Sympa

20+ Bonnes preuves que les Allemands ne vivent pas comme le reste du monde

2-5-
36k

Les Allemands sont un peuple très contradictoire. Nous pouvons les aimer pour leur respect du code de la route, leur amour pour les animaux, leur attitude loyale face aux farces des enfants, mais ils révoltent les étrangers de par leur bureaucratie, leur manque d’hospitalité et de respect envers les autres dans les files d’attentes et durant les vacances. Bref, leur mode de vie ne laisse personne indifférent.

Sympa s’est lancé à la recherche des particularités du mode de vie des habitants d’Allemagne et de leurs habitudes. Même si, à première vue, ces dernières peuvent sembler étranges, beaucoup d’entre elles restent quand même très attirantes.

1. Sur les routes, tout est réglementé par les panneaux de signalisation, ce qui mène parfois à de tristes conséquences

Dans ce pays, il est impossible de trouver, ne serait-ce qu’un petit morceau de route sans panneau de signalisation. Mais il vaut mieux ne pas aveuglément s’y fier. Un utilisateur de Pikabu a fait part d’une situation dont il a été témoin : “Sur les routes allemandes, il y a énormément de panneaux de signalisation. Récemment, les feux de circulation près de mon université étaient en train d’être remplacés et le panneau “impasse” a été temporairement enlevé. Voici ce que j’ai ensuite vu :

Avant que le panneau ne soit enlevé, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi nous avions besoin de lui. Même un idiot comprendrait qu’une zone piétonne commence à cet endroit : il y avait un chantier et un trottoir ! Mais mon ami allemand m’a dit : “Peut-être qu’un idiot le comprend, mais pas un Allemand. Nous avons besoin d’un panneau”.

2. Ici, c’est l’État lui-même qui lutte pour garder un air frais et pour n’utiliser que des voitures “propres”

Des commissions spéciales attribuent à chaque automobile un numéro. Le chiffre “6” veut dire que la voiture est écologiquement propre. Il y a quelques années, le chiffre “4” était le plus élevé, mais les critères et les technologies changent et progressent.

Ces numéros sont indiqués sur le pare-brise de chaque voiture allemande. S’il n’y a aucun chiffre, l’automobile reçoit automatiquement la catégorie la plus basse : ces voitures n’ont pas le droit de circuler dans les quartiers centraux de nombreuses villes allemandes.

3. Les Allemands sont très patients, surtout au volant

Quels que soient les embouteillages, personne ne tentera jamais de se glisser dans une autre voie si cette dernière se déplace un peu plus vite. Mais si quelqu’un essaye quand même de le faire, on lui cédera la place sans rechigner, bien que tout le monde comprenne que de telles manœuvres rendront l’embouteillage encore plus long.

Ce comportement étonne beaucoup les étrangers : “Nous étions coincés sur place une heure, puis deux heures. Tout le monde est sorti de sa voiture : les propriétaires se promenaient avec leur chien, les enfants couraient et jouaient, d’autres faisaient le ménage dans leur coffre arrière. Quand nous avons enfin pu bouger, personne n’a essayé de contourner les voitures qui se trouvaient à l’avant. Nous avons continué notre route exactement dans le même ordre dans lequel nous nous trouvions durant notre arrêt”.

4. Le respect envers les animaux, leurs besoins, leur santé et même leur bonheur est une norme sociale

L’Allemagne est devenue le premier pays au monde où les droits des animaux sont protégés par la Constitution depuis 2002. Les Allemands essayent de les traiter avec grand soin : dans l’Allemagne moderne, interdire aux enfants de crier dans un zoo parce que le lion dort, ne pas tester les produits cosmétiques et les produits chimiques ménagers sur les animaux ou cesser de les exploiter dans les cirques sont des choses tout à fait habituelles et réelles.

5. Concernant les animaux domestiques : il est autorisé de les prendre avec soi dans les magasins et les centres commerciaux. Le plus important est qu’ils soient tenus en laisse.

Dans les cafés et les bars, les serveurs apportent aimablement un bol d’eau aux chiens des visiteurs et certains employeurs permettent à leur personnel d’amener leur animal préféré au bureau. Il existe même des jours, où les enfants sont autorisés à prendre leurs amis à quatre pattes avec eux à la maternelle. D’ailleurs, dans certains hôpitaux, les chiens sont autorisés à rendre visite à leur propriétaire.

6. Ici, les chiens sont très bien élevés

“Parking pour chiens”.

La grande majorité des chiens se comporte bien et ne prête aucune attention aux passants. Mais, bien évidemment, il existe aussi ceux qui sont encore jeunes et qui n’ont pas encore eu le temps d’apprendre les règles de conduite et d’absorber l’impassibilité allemande. Ces derniers obligent toujours leur propriétaire à rougir de honte et à s’excuser.

En Allemagne, tous les propriétaires de chiens paient une taxe de € 24 — €100 par an. Bien que beaucoup de gens la perçoivent comme étant la rémunération que prend la ville pour nettoyer les excréments de leurs animaux domestiques, ce service ne rentre pas dans les responsabilités du service public, ce qui déçoit beaucoup ceux qui n’ont pas de chien.

7. Ici, il n’est pas adopté de ne prendre qu’un seul animal

Les Allemands sont certains que quand il reste tout seul, l’animal de compagnie s’ennuie beaucoup trop, et ils prennent directement quelques chats, chiens, ou lapins. Une immigrante russe a raconté dans son blog : “Quand je dis n’avoir qu’un seul chat, les Allemands me traitent de monstre. Genre, comment peux-tu torturer ton animal en le gardant tout seul ?”

8. Les Allemandes modernes ne s’occupent généralement pas de la maison et des enfants

Il y a de nombreuses femmes qui se consacrent entièrement à leur travail. Bien que la loi autorise les parents à prendre un congé parental payé jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 3 ans, les bébés sont souvent placés en crèche à partir de 6 mois.

Par ailleurs, une autre option est aussi envisageable : “Nous utilisons les services d’une ‘maman de jour’. Il s’agit d’une nounou qui peut avoir jusqu’à 5 enfants. La nôtre a aménagé sa propre maison et a transformé son jardin arrière en terrain de jeu. Notre enfant la voit comme un membre de la famille. De plus, elle passe régulièrement des formations où elle apprend différentes méthodes d’éducation qu’elle utilise dans son travail. Nous avons plusieurs fois eu ce qu’on appelle ‘un mois sans jouets’, pendant lequel les enfants jouaient avec des objets tout à fait ordinaires comme un panier à linge, des boîtes en carton et des pinces à linge. En plus, ils font des exercices qui développent leur motricité, ils cultivent des plantes et préparent tous ensemble leurs repas”.

9. Si tu t’apprêtes à rendre visite à des amis allemands, mieux vaut préalablement manger chez toi

Durant les fêtes d’anniversaire, les Allemands peuvent servir des pâtes avec de la salade de pommes de terre ou de la bière avec des chips. Ils organisent aussi ce qu’on appelle des Abrissparty : une sorte de pendaison de crémaillère où les invités sont prévenus presque un mois à l’avance. Là-bas, tu trouveras probablement beaucoup d’alcool, mais pas une seule miette de nourriture.

10. Occuper toutes les chaises longues durant les vacances est presque un sport national

On pense que ce sont les touristes allemands qui étaient les premiers à avoir l’idée de poser leurs serviettes sur les chaises longues, afin de réserver la place. À cause de ça, les autres vacanciers étaient obligés de chercher d’autres endroits où s’allonger. D’ailleurs, il arrive souvent qu’après avoir laissé leur serviette, les voyageurs allemands aillent prendre leur petit-déjeuner, faire une visite guidée ou du shopping en ayant complètement oublié la place qu’ils ont occupée.

Voici ce qu’une jeune fille a écrit dans son récit concernant les habitudes des Allemands : “Aucune autre nation du monde ne ‘réserve’ sa place sur une chaise longue la nuit ou tôt le matin quand le reste du monde dort encore. Pourtant, des panneaux avec l’inscription polie : ‘Ne réservez pas les places, s’il vous plaît !’ sont installés tout le long de la piscine”.

11. Chaque Allemand utilise en moyenne 241 kg de papier par an, ce qui fait de l’Allemagne l’un des plus grands consommateurs au monde de papier

Les habitants sont convaincus qu’il est plus sûr d’avoir une copie du document sur papier : avec cette copie, il est peu probable qu’un problème puisse survenir. Il n’existe pas de site internet qui simplifie les processus bureaucratiques, et pour chaque document, il faut s’adresser à différentes organisations.

Dans ce pays, même l’achat d’une simple carte SIM requiert un processus qui n’est pas des plus simples : il faut tout d’abord appeler le service d’assistance par vidéo, leur communiquer tes données personnelles, montrer ton passeport, répondre aux questions, et ce n’est que quelques heures plus tard que tu pourras passer des appels. De plus, transférer de l’argent d’une carte à une autre prend plusieurs heures, et si la transaction a eu lieu le dimanche, il faudra attendre près d’une journée avant de recevoir le virement.

12. Ici, il n’est pas courant d’inviter chez soi des amis, des collègues, ou encore moins des étrangers

S’asseoir dans la cuisine avec une tasse de thé et parler de la pluie et du beau temps n’est pas du tout inhérent aux Allemands. Ici, personne ne pensera à t’inviter chez lui. Pourquoi le faire, s’il est possible de se rencontrer dans un café ou un restaurant ? La maison est un territoire privé que les Allemands n’aiment pas partager avec les autres.

13. Dans les supermarchés, il existe des règles de conduite dans les files d’attente

Si tu te retrouves devant la caisse avec un panier rempli de produits et que derrière toi se trouve quelqu’un avec 1 — 2 articles entre les mains, il est adopté de le laisser passer devant. Mais, généralement, derrière lui se trouve une autre file d’attente entière de gens qui supplient aussi de les laisser passer pour ne pas avoir à attendre que tu payes ton énorme panier de marchandises.

14. Les enfants vont à la maternelle dans des vêtements sales

Si à la maternelle, parmi ceux qui jouent, tu remarques soudainement des enfants bien habillés, sois certain qu’il ne s’agit pas d’enfants allemands. À cette occasion, une femme a raconté une histoire qui est arrivée à sa parente : “Ma belle-fille a trouvé un t-shirt pour enfant dans un magasin de seconde main, mais il s’est avéré qu’il y a une énorme tache sur tout le ventre ! Elle a bien évidemment refusé de l’acheter, après quoi la vendeuse allemande était sincèrement étonnée et a dit : ” Vous l’achetez pour la maternelle, n’est-ce pas ? Quelle différence cela fait-il que le vêtement soit taché ou pas, puisque le soir, c’est un petit cochon et non pas un enfant qui reviendra à la maison ?" "

15. En Allemagne, les enfants ne sont pas toujours très soignés

Dans les écoles et les maternelles, il n’y a pas d’uniformes et tous les enfants portent des jeans et des t-shirts. Il arrive souvent que les filles ne soient pas coiffées : même les queues de cheval les plus ordinaires sont d’une grande rareté. En fait, c’est lié au fait que les Allemands apprennent aux enfants à être indépendants dès leur plus jeune âge et ces derniers doivent donc s’habiller et se nettoyer tout seuls. Les parents ne vont pas chercher leurs enfants à l’école, si l’établissement se trouve près de leur maison. Même les élèves de primaire rentrent souvent chez eux par leurs propres moyens.

16. Dans les maternelles, ce sont souvent des hommes qui travaillent comme enseignants

Presque chaque établissement a des “nounous à moustache”, car les Allemands sont certains que les hommes sont d’aussi bon enseignants que leurs collègues du sexe féminin. D’ailleurs, avoir un homme en guise de tuteur est grandement nécessaire aux enfants qui sont élevés par une mère célibataire.

Un utilisateur de Pikabu a partagé son expérience concernant sa visite d’une maternelle en Allemagne : “Dans notre classe, l’enseignant est un énorme mec barbu qui est fan du hard rock et les enfants l’adorent. Dans la classe d’à côté, l’enseignant est aussi un homme. Il joue de la guitare aux enfants et monte avec eux sur le toboggan”.

17. Il existe différentes sortes d’assurance, mais tout le monde en a obligatoirement une

La raison pour laquelle tout le monde essaie d’obtenir une assurance est le coût élevé des services médicaux. Cela concerne surtout les femmes enceintes, car l’assurance couvre la préparation à l’accouchement, les cours pour jeunes parents, les cours d’allaitement, les accouchements quelle que soit leur difficulté, toutes les procédures qui suivent et les visites de la sage-femme.

L’assurance touristique peut également affecter les plans durant les vacances : “Ma belle-mère vit en Allemagne. Un jour, mon mari et moi sommes allés lui rendre visite. Un soir, alors que nous nous apprêtions à aller jouer au volley-ball avec de nouveaux amis, la mère de mon mari nous a interdit de nous y rendre, car nous n’aurions pas reçu d’indemnisation de nos frais d’hospitalisation en cas de blessure”.

18. Dans les saunas publics, il est permis d’être nu. D’ailleurs, c’est ce que fait la majorité absolue des Allemands

Là-bas, il est aussi possible de s’enrouler dans une serviette, mais les habitants ne le font pas non plus, car il est considéré que transpirer sans vêtements est beaucoup plus hygiénique. Les touristes inexpérimentés risquent d’avoir un choc culturel, surtout qu’en Allemagne, les saunas ne sont pas séparés pour hommes et femmes. Encore une règle : tous les visiteurs sont obligés de s’asseoir sur des draps ou des serviettes, car, selon les règles, le corps ne doit pas toucher le banc. Dans le cas contraire, on peut te faire une remarque.

19. En Allemagne, il est facile de se mettre en congé maladie et ne pas aller au travail avec la conscience tranquille

Pour se mettre en congé maladie, il faut tout simplement aller voir le docteur et simuler quelques symptômes de rhume. Les médecins ne sont généralement pas très stricts et ils demandent même combien de jours le patient souhaite-t-il se reposer. Néanmoins, si l’employé utilise cette astuce beaucoup trop souvent, la direction peut facilement y remédier en engageant un médecin indépendant qui établira son diagnostic. Mais cela arrive uniquement quand le conflit entre dans “sa phase terminale”, quand les parties vont même jusqu’à engager des avocats.

Connaissant cette particularité des employés allemands, Lasse Rheingans, le propriétaire d’une société de conseil, a lancé une expérience : il a réduit la journée de travail de 8 heures à 5 heures par jour, en gardant le salaire et les congés, mais en introduisant des restrictions concernant l’utilisation des téléphones, des réseaux sociaux et des petites conversations entre employés. Le travail du cabinet est alors devenu beaucoup plus efficace, et le personnel est maintenant très heureux de ne travailler que de 8:00 à 13:00. C’est tout à fait compréhensible : ils ont gardé les mêmes tâches, le même salaire, mais ils reviennent à la maison l’après-midi et ont presque toute leur journée de libre.

20. Les Allemands paient pour acheter des heures de travail supplémentaires

En Allemagne, le temps passé au bureau est soigneusement enregistré. Les heures supplémentaires peuvent être accumulées et même achetées par les employés avec de l’argent. La prime annuelle est généralement de 3 — 4 salaires, mais nombreux sont ceux qui ne prennent pas cette prime sous forme d’argent : à la place, ils “achètent” des heures supplémentaires pour € 2 000 — € 5 000. À l’avenir, cela aidera à prendre sa retraite plus tôt.

Un utilisateur de Pikabu a expliqué le fonctionnement de ce système : “En prenant deux heures supplémentaires par semaine, il est possible d’accumuler 90 heures de travail en un an. En utilisant ma prime annuelle, j’achète encore 100 heures à € 2 800. En fin de compte, je reçois donc 190 heures par an sur mon ‘compte’ à long terme. En travaillant comme ça pendant 20 ans, j’accumule 3 800 heures, c’est-à-dire que je pourrais finir mon travail 3 800 heures plus tôt, ou, autrement dit, avant ma retraite, je pourrais prendre un congé de 22 mois payés à 100 %. Et si vous démissionnez avant votre retraite, ce ‘compte’ restera avec vous : vous pourrez le récupérer sous forme d’argent, ou transférer cette somme au nouvel employeur”.

20. Pour lutter contre les mots grossiers sur les postes de transformation électrique, les graffitis ont été légalisés

L’administration a autorisé aux artistes de rue de dessiner sur les postes de transformation et les tableaux de distribution électriques. Les seules conditions sont que le dessin soit lié aux services publics (l’eau, l’énergie, l’électricité), qu’il s’intègre bien dans l’entourage et qu’il ne soit ni vulgaire, ni offensant. Voici ce qu’il en est ressorti :

21. Ici, le dîner se nomme Abendbrot — “le pain du soir”

Ici, même les enfants d’un an mangent des sandwichs pour le dîner. Les médecins demandent aux jeunes mamans si elles ont déjà commencé à nourrir leur enfant avec des aliments solides...et des sandwichs.

Une jeune fille qui a déménagé en Allemagne a partagé une histoire à ce sujet : " Mon mari m’a demandé ce que nous avions pour le dîner. Je lui ai répondu : “Je ne sais pas, un sandwich me suffirait amplement”. En entendant ces mots, il s’est approché de moi, a mis sa main sur mon épaule, m’a regardée avec tendresse droit dans les yeux et m’a dit : “Je te félicite, maintenant, tu es une vraie Allemande” ".

22. En Allemagne, les gens essaient de ne pas tirer la chasse d’eau trop souvent

Les Allemands sont économes et très rationnels, et ils se tiennent donc à la règle : si dans la cuvette des toilettes se trouve quelque chose qui peut multiplier les bactéries et sentir mauvais, il faut tirer la chasse d’eau. Mais s’il ne s’agit que d’un bout de papier, de saleté ou d’une mouche, cela peut attendre jusqu’à la prochaine “visite sérieuse”.

23. Si l’Allemand ne fait pas de sport, il s’intéresse au moins à l’actualité sportive

En prenant en compte le climat favorable, l’abondance de terrains de sport gratuits, de stades et de pistes cyclables, ne pas faire de sport en Allemagne est tout simplement un crime. Les gens trop occupés ou trop paresseux regardent les championnats de football, de tennis, de saut à ski ou le Tour de France. Il est considéré que ne pas connaître l’actualité sportive du pays et du monde est de mauvais ton.

24. Dans ce pays, il existe une règle tacite : aucun bruit le dimanche

Ceux, qui décident de faire des réparations, de passer l’aspirateur ou de tondre la pelouse ce jour-là, ont inévitablement des problèmes avec leurs voisins. D’ailleurs, cela n’intéresse personne que pour beaucoup de gens, le dimanche est le seul jour de congé où ils ont la possibilité de faire le ménage. Durant les autres jours de la semaine, il y a des heures de silence fixées : en fonction de la ville, il faut arrêter de faire du bruit dans les environs de 13:00 à 15:00 et de 22:00 à 7:00.

Bonus : en Allemagne, il y a des sakuras qui fleurissent

Es-tu déjà allé en Allemagne ? Ou tu as peut-être entendu l’avis d’autres voyageurs concernant la vie dans ce pays ?

Photo de couverture SOLARPIX.COM / East News
2-5-
36k