Sympa

15 Faits qui permettent de porter un regard neuf sur les sculptures les plus célèbres du monde

Chaque œuvre d’art peut avoir un sens caché et des détails curieux, mais outre les intentions de l’auteur, c’est l’histoire du tableau ou de la chanson qui suscite souvent chez nous un grand intérêt. Beaucoup de gens se passionnent pour la peinture, la musique ou le cinéma, tandis que la sculpture reste souvent une activité artistique négligée. Pourtant, les histoires impressionnantes de certaines statues célèbres valent bien un bon film dramatique ou un roman “tapageur”.

Chez Sympa, nous avons décidé de rendre justice et de partager avec toi les faits les plus surprenants sur les sculptures célèbres !

1. On a appelé une ambulance pour “Jésus le sans-abri”

La statue originale de Jésus le sans-abri a été installée à Toronto. Aujourd’hui, on compte dans le monde entier une centaine de copies qui reçoivent souvent une bénédiction, la plus célèbre étant placée à l’entrée des bureaux des organismes de bienfaisance apostolique au Vatican.

On voit souvent cette sculpture très réaliste à côté des églises qui subviennent aux besoins des nécessiteux, c’est pourquoi beaucoup de gens la prennent pour une vraie personne dormant sur le banc. Pendant une période de froid intense à Hamilton, les passants s’inquiétant pour un homme qui dormait dehors par ce temps ont appelé plusieurs fois le service d’aide médicale urgente.

2. L’œil gauche du buste de Néfertiti n’a jamais existé

On estime qu’une des œuvres d’art les plus célèbres de l’Égypte antique flatte beaucoup la grande épouse royale du pharaon égyptien, parce que son visage sculpté semble parfaitement symétrique. À l’exception des yeux : il n’y a pas d’œil gauche. Lors de la découverte du buste, l’archéologue a supposé qu’il n’a jamais existé parce que la cavité vide n’a pas de signe de manipulation ou de traces de colle.

On ne sait pas exactement pourquoi le buste antique a été créé avec un défaut visible. Plusieurs hypothèses essayent d’expliquer cette absence, mais aucune n’a été acceptée par la communauté scientifique.

  • On a dû insérer l’œil gauche seulement après la mort de Néfertiti, car la figure avec deux yeux faisait partie intégrante de la personne qu’elle représentait et pouvait servir finalement de moyen de lui redonner vie.
  • Le buste a été un modèle dans l’atelier d’un maître et a été utilisé pour enseigner aux élèves la technique d’incrustation d’un œil.
  • Néfertiti est tombée en disgrâce avant que les travaux sur la sculpture soient achevés, et le maître a décidé de ne plus continuer.
  • La reine souffrait d’une maladie des yeux.

3. “La Gänseliesel” à Göttingen est la jeune fille qui reçoit le plus de baisers au monde

“La Gänseliesel” est un symbole traditionnel des étudiants de l’Université de Göttingen. Il existe une tradition à l’égard de cette sculpture : l’obligation pour les étudiants nouvellement inscrits de lui donner un baiser. Comme cette habitude était accompagnée de joyeux chahuts et dérangeait la population locale, la municipalité a interdit d’embrasser la statue. Inutile de préciser que les étudiants ont négligé les règles prescrites par les autorités de tout temps.

4. “Le Taureau de Wall Street” a été saisi par la police

En décembre 1989, l’artiste Arturo Di Modica a transporté sa sculpture de taureau vers la bourse de New York et l’a déposée là-bas tel un cadeau de Noël pour les habitants de la ville. Les New-Yorkais ne connaissaient pas encore vraiment l’art urbain, et c’est pourquoi le taureau a obtenu un succès immédiat : beaucoup de gens venaient voir la statue de Wall Street. Mais comme Arturo a fait installer la sculpture sans autorisation préalable de la ville, la police l’a saisie et placée ailleurs.

Après une vague d’indignation, on a permis de ramener le taureau, mais à deux blocs de la bourse.

Et quand on a installé la statue de “Fearless Girl” en face du “Taureau de Wall Street” sans demander l’avis de Di Modica, l’artiste a pris ce fait très mal. Finalement, la statue de la petite fille sans peur a été réinstallée.

5. Le design de la console Microsoft Xbox 360 est inspiré par une série de sculptures “Oiseau dans l’espace”

Selon le sculpteur Constantin Brancusi qui a créé “Oiseau dans l’espace”, ses sculptures représentent le besoin de s’évader du quotidien. Il a bien apprécié la conception du design de la console de jeux inspirée par ses œuvres.

6. L’essai de la maquette de “la Statue de Pierre le Grand” à Moscou a été réalisé en soufflerie

Ce sont les chercheurs de la faculté de mécanique de l’Université d’État de Moscou qui ont fait une maquette pour l’essayer en soufflerie et tester ainsi les qualités aérodynamiques du monument. L’essai terminé, le modèle a subi des modifications qui ont considérablement amélioré les caractéristiques aérodynamiques de la construction.

7. “La Louve Capitoline” ne date pas de l’Antiquité

La statue de la louve qui a allaité les fondateurs de Rome est devenue un des symboles les plus célèbres de l’Antiquité. Auparavant, on considérait qu’elle datait environ du Ier siècle avant Jésus-Christ. D’abord, on a prouvé que les petites statues de Romulus et de Rémus ont été fabriquées au XVe siècle. Et après les derniers tests scientifiques, on a officiellement déclaré que la “Louve Capitoline” avait été créée entre les années 1021 et 1153.

8. “Fallen Astronaut” n’a pas été conçue pour commémorer les astronautes et cosmonautes morts

L’œuvre d’art unique se trouvant sur la Lune rend hommage aux astronautes et cosmonautes morts au moment de son dépôt sur la Lune. Leurs noms figurent sur la plaque à côté de la petite sculpture d’astronaute. Mais en fait, l’auteur n’a pas aimé le nom et le sens donnés à son œuvre. Dans une interview, il a déclaré que la statue devait être placée verticalement en symbolisant l’humanité tout entière.

9. La roche “la pierre Tonnerre”, servant de socle au monument “le Cavalier de bronze”, était si grosse qu’elle n’a pu être déplacée qu’en hiver

Pour déplacer la roche de 1 500 tonnes à Saint-Pétersbourg, on a dû attendre jusqu’à ce que le sol soit gelé sur 1,5 m d’épaisseur, sinon il aurait pu se tasser sous le poids excessif. On a même eu recours à l’aide des académiciens pour qu’ils calculent le meilleur moyen de déplacement.

Pour franchir les derniers mètres, on a construit un appontement spécial. Tu pourrais encore voir sa carcasse à marée basse près de la baie de la Néva.

10. La 4e plinthe de la célèbre place londonienne est réservée à une statue exceptionnelle

Trafalgar Square est un des lieux les plus connus à Londres. On y trouve 4 plinthes réservées aux monuments des grands Britanniques. Trois d’entre elles ont déjà leurs statues : le roi George IV et les généraux Henry Havelock et Charles Napier.

Les sculptures sur le quatrième socle sont installées temporairement. Voir son œuvre érigée sur un piédestal célèbre serait un grand moment pour tous les artistes contemporains. D’après les données non officielles, la 4e plinthe est réservée à la statue qui perpétuera la mémoire de la reine Elizabeth II. Nelson Mandela, le maréchal Park et Margaret Thatcher sont également les grands favoris à la place permanente sur le piédestal.

11. “La Statue de la Mère-Patrie” est probablement une interprétation contemporaine de “la Victoire de Samothrace”

La statue de la déesse Niké a été créée pour célébrer la victoire dans la bataille sur le rocher au-dessus de l’eau. Elle devait y être placée de telle sorte qu’on puisse la voir de loin. Ce fait ainsi que la similitude des postures expressives des deux statues ont fait naître dans le milieu artistique l’idée que les auteurs de la statue gigantesque érigée sur le kourgane Mamaïev se sont inspirés en partie de la sculpture grecque.

12. Michel-Ange a décidé de graver son monogramme sur sa sculpture “la Pietà”

C’est la seule fois que le sculpteur éminent a signé son œuvre. D’après une des versions, Michel-Ange a décidé de le faire ayant entendu dans la rue un débat concernant le nom de l’auteur qui avait créé “la Pietà”.

13. On a dû modifier “le Génie du Mal” parce qu’il avait l’air trop séduisant

On peut trouver dans la cathédrale Saint-Paul de Liège une des images les plus célèbres de l’Ange Déchu “le Génie du mal”. Lucifer enchaîné qui semble souffrir incarne la prise de conscience des péchés et du repentir. Il est évident que c’est un chef-d’œuvre important, mais en fait, ce n’est qu’une copie modifiée de la sculpture originale.

Le premier Génie du mal avait la tête d’un homme audacieux et rebelle, il était trop sublime et distrayait les jeunes filles qui auraient dû écouter les sermons. Après bien des discussions, on a remplacé la statue par une réplique plus convenable. La nouvelle sculpture a été mise aux fers. En plus, on a ajouté une pomme mordue comme symbole de la punition et du péché aux pieds de la statue. La posture a été modifiée de manière à exprimer mieux le repentir.

14. La tradition de revêtir Manneken-Pis est devenue un vrai rituel

Le symbole le plus connu des Bruxellois change souvent de look. Depuis 1954, c’est l’Ordre des Amis de Manneken-Pis qui est responsable de sa garde-robe en choisissant minutieusement sa tenue parmi des centaines de variantes proposées chaque année. Les horaires d’ouverture de GardeRobe MannekenPis sont affichés sur la rampe près de la statue. C’est une belle cérémonie accompagnée d’un orchestre de cuivres.

La garde-robe de Manneken-Pis est conservée au Musée entièrement consacré à la présentation de ses habits, le plus ancien costume datant du XVIIe siècle.

15. Les catholiques de Rio de Janeiro disposent d’un rocher indispensable pour “la Statue du Christ Rédempteur”

Le truc, c’est que de nombreux éclairs frappent la statue chaque année. Le rocher conservé est destiné aux réguliers travaux d’amélioration de la sculpture. Une fois, la foudre a endommagé les bouts du majeur et du pouce de la statue.

As-tu envie de visiter l’un de ces monuments ? Quelle statue voudrais-tu voir de tes propres yeux ? N’hésite pas à partager tes réponses dans les commentaires !