Sympa
Sympa

14 Règles d’étiquette de différents pays qui peuvent te conduire à l’impasse si tu ne les respectes pas

Les touristes expérimentés ne se familiarisent pas seulement avec les lieux d’intérêts qu’ils espèrent visiter lors de leur voyage, mais aussi avec les informations sur les règles d’étiquette, les moeurs et les curiosités du pays. En effet, si tu ne connais pas les subtilités des règles en vigueur dans la région, tu pourrais facilement te retrouver dans une situation honteuse ou délicate. Par exemple, si tu réponds à un français avec le geste connu de “OK”, tu peux l’offenser profondément. Et au Chili, si tu veux manger un hamburger avec les mains, tu devras le manger seul car il est peu probable que quelqu’un accepte de s’asseoir avec toi.

Sympa ne cesse d’être surpris par les différences dans les règles d’étiquette des nombreuses populations qui occupent cette même planète.

1. En Corée, les adultes les plus âgés mangent d’abord

En Corée, même si tu as très faim, il est interdit de commencer à manger avant que la personne la plus âgée de la table ne commence elle-même son repas. En ne respectant pas cette règle, on peut être privé de repas. Et si tu veux te servir quelque chose à boire, il faut demander à la personne qui est assise à côté de toi. Les coréens se remplissent les verres les uns les autres : se servir soi-même n’est pas bien vu.

2. En Thaïlande, il ne faut pas toucher la tête d’une autre personne

Les thaïlandais sourient presque tout le temps, ce qui démontre leur attitude et leur vision positives face à la vie. À vrai dire, il existe des gestes habituels pour la plupart d’entre nous qui peuvent ruiner l’humeur d’un habitant local ou même l’offenser. En Thaïlande, il est interdit de toucher la tête de quelqu’un. Ce n’est pas qu’ils ont peur d’être décoiffés, mais tout simplement, parce que les thaïlandais considèrent que c’est dans la tête qu’habite l’âme de l’être humain.

3. Au Tibet, il est agréable de montrer sa langue

Dans la plupart des pays, si une personne adulte montre sa langue, elle est considérée comme bizarre, et en Inde ce geste est une manifestation de colère. Mais au Tibet, c’est ainsi que l’on exprime son respect, tout comme on l’utilise fréquemment pour souhaiter la bienvenue à autrui. On considère que cette tradition est un héritage d’une superstition car le diable possède une langue noire. C’est ainsi que les tibétains montrent qu’ils ont une langue normale.

4. En Italie on peut offrir des fleurs de lys mais cela est interdit en France

Offrir des fleurs est un beau geste dans la plupart des pays. Mais il y a des subtilités. Par exemple, les français considèrent que les fleurs de lys et les chrysanthèmes ne doivent être offertes que pour les activités solennelles. D’ailleurs, ils n’offrent pas d’oeillets rouge non plus car ces fleurs symbolisent la mauvaise volonté. De la même manière, la relation envers les chrysanthèmes en Italie est identique à celle de la France : ces fleurs s’utilisent uniquement pour les activités solennelles. Les fleurs de lys en revanche, sont les fleurs préférées au niveau national.

5. En Autriche, il est possible de ne pas payer l’addition dans les restaurants

Dans de nombreux pays, les pourboires sont automatiquement inclus dans l’addition. C’est ainsi que cela fonctionne en République Tchèque, en France, en Hongrie et en Espagne. En moyenne, cela représente 10 à 15% du total de l’addition. Cependant, tous les pays européens n’appliquent pas cette règle. En Autriche par exemple, les pourboires sont remis aux serveurs uniquement si celui-ci a réalisé un service de qualité. Il existe aussi une règle tacite : si le client demande l’addition 3 fois au serveur et que celui-ci ne la lui donne pas, il peut partir du restaurant sans payer.

6. En Hongrie, “chou” est un compliment et au Japon “oie” est un compliment

L’une des choses les plus étonnantes dans de nombreux pays est la façon dont les gens s’adressent les uns aux autres. Si tu te promènes dans les rues de la Hongrie, ne te fâche pas si quelqu’un te traite de “chou” ou de “petit insecte”. Personne ne se moque de toi, car pour eux ces mots sont des compliments. Dans de nombreux pays, les termes tendres ont l’air très bizarres pour les étrangers. Par exemple au Japon l’expression “poisson plongeur, oie qui vole” est une manière de complimenter quelqu’un en se basant sur les légendes antiques, car les poissons étaient surpris par le vol des oiseaux. Les polonais utilisent comme compliment le mot “bébé” et appeler quelqu’un “un oeuf ovale avec des yeux” au Japon signifie que l’on remarque son joli visage ovale ; c’est donc un compliment.

7. Les chinois refusent trois fois un cadeau avant de l’accepter

Cela n’est pas dû au fait qu’ils ne veulent pas accepter de cadeaux, il s’agit plus d’un moyen d’exprimer l’humilité et une démonstration de bonnes moeurs. En réalité, en Chine on peut offrir tout ce que l’on veut à l’exception d’objets aiguisés, comme des couteaux (ils symbolisent la rupture de la relation), une montre (on considère que la montre attire la fin de la vie) et des mouchoirs (cela est lié à la superstition basée sur le lien entre les pleurs et les funérailles).

8. En Arabie Saoudite, on se frotte les narines comme signe de bienvenue

A la place de la poignée de mains habituelle, en Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, les hommes se frottent les narines en se rencontrant. En Inde aussi les gens utilisent un salut inhabituel : on y pratique les révérences en plaçant ses deux mains jointes. En France, cela dépend de la situation géographique. Ainsi, dans différents endroits du pays une quantité différentes de baisers de bienvenue est acceptée : deux bises à Paris contre cinq bises en Corse.

9. Au Japon : argent ; en France : zéro

Au Japon, le célèbre geste “Ok” est connu de tous et est compris comme “argent”, tandis qu’en France, il est compris comme “zéro”. Ainsi, en réalisant ce geste en apparence inoffensif, un français peut se sentir offensé et le considérer comme “un vide”. De la même manière, il est possible d’obtenir une réaction polémique en Italie avec le geste mondialement connu des fans du rock : lever le petit doigt et l’index. En Italie, ce mouvement signifie une infidélité de la part de l’épouse de l’interlocuteur.

10. En Afghanistan, on embrasse le pain qui tombe par terre

En Afghanistan et dans d’autres pays musulmans, si le pain tombe par accident sur le sol, celui-ci devra impérativement être ramassé et embrassé. Il n’y a probablement pas d’autres manières d’exprimer le respect à ce produit. Ici, pas de peur envers les bactéries qui sont entrées en contact avec le pain quand il est tombé. Ainsi, si tu ne veux pas réaliser ce rituel, sois prudent et ne jette pas le pain !

11. Au Chili, il est interdit de toucher les aliments directement avec les mains

Si tu penses voyager au Chili, rappelle-toi de cette règle : ne mange rien avec tes mains. Dans ce pays, on prend très au sérieux la conduite à table — cela en comparaison avec le reste des pays d’Amérique du Sud, qui préfèrent suivre les règles d’étiquette européenne. Même les frites et les hamburgers doivent être mangés à l’aide de couverts !

12. Les mexicains s’offensent si tu es trop ponctuel

Même s’il existe des exceptions comme pour toutes les règles, un mexicain arrivera toujours en retard, que ce soit pour une réunion entre amis ou un rendez-vous d’affaires. D’une certaine manière il est considéré comme “grossier” d’arriver à l’heure prévue. La tradition nationale a une explication assez simple pour cela : pendant longtemps il y eut beaucoup de problèmes avec le transport public dans ce pays et les retards constants entrèrent dans les moeurs et les habitudes des citoyens.

13. Comment doit-on boire le café au Proche-Orient

Mettre fin à la pause café avec les bédouins du Proche-Orient n’est pas quelque chose de facile. Comme règle, l’hôte continuera de te servir la boisson chaque fois qu’il se rendra compte que ta tasse est vide. Pour mettre fin à ce cycle, il faut agiter la tasse publiquement, l’incliner plusieurs fois dans plusieurs directions et la coucher sur le côté. C’est ainsi que l’on montre qu’on a bu assez de café.

14. En Chine, il est interdit de retourner le poisson dans l’assiette

Il semble tout à fait logique de retourner son poisson de l’autre côté après avoir mangé la moitié supérieure. Cependant, en Chine, un tel comportement peut apporter de la malchance. Les habitants locaux sont sûrs de cela en particulier dans le Sud du pays et à Hong Kong. Les plus superstitieux laissent la partie inférieure du poisson et ne la touchent pas, et d’autres enlèvent la colonne vertébrale du poisson pour manger l’autre partie.

Selon toi, quelle règle d’étiquette devrait être appliquée dans ton pays ?

Sympa/C’est curieux/14 Règles d’étiquette de différents pays qui peuvent te conduire à l’impasse si tu ne les respectes pas
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire