Sympa

18 Signes qui peuvent indiquer que tu as des gènes néandertaliens

Les statistiques indiquent que 1 à 4% du génome de n’importe quelle personne d’origine non africaine serait hérité de l’homme de Néandertal. La quantité de ces gènes chez les Européens est légèrement plus basse que chez les Asiatiques. Cette information s’est avérée très importante pour la communauté scientifique, car auparavant, on pensait que les Homo sapiens et les Néandertaliens vivaient à la même époque et n’avaient pas de relations “sentimentales”. Cependant, la présence de ces gènes chez l’homme moderne démontre le contraire. Il faut admettre que cela semble un peu curieux.

Sympa s’est aujourd’hui intéressé au sujet et a listé les principales caractéristiques pouvant indiquer qu’il y a eu des Néandertaliens parmi tes ancêtres. Tu trouveras la liste complète de l’héritage que tu as reçu dans l’article d’un groupe de scientifiques américains.

Avertissement : chacun des signes peut apparaître en raison d’une mutation aléatoire ou pour d’autres raisons.

Tu as probablement des gènes néandertaliens si tu présentes les signes suivants :

  1. Coagulation sanguine excessive. Les gens qui possèdent ce gène courent un plus grand risque d’apoplexie, de caillots sanguins et d’avortement spontané. En revanche, dans le passé, ce gène était utile : nos ancêtres vivaient dans des conditions dangereuses et ils étaient souvent blessés, mais leurs plaies guérissaient rapidement.

  2. Prédisposition à l’apparition de verrues.

  3. Peau claire. Les hommes de Néandertal sont arrivés au nord avant l’Homo sapiens et se sont adaptés à leur nouvel environnement. En arrivant dans cette région, l’Homo sapiens a simplement emprunté les gènes responsables de la couleur de la peau. Donc, notre apparence, ainsi que la capacité de notre peau à bronzer, est un héritage de nos ancêtres.

  4. Prédisposition à travailler de nuit et à dormir le jour.

  1. Peu de chances de contracter le lupus érythémateux.

  2. Adaptation facile à la vie dans des régions montagneuses. Si tu te sens bien à de hautes altitudes, tu possèdes probablement une version néandertalienne du gène EPAS1. On le retrouve communément chez les habitants du Tibet et d’autres zones montagneuses.

  3. Tendance à la dépression. Si le nombre de gènes néandertaliens est supérieur à 2%, la personne est plus sujette aux troubles mentaux et aux changements d’humeur.

  4. Dépendance physique à la nicotine. Il est important de comprendre que les hommes de Néandertal ne fumaient pas de cigarettes. Mais les gènes sélectionnés par l’évolution fonctionnaient dans cet environnement et nous vivons aujourd’hui dans des conditions complètement différentes. Par conséquent, certaines anomalies peuvent survenir dans les mécanismes génétiques anciens.

  5. Taches de rousseur et cheveux roux.

  1. Forte probabilité d’attaque cardiaque. Seul 1,4 % du génome de Néandertal augmente la probabilité de subir une crise cardiaque.

  2. Troubles digestifs. Les hommes de Néandertal avaient un mécanisme de digestion des glucides lent et déficient, c’est pourquoi ils mangeaient principalement de la viande et des fruits secs, c’est-à-dire, beaucoup de protéines. À l’inverse, le menu de l’homme moderne se compose principalement de glucides. Cependant, les gens qui ont des gènes en commun avec Néandertal, souffrent souvent de troubles digestifs.

  3. Odorat sensible.

  4. Intolérance au lactose. L’homme de Néandertal ne possédait pas le gène LCT, responsable de la bonne digestion du lactose. Cela n’est cependant pas surprenant, car il n’est apparu qu’après la domestication du bétail, il y a 10 000 ans, alors que les hommes de Néandertal avaient disparu de la surface de la Terre environ 30 000 ans auparavant.

18 Signes qui peuvent indiquer que tu as des gènes néandertaliens
  1. Réactions allergiques. Notre système immunitaire protège le corps contre les mauvaises bactéries, les parasites et les champignons nuisibles. Certains de ces mécanismes sont contrôlés par des gènes archaïques. À l’ère préhistorique, ils étaient extrêmement utiles et permettaient aux gens de survivre, mais dans les conditions modernes, ils échouent souvent en réagissant aux mauvais stimuli. Par conséquent, les gens (en particulier ceux qui vivent dans les pays développés et ne connaissent pas les parasites) présentent des symptômes d’allergie à une large variété d’agents irritants.

  2. Troubles de la vessie. Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson en souffrent souvent.

  3. Peu de risques de développer une schizophrénie.

  4. Propension à l’obésité. Les hommes de Néandertal devaient manger très souvent et digérer efficacement les aliments, car ils couraient toujours le risque de souffrir de la famine. Dans notre monde civilisé, nous n’avons plus ce type de problème, donc toute personne qui a hérité de ces gènes est probablement en surpoids.

  5. Ongles et cheveux forts, peau élastique. Grâce à la kératine, que les hommes de Néandertal synthétisaient de manière rapide et efficace.

Alors, présentes-tu certains de ces signes ? N’hésite pas à nous en dire plus dans les commentaires ci-dessous ! Voyons un peu combien d’entre nous sont de possibles descendants de Néandertaliens...