Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Histoires de naïveté infantile qui font sourire les adultes

Les enfants sont toujours très ouverts et naïfs. Ils ne connaissent pas encore les règles et les normes du monde qui les entoure. Ils vont les apprendre au fur et à mesure qu’ils avancent dans la vie mais au début, ils ont tendance à créer leurs propres règles. Jeter les lunettes à 400 euros à la poubelle, traiter un cœur brisé avec de l’eau et plein d’autres actions surprenantes d’enfants sont dans cet article.

Sympa adore les enfants et trouve que leurs comportements sont souvent très drôles. Et nous avons donc décidé de partager avec toi quelques histoires amusantes. À la fin de cet article tu trouveras un bonus : une fille qui s’est bien débrouillée dans une situation complexe.

  • J’étais à la cuisine et j’ai entendu une conversation entre ma femme et mes filles (5 et 7 ans). Mon épouse :
    — Si vous ne rangez pas vos jouets, je vais les jeter !
    La fille aînée a dit à la petite :
    — Viens, on va les ranger. Mais laisse tous les jouets qu’on n’aime pas par terre !
    J’ai dû intervenir pour qu’elles les rangent tous. © Kuzmich52nn / Pikabu

  • — Où est mon lana ? — demande ma fille.
    — Quel lana ? Un lama, tu veux dire?
    — Oui, mon lama marron.
    J’ai essayé de me rappeler de tous les jouets que nous avons à la maison, mais il n’y avait sûrement pas de lama.
    — Hm... Ma puce, c’est ton ami imaginaire ?
    — Non, il est vrai. Et il est marron. Où il est ?
    — Je crois que nous n’avons pas de lama à la maison.
    — Si. Il a les grosses oreilles comme un lapin !
    C’est n’importe quoi. Un lama marron avec les oreilles de lapin. Heureusement que ma femme est plus intelligente que moi et elle a réussi à résoudre cette énigme. Je vous présente son “lana” marron. © LooLooJ / Pikabu

  • Ma fille (six ans) a organisé un jeu de piste dans la cour intérieure de notre immeuble. Elle a rassemblé tous les enfants du quartier qui ont adoré le jeu. Tout le monde a crié à la fin : “Vas-y, c’est quoi la suite?” et ma fille a répondu très calmement : “La suite est pour demain. Et ça sera payant”. © zhekaural / Pikabu

  • J’étais en train d’écrire une lettre de condoléances pour un ami à moi et mon fils de 5 ans a demandé ce que je faisais. J’ai répondu que j’écrivais une lettre pour dire que je suis attristée par la mort de la mère de mon ami. Le gamin m’a demandé après une LONGUE pause : “C’est juste pour être gentille, c’est ça ? Ce n’était pas toi qui l’as tuée ?” © Miriel Thomas Reneau / Twitter

  • J’essayais de trouver mes lunettes et j’ai demandé à mon fils de 6 ans s’il les a vues. Il m’a répondu : “Oui, les verres étaient sales et je les ai jetées à la poubelle”. Elles coûtaient 400 euros. © jessemodz / Twitter

  • Avec ma femme, je regardais un album de protos qui ont été prises bien avant le mariage. Notre fils est venu et a demandé en pointant une photo de sa maman :
    — Papa, tu l’as prise quand cette photo ?
    — C’était il y a longtemps, avant que moi et ta mère nous nous rencontrions.
    Le gamin m’a regardée avec stupeur :
    — Ça veut dire qu’avant tu n’étais pas de la famille ? © entonee / Pikabu

  • Mon fils de 8 ans :
    — Je suis en colère.
    Moi :
    — Pourquoi ?
    Lui :
    — Je n’ai pas besoin de raison pour être en colère. © XplodingUnicorn / Twitter

  • Mon fils de 2 ans m’a demandé en mangeant son déjeuner : “Le café de papa est chaud ?”. J’ai répondu qu’il est très chaud et qu’il ne faut pas le toucher. Le petit m’a dit : “Je dois souffler sur son café”. J’ai tourné la tête et j’ai vu mon fils souffler sur ma boisson en faisant tomber des morceaux de poulet roti de sa bouche dans la tasse... © papaneedscoffee / Twitter

  • Quand mon fils avait 1 an et demi j’ai décidé de ne plus utiliser la poussette. Nous n’avions pas d’ascenseur dans l’immeuble et c’était plus simple comme ça. Le petit avait donc l’habitude de marcher 5 heures d’affilée avec moi depuis ses 2 ans. À 2 ans et demi nous marchions ensemble environ 3 km pour aller au magasin dans un village à côté et 3 km pour le retour. Maintenant mon fils a 3 ans et demi et aujourd’hui, il m’a dit qu’il était fatigué après une balade de 2 heures. J’étais étonnée vu qu’avant il tenait bien nos balades. Il m’a répondu : “Avant je ne savais pas parler. C’est pour ça.” © Bakkara / Pikabu

  • Ma fille de 6 ans m’a dit aujourd’hui : “J’ai offert des bonbons à trois filles : à Cloé, à Céline et moi-même !” © Annypooh / Twitter

  • Un jour j’ai visité Erarta, le musée d’art contemporain de Saint-Pétersbourg. J’ai adoré le musée et j’ai décidé de lire le livre d’or à l’entrée. Le meilleur avis que j’ai trouvé dedans était écrit par un enfant : “Dites-moi, s’il vous plaît, comment ça se fait que vous dessinez aussi mal ?” © Tonybonelli / Pikabu

  • La théorie de la relativité expliquée par ma fille de 6 ans :
    — Maman, viens ici.
    Moi:
    — Viens toi-même.
    La fille :
    — Mais tu es plus proche de moi que moi de toi. © dum7 / Pikabu

  • Ma sœur a deux enfants jumeaux : un garçon et une fille de 5 ans. Après une opération ma copine va devoir suivre un régime alimentaire et, en plus, elle aime en général manger et nourrir sa famille sainement. Les enfants acceptent ces règles mais ils ont quand même leur propres préférences : le garçon adore les frites alors que la fille préfère les saucisses type knacki.
    Un jour sur un terrain de jeux pour enfants elle a dit à ses petits :
    — Aujourd’hui je vais faire les frites pour le diner.
    Le fils est arrivé en courant et en criant :
    — Maman, maman, je t’aime, merci beaucoup ça fait tellement longtemps que j’attends ce moment !
    Et puis il a crié à ses amis :
    — Aujourd’hui on va manger des frites !
    Ensuite, il s’est mis à lui faire des bisous sur les mains. En même temps la fille commence à crier :
    — Maman, maman, est-ce que je peux avoir une saucisse ? Une seule ! Une petite !
    D’autres parents sur le terrain de jeu ont été très étonnés. Certains avaient l’air de juger les parents qui affament leurs enfants. Ils sont rentrés à la maison plus vite que prévu. © crazyEmpress / Pikabu

“Maman, si tu é ossi inteligente, fais toi meme une sieste. Ta tete a besoin du repo”

  • Hier ma mère a appelé et demandé de parler à son petit-fils. Je voulais lui passer le téléphone mais il m’a demandé qui l’appelait. J’ai répondu : “C’est grand-maman, elle veut te souhaiter une bonne fête. Aujourd’hui c’est la Journée mondiale de l’enfance”. Il m’a tout de suite rendu le téléphone en disant : “Je ne suis plus un enfant, ce n’est pas ma fête !”. J’ai dû dire à ma mère que son petit-fils n’est plus un gamin mais un homme fort et indépendant de 6 ans. © Палата № 6 / vk

  • Ma fille adore la pâtée pour les chats. Au magasin elle demande toujours : “Est-ce que je peux en avoir pour moi aussi ? Elle est trop bonne !”. En plus de ça, mon mari lui a appris à pourchasser les pigeons dans la rue en criant “Le dîner !”. Je me demande ce que pensent les voisins de notre famille... © Rijuh / Pikabu

Le bonus

  • Quand j’étais petite, tous les étés mes parents m’envoyaient à la campagne, dans la maison de vacances de mes grands-parents. Ma grand-mère ne voulait pas s’occuper de moi durant toute la journée et me laissait dans un centre communautaire pour enfants de 10h à 17h. Tous les jours en dessert au déjeuner nous recevions une demi-pomme. J’ai trouvé ça scandaleux parce qu’à l’école ils nous donnaient une pomme entière. J’en ai parlé à la cuisinière de la cantine mais elle m’a dit de manger ce qu’on me donne. J’ai décidé d’aller voir la directrice du centre pour qu’elle prenne connaissance d’une telle injustice. Et ça a marché ! Le jour même nous avons tous reçu une pomme en plus de la demie du déjeuner et tous les jours suivants nous avions une pomme entière. C’est l’histoire qui prouve que l’injustice peut être combattue même à 8 ans ! P.S. Je n’ai jamais aimé les pommes. © anamig / Pikabu

As-tu des enfants ? Font-ils des bêtises ? Partage-les avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture LooLooJ / Pikabu