Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Objets de luxe pour lesquels on avait l’habitude de contracter des crédits mais qu’on range de nos jours au fin fond des placards

----
941

À toutes les époques, il existait des produits, des objets ou des opportunités qui incarnaient le luxe. Ainsi, pour les uns, un manteau de vison était la réalisation du rêve ultime alors que d’autres ne songeaient qu’à un appartement ou à une voiture des plus chères. Cependant, les temps changent et le concept de luxe évolue au fur et à mesure. Si auparavant, beaucoup tenaient à avoir une maison sublime, aujourd’hui on voit de plus en plus de gens abandonner l’idée de posséder des biens immobiliers au profit de la liberté de se déplacer, ce qui, à son tour, devient un luxe.

Sympa est retourné dans le temps pour retrouver les choses qu’on associait autrefois à une vie luxueuse et qu’on regarde maintenant comme une drôle de survivance du passé. En guise de bonus, tu trouveras une histoire qui prouve que l’engouement pour les marques peut parfois jouer un mauvais tour.

Intérieur

Un appartement avec un aménagement “riche”, peut-il y avoir quelque chose de plus agréable ? Cependant, ce luxe est tombé aux oubliettes. Aujourd’hui ce sont les intérieurs personnalisés reflétant le caractère et le style de vie de leur propriétaire qui sont en vogue. Selon les tendances actuelles, moins on a d’objets, mieux c’est. En fait, il n’y aucune raison de suivre ce que font les autres ou de copier les idées des magazines de mode, il vaut mieux opter pour un intérieur qui serait du goût du propriétaire de l’appartement.

Voyages

Auparavant, pour beaucoup d’entre nous, le voyage se résumait à se rendre à une station balnéaire et à passer les vacances au bord de la mer. Or, avec les années, le monde devient de plus en plus ouvert, et les gens en ont assez de ce repos passif. Ainsi, les voyages hors du commun deviennent la norme. En fait, partir en expédition au Pérou ou faire un tour des Caraïbes en bateau s’avère plus passionnant que de passer tout le congé sur le transat près de la piscine, un cocktail à la main.

Vêtements de marque

La fin des années 1990 et le début des années 2000 ont été marqués par l’arrivée des gens qui ont fait fortune grâce à des startups réussis. Ils ont formé une nouvelle génération de millionnaires qui se soucient fort peu des produits de marque et qui n’hésitent pas à enfiler les T-shirts H&M et Zara. Le temps est une ressource précieuse qu’on a tort de perdre à se choisir des habits.

Tout cela a fait s’estomper la frontière entre la haute couture et le prêt-à-porter industriel. Les grandes maisons de luxe comprennent qu’il temps de changer et de se rapprocher des gens, car l’emballement pour les vêtements exclusifs recule d’année en année.

Bijoux en or comme un investissement

Avant, l’or incarnait l’aisance et la prospérité. Il était en quelque sorte une valeur refuge et on croyait qu’en cas de besoin, on pouvait vendre les produits en or à un prix dépassant leur valeur initiale. Pour les gens modernes, investir en or est une habitude révolue. Bien évidemment, les célébrités optent toujours pour des bijoux avec des pierres précieuses qui coûtent assez cher. Pourtant, pour le commun des mortels, une chaîne avec un pendentif n’est désormais qu’un bijou et n’est plus considérée comme un investissement. Aujourd’hui, on est conscient qu’il faut faire fructifier son argent au lieu de le garder dans une boîte.

Portables ornés de bijoux

Il y a tout juste 20 ans, le propriétaire d’un téléphone portable était considéré comme une personne riche. Mais petit à petit, le nombre d’utilisateurs de mobiles a augmenté. On a vu alors apparaître des versions premium, comme Vertu, que très peu de gens étaient en mesure de se payer. Or, quand ces téléphones devenaient obsolètes, les propriétaires les revendaient et les modèles coûteux sont ainsi devenus accessibles à tout le monde. Les fabricants ont eu alors l’idée d’incruster leurs appareils de métaux et de pierres précieux pour dissuader de les revendre.

Cependant, au bout d’un certain temps, les priorités ont radicalement changé : le smartphone est désormais un moyen de communication. Bien sûr, un modèle cher et branché fait plaisir, mais faire étalage de son portable n’est plus à la mode.

Animaux de race

D’une manière ou d’une autre, la mode des races animales existe depuis plusieurs décennies. Ainsi, dans les années 1990 et 2000, on se passionnait pour les chiens de combat comme les Rottweilers ou Bull terriers. Puis, cette tendance a été inversée avec l’engouement pour les Yorkshire terriers. Cette mode a duré environ 10 ans. Mais malgré le fait que les gens achètent encore souvent des animaux de race pure chez des éleveurs professionnels, une nouvelle tendance fait son émergence : adopter des animaux bâtards dans des refuges ou les ramasser tout simplement dans la rue.

Vestes en cuir

Lorsqu’à la fin des années 1990 l’ère des manteaux de fourrure a pris fin et que l’ère des doudounes n’était pas encore arrivée, les vestes en cuir faisaient fureur. Tout le monde en portait, des étudiants aux chefs d’entreprise. Et tout le monde cherchait à se procurer une veste aussi exclusive que possible. On craquait non seulement pour les vestes en cuir classiques, mais aussi pour les blousons en daim, en velours, en cuir mégissé, etc.

Toute cette splendeur a cédé la place aux doudounes, qui ont petit à petit perdu tout leur duvet : les rembourrages synthétiques envahissent le marché grâce à leur prix bas et à leur usage multiple. Et la vie d’aujourd’hui n’implique en aucun cas le port de vestes en cuir lourdes et pas trop pratiques.

Restaurants

À l’époque de nos parents et surtout de nos grands-parents, une sortie au restaurant était un événement extraordinaire. Normalement, on se l’offrait pour des occasions spéciales : lors des voyages touristiques, pour des mariages ou autres fêtes familiales.

De nos jours, on peut aller dans un restaurant italien ou chinois rien que pour casser la croûte. Même si beaucoup préfèrent prendre les repas chez eux, il y a pas mal de gens qui fréquentent des établissements de différents niveaux pour se faire plaisir et cette habitude fait partie de leur quotidien et devient presque la routine.

Bonus : histoire qui prouve que l’engouement pour les marques peut jouer un mauvais tour

Tous mes habits viennent des friperies, alors que mon amie n’achète ses vêtements que dans des boutiques branchées. Depuis peu, elle a un T-shirt qu’elle prétend avoir acheté aux États-Unis, or je l’ai vue dans une friperie. Elle a fouillé les rayons et en est sortie avec ce T-shirt. Je l’ai prise en photo. Quand elle était en train de se vanter de son acquisition, je lui ai montré la photo. Il fallait voir son visage ! © Подслушано / Ideer.ru

Et toi, as-tu remarqué ces changements ? Est-ce qu’il y a eu dans ta vie d’autres choses qui sont disparues au fil du temps ? N’hésite pas à donner tes réponses dans les commentaires !

----
941
Partager cet article