8. Les grandes maisons

Les personnes aisées préfèrent acheter des biens immobiliers prometteurs peu coûteux afin de faire des bénéfices lorsque leur prix augmente. Par exemple, le milliardaire Warren Buffett vit toujours dans sa modeste maison achetée en 1958. À l’époque, ce manoir confortable dans l’État du Nebraska ne lui a coûté que $ 30 000, mais aujourd’hui, il a atteint une valeur de $ 650 000.

Un milliardaire mexicain dont la fortune est estimée à $ 50 milliards vit lui aussi dans une maison achetée il y a fort longtemps et évite les appareils coûteux. Amancio Ortega, le fondateur de la chaîne de magasins de vêtements Zara, est lui aussi resté terre-à-terre et n’a pas permis au succès de lui faire perdre la tête : sa femme et lui vivent dans une maison tout à fait ordinaire en Espagne. David Cheriton, le professeur de l’université de Stanford qui possède $ 1,3 milliard d’action Google, a déclaré dans un de ses interviews : “Ces gens qui font construire des maisons avec 13 salles de bain, etc, ont clairement une case en moins”.

À un moment donné, certaines familles décident qu’il est temps de commencer la construction de leur propre maison, et c’est alors qu’apparaît un énorme chantier qui, parfois, perdure jusqu’à l’âge adulte des enfants. Cette famille perd donc une somme d’argent colossale, du temps et des forces. De plus, entretenir cette maison et le territoire adjacent fait perdre à la famille une grande partie des revenus.

9. Les voitures de luxe

Aujourd’hui, les riches n’acquièrent pas de nouvelles marques de voitures si leur propre automobile est en bon état et les satisfait. Même le propriétaire de Facebook, Mark Zuckerberg, conduit une Volkswagen avec une boîte de vitesses manuelle et déclare qu’il ne se soucie pas vraiment de l’argent.

Beaucoup de personnes dans le monde entier utilisent la voiture chère pour s’affirmer face aux autres, et elles ne considèrent même pas le manque d’argent pour se l’acheter et l’entretenir comme un obstacle : elles prennent tout simplement un crédit.

10. Les études payantes

Les millionnaires savent que les études gratuites ne sont en fait pas très différentes des études payantes, et que dans la vie, le succès dépend surtout de la discipline, de la détermination et de la persévérance. De plus, les plus grandes compagnies étrangères sont désormais prêtes à embaucher des jeunes gens s’ils possèdent les connaissances nécessaires. Cela signifie que l’expérience professionnelle et les compétences réelles deviennent beaucoup plus importantes qu’un diplôme d’études supérieures.

Certains pensent qu’après avoir payé les études et reçu leur diplôme, ils obtiendront automatiquement un billet vers la réussite. Finalement, les jeunes décident de prendre d’énormes crédits et doivent ensuite travailler pendant 5, voire même 10 ans pour rendre cet argent à la banque. C’est-à-dire qu’ils y perdent les plus belles années de leur vie.

11. De grosses quantités de jouets pour enfants

Les riches sont arrivés à la conclusion qu’acheter une quantité illimitée de jouets peut facilement faire du mal aux enfants, et les recherches le confirment : 36 enfants ont été invités à jouer dans une pièce pendant une demi-heure avec 4 ou 16 jouets. Il a été constaté que les enfants du premier groupe (avec 4 jouets) étaient beaucoup plus créatifs : même s’ils avaient moins d’objets, ils inventaient beaucoup plus de jeux divers. Quand les parents passent du temps avec leur enfant et lui accordent plus d’attention, ce dernier se développe plus vite.

Pendant ce temps, la plupart des parents admettent que leurs enfants croulent littéralement sous leurs jouets : les animaux en peluche ont déjà besoin de leur propre appartement, les poupées peuvent facilement constituer une armée entière, et il y a assez de LEGO pour construire une maison de deux étages. L’enfant n’a plus du tout le temps de rêver : il a tout ce qu’il souhaite, et tous ses désirs sont réalisés beaucoup trop vite. Pour certains parents, il s’agit d’une façon de montrer leur amour et de donner à leur progéniture ce qu’ils n’avaient eux-mêmes pas durant leur enfance.

12. Les formations et les cours

Les cours de développement personnel sont un business à part entière, et là-bas, le développement du client n’est pas dans l’intérêt des speakers. C’est pour cette raison qu’il est impossible de radicalement changer sa vie à l’aide de ces formations. Les personnes à succès savent qu’il n’est possible de changer sa vie qu’en travaillant constamment sur soi et sur ses objectifs.

Ces cours sont devenus incroyablement populaires parmi ceux qui souhaitent atteindre un certain niveau financier. Même si les billets d’entrée pour de tels événements sont assez chers, ils se vendent souvent à la vitesse de l’éclair. Certaines personnes peu aisées sont constamment à la recherche de la pilule magique qui leur permettra de changer leur vie, et lorsque cette dernière ne fonctionne pas, elles se dirigent vers un autre entraîneur.

13. Le secteur de la beauté

Aujourd’hui, les ongles de couleur nude sont synonymes de privilège et de richesse. Les femmes aisées préfèrent les ongles soignés de forme naturelle, les couleurs pastel, sobres, et les nuances beiges qui donnent un air élitiste.

Néanmoins, beaucoup de filles veulent être certaines que leur manucure est bien visible pour les autres, et c’est pour cette raison qu’elles choisissent souvent des couleurs vives, des décorations originales avec des paillettes et une longueur extrême. Si les vrais ongles sont trop courts, c’est le gel et les extensions qui viennent à la rescousse. Les femmes de la classe moyenne choisissent parfois ce genre de design pour montrer qu’elles peuvent se le permettre.

As-tu des choses qui, selon toi, indiquent un certain statut, et dont tu ne pourras jamais te passer ?

--1-
10k