Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

22 films des années 90, dont Hollywood n’est pas près d’oublier les tournages

Les années 1990 sont à juste titre appelées l’âge d’or du cinéma. L’industrie cinématographique a alors dépensé des millions de dollars en cachets d’acteurs et en effets spéciaux, et les studios indépendants ont osé s’attaquer à des sujets sérieux et novateurs. Chaque année, les studios produisaient des chefs-d’œuvre que nous avons encore plaisir à voir aujourd’hui, 20 ans après. Les réalisateurs n’hésitaient pas à s’opposer aux propriétaires des studios pour faire entendre leurs points de vue artistiques pendant que les acteurs faisaient des sacrifices terribles pour leur rôle. Tout le monde se dévouait corps et âme pour répondre au mieux aux attentes du public et livrer une œuvre majeure. Voilà pourquoi de nombreuses productions de cette époque cachent des anecdotes incroyables sur la manière dont elles ont vu le jour.

Sympa a glissé un œil `dans les coulisses de nos films préférés des années 90 et a trouvé de nombreux faits inattendus qui vont te surprendre.

  • L’actrice Sean Young était la principale candidate pour le rôle de Catwoman dans le film Batman : Le Défi, mais elle a été blessée avant le tournage. Après avoir appris qu’elle avait été immédiatement remplacée, elle a demandé une seconde audition, dans le costume de Catwoman. La comédienne a toujours pensé que le réalisateur Tim Burton se cachait dans la salle de bains pour ne pas la rencontrer. Pourtant, reconnaissons-le, dans cette tenue, Sean Young pourrait faire de l’ombre à Michelle Pfeiffer, qui l’a finalement emporté.

  • Kim Basinger et Alec Baldwin ont fait du tournage de La Chanteuse et le Milliardaire un véritable défi pour leurs collègues. Baldwin était très irritable et Kim super capricieuse. L’actrice donnait des ordres au maquilleur, critiquait le scénario et a même tenté de remplacer le réalisateur. Un fait amusant : lors du tournage, les acteurs insupportables se sont rencontrés, sont tombés amoureux l’un de l’autre, et trois ans plus tard, se sont mariés.

  • Le banc où les personnages de Robin Williams et Matt Damon ont une conversation à cœur ouvert dans Will Hunting semble être dans un parc vide. En fait, lors du tournage, il y avait près de 3 000 fans de Williams tout autour. Après la mort de l’acteur en 2014, le banc est devenu un monument commémoratif : aujourd’hui, il y a toujours des fleurs qui y sont posées, et les gens écrivent des citations mémorables de l’acteur sur le trottoir.

  • Le héros dans la première partie de Beethoven est un médecin qui mène des expériences cruelles sur des animaux. L’Association des vétérinaires a envoyé une lettre de protestation à la direction du film pour avoir montré une telle vision d’un médecin. Néanmoins, le public a aimé ce film et ne s’est pas offusqué, car les scènes avec le méchant étaient drôles et absurdes.

  • Pour se préparer au tournage du film Boys Don’t Cry, Hilary Swank a vécu pendant un mois dans la peau d’un homme. L’actrice s’est coupé les cheveux, portait les vêtements de son mari tous les jours, et se serrait la poitrine avec des bandages. Les voisins pensaient à tort qu’Hilary était son frère.

  • Il existe 2 versions du film Léon : l’américaine et l’européenne. Cette dernière développe d’une manière plus poussée la relation entre l’héroïne de 11 ans et Léon, le killer. Il existe également une version étendue du film, dans laquelle l’héroïne est plus activement impliquée dans le travail de Léon.

  • Le personnage de l’actrice Kathy Bates dans l’adaptation du livre de Steven King Misery — une ancienne infirmière psychopathe qui tient l’écrivain en captivité — se distingue de son modèle littéraire : elle est moins assoiffée de sang. L’héroïne du livre, par exemple, coupe le pied d’un prisonnier et tue un policier. En fait, au début, les créateurs du film ont filmé une scène dans laquelle Kathy écrase un policier avec une tondeuse à gazon, mais ils ont dû exclure cette partie, par peur de choque le public. Il est à noter que lors de la création du personnage, Steven King a été inspiré par une personne réelle : une infirmière, purgeant une peine de 99 ans.

  • Anthony Hopkins (Le Silence des agneaux) et Jim Carrey (Ace Ventura), ont réalisé au cours d’un dîner commun qu’ils avaient les mêmes méthodes pour se préparer à un rôle. Les deux observent attentivement les animaux. Anthony imite les reptiles (leur regard), et Jim s’appuie sur l’attitude des oiseaux (leur démarche, leurs plumes colorées qu’il transcrit avec ses chemises, les sons qu’ils produisent).
  • Dans le film La Ligne verte, l’acteur Michael Duncan pleure pour de vrai dans de nombreuses scènes. Le colosse a fait appel à des souvenirs de son enfance pour puiser ses émotions, notamment le moment où son père a quitté sa famille.
  • Pour préparer le tournage de son film, le réalisateur de Heat, Michael Mann a organisé des rencontres entre ses acteurs et des professionnels des métiers que ces derniers devaient incarner, pour plus de véracité. Les comédiens ont donc dîné avec de vrais détectives, et de vrais criminels. Le consultant du film était un policier, et les scènes d’action ont été mises au point avec l’aide des véritables agents des services spéciaux. Il a tellement bien réussi à recréer une ambiance réaliste que certains épisodes du film sont montrés aux nouvelles recrues de la Marine. En outre, le film a inspiré le réalisateur Christopher Nolan lors de la création de Gotham City dans la trilogie de Batman.

  • Parce qu’il voulait augmenter son temps de présence à l’écran de 20 minutes, l’acteur Edward Norton s’est occupé du montage final du film American History X. À l’époque, le réalisateur Tony Kaye se trouvait dans un autre pays, mais quand il l’a appris, il a interdit que ce film qu’il ne validait pas soit diffusé dans les festivals. Révolté par les comportements des studios, qui avaient permis une telle situation, il a refusé d’être crédité sous son nom au générique et a choisi d’apparaître sous le pseudonyme de Humpty Dumpty. Il a assorti sa demande d’une poursuite légale et de 200 millions de dollars d’indemnités afin de récupérer le droit du premier montage du film.
  • Pour Entretien avec un vampire, les acteurs qui jouaient les vampires étaient pendus la tête en bas, puis on leur appliquait le maquillage en suivant le chemin des veines gonflées : ainsi, les maquilleurs obtenaient une image réaliste. Mais Brad Pitt en a beaucoup souffert. Le maquillage, les lentilles, et l’obscurité l’ont mené à un point où il a voulu quitter le projet. Mais il a changé d’avis quand il a réalisé quelle serait l’amende pour ne plus revenir sur le plateau et rompre son contrat.

  • Les créateurs de “The Mask” ont économisé beaucoup d’argent sur les effets spéciaux grâce aux expressions faciales de Jim Carrey. L’acteur a aussi appris à parler avec des fausses dents et cela a impressionné tout le monde, car, à l’origine, le dentier était conçu pour les scènes sans texte.
  • Michael Jackson a enregistré la chanson Is It Scary pour le film Les Valeurs de la famille Addams, qui a aussi servi de base à un court métrage d’horreur. Dans l’histoire, les habitants et leurs enfants viennent au manoir des Addams avec des fourches et des torches, et accusent Michael d’être une personne malfaisante. Les enfants, eux, sont ravis et veulent rester dans ce manoir. La chanson ne figure finalement pas dans la bande-son parce que à la même époque, le chanteur faisait l’objet de poursuites judiciaires, mais elle aurait sans doute fait une bonne publicité pour le film.
  • La version théâtrale du film d’horreur Blade ne comportait pas la scène dans laquelle les personnages discutent de ce que mangeront les vampires si tout le monde se transformait en morts vivants. Une solution a été proposée : garder un certain nombre d’humains “frais” dans de grands sacs, en réserve. L’idée a ensuite été utilisée dans la troisième partie de Blade, ainsi que dans le film Daybreakers avec Ethan Hawke.

  • Pour le film L’Armée des douze singes, Brad Pitt devait passer d’un homme discret et soigné à un psychopathe bavard et nerveux. Pour que la tension et la fluidité du discours du personnage paraissent plus naturelles, le réalisateur a confisqué les cigarettes de Brad. L’acteur, quant à lui, s’est rendu dans un service psychiatrique pour étudier la schizophrénie.

  • Dans le film Contact, le personnage de l’actrice Jodie Foster travaille dans un centre astronomique, qui reçoit un signal d’une civilisation extraterrestre. Il s’agit d’un endroit réel : l’observatoire d’Areсibo à Porto Rico. En 1974, la station a envoyé un signal radio avec des informations de base sur l’Humanité. Le message a été créé dans l’espoir qu’il serait reçu et déchiffré par une civilisation extraterrestre.

  • Dans la première partie de Terminator, l’actrice Linda Hamilton incarne une jeune fille faible qui a peur de tout ce qui se passe. Mais dans la deuxième partie, son héroïne, Sarah Connor, est une battante, une guerrière qui manie la mitrailleuse, casse des portes et fait peur aux plus coriaces des tueurs. Pour cela, Linda s’est entraînée pendant 100 jours selon le programme des SEAL seulement 2 semaines après avoir donné naissance à son enfant.

  • Le film Bienvenue à Gattaca a été promu grâce à une fausse publicité dans The Washington Post. Le journal évoquait une entreprise qui faisait des expériences sur des embryons. Sous le titre “Enfants sur mesure”, il y avait un numéro de contact. Les gens ont vraiment appelé, impressionnés par la possibilité d’améliorer génétiquement leur progéniture.

  • Étonnamment, le film Le Cinquième Élément est basé sur un scénario que Luc Besson a écrit à 16 ans, alors qu’il se sentait très seul et déprimé à cause du divorce de ses parents. Le modèle du personnage principal était un ami du jeune Besson. Ce n’est que 22 ans plus tard que le film est sorti au cinéma. En outre, le langage divin de Leeloo n’était connu que du réalisateur et de Milla Jovovich : ensemble ils ont créé un dictionnaire de 400 mots. La surprise et l’incompréhension des autres acteurs du film ne sont donc pas feintes mais réelles.

  • Lors du tournage de La Momie, Brendan Fraser a été confronté au dangereux perfectionnisme du réalisateur. Dans la scène de la pendaison, l’acteur a soudainement commencé à suffoquer et à perdre connaissance. Mais quand il a été réanimé, l’équipe a pourtant immédiatement continué à tourner le film, afin de ne pas perdre de temps.

  • Danse avec les loups, la formidable épopée de 3 heures de Kevin Costner sur la tribu indienne sioux est sortie en 1990. Pour recréer la partie sauvage de l’Amérique du XIXe siècle, Costner a utilisé 300 chevaux, 3 500 buffles, une armée d’Indiens, et 2 loups. Les comportements des Indiens et leur langue ont été enseignés aux acteurs par un représentant du peuple Lakota. Pour son travail méticuleux, Costner a reçu un prix des Amérindiens : il est devenu un membre honoraire du peuple Sioux.

Qu’est-ce que tu éviterais de faire si tu créais ton propre film ? Penses-tu que les réalisateurs et les acteurs font parfois beaucoup trop de sacrifices ? Raconte-nous tout dans les commentaires.