Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Informations sur le Japon qui suscitent autant l’envie que l’admiration

Le Japon est un pays avec des traditions uniques et colorées, qui se transmettent de génération en génération. Ce pays sait se mettre à jour, mais tout en gardant sa personnalité. Parfois, on dirait que les Japonais viennent d’une autre planète ou qu’ils arrivent tout droit du futur. Leur perception des choses de la vie de tous les jours n’a de cesse de nous surprendre et nous laisse sans voix.

Sympa a décidé de partager avec toi 14 raisons pour être jaloux des habitants du pays du Soleil Levant.

1. L’esthétique joue un rôle très important dans la vie des Japonais

Cette “station de train” a été construite pour que les gens puissent tout simplement sortir du train quelques instants et profiter du paysage.

Si en Occident, l’esthétique est considérée comme une philosophie, au Japon, on la perçoit comme une partie indispensable de la vie de tous les jours. Dans la culture traditionnelle japonaise, il y a quelques concepts essentiels qui déterminent l’essence de la perfection. Parmi les esthétiques japonaises les plus importantes, on trouve l’emphase sur la simplicité, la nature de l’intégrité et l’être humain, en plus de l’approche réflexive de la vie.

2. L’absence du concept de “pillage”

Le Japon est assez sensible aux tremblements de terre, mais quand des désastres naturels se font sentir, les habitants du pays ne pillent pas les biens ou les maisons. C’est tout juste si l’on connaît ce mot dans le vocabulaire japonais. Si tu tapes sur ton moteur de recherche “pillages au Japon”, tu trouveras plein d’articles de journalistes étrangers mentionnant qu’au Japon, on ne saccage pas les maisons ni les boutiques vides. En fait, tout se fait par la voie de la discipline et du civisme. La société japonaise promeut un système capable de garantir que l’ordre se succède de génération en génération dans des conditions extrêmes.

3. La langue japonaise consiste en plusieurs niveaux de civisme

La langue japonaise est divisée en quatre niveaux de courtoisie : le familier, le respectueux, l’éduqué et le très éduqué. Il existe des règles spécifiques qui indiquent qu’il faut choisir le type de langage en fonction de la situation. Ainsi, les enfants en bas âge doivent choisir la forme la plus respectueuse envers les personnes âgées. Cette distinction s’observe même entre frères et soeurs. Presque toutes les conversations au Japon commencent par le mot “Sumimasen” (“Excusez-moi”), c’est-à-dire que la personne demande au préalable de l’excuser parce qu’elle va te faire perdre du temps.

4. Au Japon, il n’y a pas de travailleurs immigrés

Le Japon est un pays à la culture autochtone. Jusqu’à il y a peu, il n’y avait presque pas de migrants économiques, car le salaire minimum d’un travailleur japonais dépassait le salaire moyen japonais. Le pays a uniquement ouvert ses portes aux spécialistes hautement qualifiés. A dire vrai, l’an passé, le parlement japonais a autorisé la main d’oeuvre immigrée à venir s’installer dans le pays. Pour obtenir un visa de travail, les candidats doivent passer un examen de langue et de conformité avec leur spécialité. De plus, les migrants peu qualifiés ne peuvent pas amener leur famille avec eux.

5. L’adoption masculine adulte est courante dans le pays

Suzuki Osamu, chef de l’entreprise Suzuki Motor.

La pratique d’adoption des hommes revient au XIIIème siècle. Dans la société japonaise, la famille joue un rôle important. Fréquemment, on trouve à la tête de famille ou d’une entreprise un fils. Mais que se passe-t-il avec les hommes qui n’ont pas d’enfants ou qui n’ont eu que des filles ? Un mécanisme a été mis en place pour palier à ce problème. Cela permet à la famille d’agrandir son arbre généalogique mais aussi aux héritiers de se voir léguer l’entreprise familiale. Par exemple, le chef de l’entreprise automobile Suzuki, Suzuki Osamu, est le quatrième héritier adopté pour diriger l’entreprise.

6. Les jardins japonais comme signe distinctif artistique

Les principes basiques de l’art de la jardinerie japonaise ont été entérinés au VIIIème siècle. La terre est une ressource précieuse au Japon, et les habitants essaient d’utiliser chaque centimètre carré. Pour les Japonais, il est important que tout soit en harmonie avec la nature, c’est pour cela qu’ils créent d’aussi beaux jardins, des petits bancs d’eau avec des poissons colorés, des tortues et des jardins de pierres. Ils symbolisent le monde parfait de la nature.

7. Le respect des animaux

Au Japon, on a créé toutes les conditions pour les fans d’animaux. On trouve en effet dans ce pays une grande quantité de cafés où l’on peut passer du temps avec des chats, des chiens et des oiseaux. De plus, sur l’île Hokkaidō, située au nord du pays, tu peux voir une grande quantité d’habitants inhabituels : par exemple, des petits écureuils volants, ou encore des pandas roux. Et tu peux d’ailleurs trouver des lynx et des écureils roux mais aussi plein d’autres animaux.

8. Disneyland Tokyo est l’un des meilleurs au monde

Disneyland Tokyo a été le premier parc Disney à être construit en dehors des Etats-Unis. Il a été créé de manière analogue à celui de Californie, mais il le surpasse en taille et on dit même que c’est le plus beau Disneyland au monde. On trouve à côté un énorme parc aquatique, du nom de DisneySea. Aujourd’hui, tout le complexe de divertissement en bord de mer de Tokyo porte le nom de Tokyo Disney Resort. C’est le parc à thème le plus cher au monde.

9. Les contrats à vie sont chose courante au Japon

Dans les grandes entreprises et les institutions japonaises, on signe généralement des contrats “à vie” avec les employés. Une personne peut occuper un poste jusqu’à ce que sa santé ne lui permette plus d’exécuter ses obligations. Après l’université, un Japonais trouve un emploi dans une entreprise et y travaille jusqu’à prendre sa retraite. Durant ce temps, il a la possibilité de changer plusieurs fois de poste. L’avantage de ce type de contrat est que le travailleur se considère intimement lié à l’entreprise et comprend que son bien-être individuel dépend de la réussite de l’entreprise.

10. Il est primordial de savoir reconnaître ses erreurs

Bushidō, le code des samuraïs, est toujours en vigueur au Japon. L’honneur et le fait de reconnaître ses erreurs sont des composants-clés dans la culture nippone et ils jouent un rôle très important dans la vie de tous les jours. En politique, certains Japonais renoncent à leur poste parce qu’ils n’ont pas pu tenir leurs promesses électorales. C’est d’ailleurs le cas du premier ministre Yukio Hatoyama, qui n’a occupé son poste que pour huit mois.

11. Il est interdit par la loi de punir physiquement les enfants

Cette année, le gouvernement japonais a approuvé un projet de loi qui interdit la punition physique des enfants en bas âge comme mesure d’éducation. De plus, cette interdiction ne s’applique pas seulement aux parents et aux tuteurs, mais aussi aux travailleurs sociaux.

12. Au Japon, tu peux fêter ton mariage sur le thème de Pokémon

Au Japon, on sait comment faire la fête. Mais pas n’importe laquelle ! Les Japonais sont très doués pour trouver des thèmes qui sortent de l’ordinaire. Par exemple, bien souvent, on célèbre des mariages basés sur des jeux-vidéo ou des dessins animés. Il y a peu, ce sont les mariages “Pokémon” qui ont fait fureur : avec un Pikatchu en peluche en tant que témoin, des repas et un gâteau sur le même thème, et même un certificat de mariage “Pokémon”. C’est d’ailleurs pour cela que l’entreprise qui a organisé ce mariage s’est trouvé le chouette nom de “The Pokémon Company”.

13. Tokyo a été reconnue comme l’une des meilleures villes du monde

En 2015, Tokyo a été reconnue comme l’une des villes les plus sûres au monde du point de vue de la sécurité personnelle, de la sécurité cybernétique, des infrastructures et de la santé. L’année précédente, le magazine Monocle, dans son classement des meilleures villes où il fait bon vivre, avait placé Tokyo en deuxième place. Les spécialistes ont évalué la ville en fonction de 60 paramètres : des basiques (sécurité et écologie) aux plus spécifiques. Par exemple, les urbanistes ont pris en compte les facteurs comme la “récupération” de vieilles surfaces industrielles et le coût d’un verre de vin dans un bar.

14. Le Japon est le premier pays au monde à compter autant de gens du troisième âge

L’espérance de vie des Japonais est la plus élevée du monde ; elle est en moyenne de 84 ans. Aujourd’hui, plus de 30 000 personnes centenaires vivent dans ce pays. Et pour plusieurs raisons. En premier lieu, ces 60 dernières années, la santé publique s’est considérablement améliorée. Ensuite, le bien-être des citoyens atteint un taux très satisfaisant. Et enfin, les Japonais ont commencé à faire plus attention aux gens âgés. Dans le pays, des centres de gérontologie ont été créés, où l’on étudie les différents aspects du vieillissement de l’être humain, ses causes et les méthodes de lutte contre ce phénomène.

Aimerais-tu visiter ce pays remarquable ? Ou peut-être y as-tu déjà été ? Partage tes impressions dans les commentaires !

Photo de couverture Big Ben in Japan / flickr