Sympa

Des médecins révèlent des détails de “derrière les coulisses” et disent franchement ce qu’ils pensent des gens

On dit qu’il y a trois sortes de médecins : ceux qui nous sont un cadeau de Dieu, ceux qui nous font implorer l’amour de Dieu, et ceux dont on prie Dieu de nous préserver. Et, selon le type de spécialiste en service, soit une certaine admiration naît, soit des histoires effrayantes surgissent. Mais comment ces professionnels voient-ils leurs patients ? Il s’avère que, dans les coulisses, il y a beaucoup de choses intéressantes que nous n’aurions jamais imaginées.

Chez Sympa, nous nous demandions ce que les gens en robe blanche pensaient de leurs patients. Nous avons cherché sur Twitter et Pikabu des histoires réelles sur ce sujet, et nous sommes prêts à partager avec toi celles qui nous ont semblé être les plus édifiantes que nous ayons trouvées.

“Je voudrais juste poser une question”

“Cabinet de traumatologie d’urgence.”

  • Quiconque a eu recours à des soins médicaux gratuits sait ce que c’est que de faire la queue. Il y a toujours quelqu’un qui “veut juste poser une question”, ou qui vient “de la part de Mme Untel”, l’amie du responsable du service machin. Les médecins n’aiment pas vraiment ça non plus, parce qu’ils doivent s’occuper de tous ceux qui attendent leur tour et, en plus des examens médicaux, ils doivent remplir beaucoup de paperasses, chose pour laquelle ils n’ont tout simplement pas le temps.

Les faux appels

  • Si, par exemple, pour de faux appels à la police, une amende doit être payée, dans le cas d’une ambulance, aucune sanction étatique ne s’applique. Par conséquent, les médecins urgentistes doivent souvent aller quelque part pour rien. Par exemple, un homme souffrant de névralgie intercostale appelait une ambulance tous les jours, mais refusait le traitement. On l’appelait en plaisantant un “client régulier”.
  • Un utilisateur nommé @Esterly a raconté combien ces appels peuvent être absurdes : “Un homme de 40 ans appelle. Raison de l’appel : ‘malaise’. En fait, il s’est avéré que sa femme était fâchée avec lui et ne voulait pas le laisser entrer dans l’appartement. Il nous a demandé de défoncer la porte ou de l’emmener à l’hôpital, où il s’amuserait davantage.”
  • Souvent, les gens exagèrent les symptômes, s’auto-diagnostiquent ou même mentent ouvertement. Ces situations rappellent la parabole du garçon qui criait “Au loup !” pour faire une blague aux habitants de son village et que, lorsque ces animaux ont vraiment attaqué le village, il a vu comment personne ne le croyait ou ne sortait pour le défendre. Après ces appels triviaux ou faux, le personnel ambulancier perd confiance dans le patient. Un médecin urgentiste nommé @captain__112 a décidé d’en parler franchement : “Alors que nous allons voir une personne avec une température de 37,5°, ou “écouter battre normalement le cœur d’une personne”, quelque part d’autre, quelqu’un qui fait une vraie crise cardiaque attend une aide qui ne viendra pas.

Les patients sont les plus intelligents

  • Tout le monde aime s’automédicamenter. La jeune génération recherche les symptômes sur Google, puis fait un diagnostic et prouve qu’elle a raison avec de la mousse dans la bouche, enregistrant souvent tout avec la caméra sur son smartphone. La génération précédente regarde les émissions de télévision et se fie aveuglément aux conseils qui y sont donnés. En plus, il y a ceux qui trouvent dans les forums des médicaments analogues aux pilules prescrites et qui modifient leur traitement. De nombreux médicaments peuvent être achetés sans ordonnance, ce qui rajoute un problème supplémentaire pour le personnel médical.
  • Pour de nombreux patients, un diplôme d’études universitaires et les qualifications d’un médecin ne constituent pas un argument valable. Ils se fient beaucoup plus à ce que disent leurs amis ou à l’information qu’ils ont trouvée et qui leur semble pertinente. Par exemple, un couple a poursuivi un périnatologue pour le fait que leur fils soit né avec le syndrome de Down. Ils croyaient sincèrement que c’était la faute du médecin.

Dis, toi qui es médecin...

  • Nous avons déjà entendu beaucoup d’histoires sur le célèbre “toi, qui es programmeur”, ou le parent “toi, qui es photographe”. Mais le “toi qui es médecin” lutte aussi constamment contre les attaques d’amis omniprésents. Il s’agit notamment des demandes de preuve de maladie ou de faux certificats d’aptitude médicale, ainsi que de nombreuses autres “faveurs” qui constituent un acte illégal.
  • Chaque médecin a sa propre spécialisation, dans laquelle il est compétent et dans le cadre de laquelle il est habilité à donner des conseils. Mais pour beaucoup de gens, un médecin est un médecin complet, ce qui signifie qu’il ou elle peut diagnostiquer la pancréatite, guérir l’otite moyenne et prescrire des antidépresseurs simultanément. Par conséquent, les amis demandent une réponse ou une pilule miracle et sont sincèrement offensés lorsqu’on leur recommande de contacter un spécialiste dans un domaine particulier.

Médecine traditionnelle et pseudo-science

  • Se gargariser de cadavres d’abeilles, se frotter au jus de citron en cas de fièvre, faire des compresses d’oignons bouillis.... Qu’est-ce que les médecins n’ont pas vu dans leur carrière ! Beaucoup d’entre eux pourraient faire un livre de conseils sur la médecine traditionnelle.
  • Pour “ne pas être empoisonné par des produits chimiques”, les gens deviennent dépendants de l’homéopathie, de la naturopathie et d’autres types de médecine alternative. Chaque médecin est confronté à une douzaine de cas de ce genre dans la pratique, qui sont à la fois tristes et drôles à la fois. Parce que tôt ou tard, ces patients auront besoin d’aller à l’hôpital.
  • Malheureusement, les traitements de médecine alternative peuvent avoir de tristes conséquences, auxquelles assistent souvent les médecins pendant leur carrière. Cela inclut les religieux qui, en raison de leurs principes, rejettent les transfusions sanguines ou l’espoir d’une guérison miraculeuse, permettant ainsi aux maladies de progresser. Le groupe à risque comprend les enfants qui vivent dans des communautés fermées et les femmes qui accouchent à la maison sans la présence d’un obstétricien.

Des patients obtus

  • Les hommes courageux qui cousent leurs propres blessures n’existent pas uniquement dans les films. Parfois, les médecins doivent convaincre les patients d’accepter leur aide, en leur expliquant toutes les conséquences possibles au cas où ils décident d’en faire à leur tête. Les filles ne sont pas en reste non plus : un internaute du pseudo de @bubukanavorotn1 a partagé le cas d’une jeune femme atteinte de saignement artériel (hémorragie) qui a demandé si elle pouvait récupérer à temps pour se rendre chez le coiffeur à 11h.

  • Mais d’un autre côté, les miracles arrivent. Le corps humain reste un mystère et surprend souvent même les professionnels les plus expérimentés. Par exemple, les médecins décrivent des cas où, après l’ablation d’un ovaire, l’organe se régénère complètement deux semaines plus tard, comme s’il n’y avait pas eu d’opération (ces patientes sont appelées des " lézards " en plaisantant).

Les médecins aussi sont des personnes

  • Beaucoup de gens pensent que les médecins deviennent cyniques et même insensibles à cause de leur travail. Mais, en réalité, ils souffrent profondément de leurs échecs, ayant même recours à un psychologue et souffrent de dépression s’ils perdent un patient. Ils ne le montrent peut-être pas, mais un mot gentil et un sourire reconnaissant peuvent leur remonter le moral pour toute la journée.

  • Les médecins souffrent surtout pour les enfants. Les jeunes patients sont souvent très gentils et naïfs, ce qui les rend forcément très émouvants. De plus, le personnel médical adore nos chats et prend souvent des photos d’eux lors de leurs visites à domicile, rassemblant des collections complètes de ces petits félins sur leurs téléphones.

“Je suis vivant” Dessin sur la fenêtre d’une clinique de cancérologie infantile

Bonus : les médecins ont de petits salaires

Et toi ? Tu as des amis médecins ? Que te racontent-ils sur leur travail ? Partage tes idées et tes expériences avec nous dans la section commentaires de cet article.

Photo de couverture Feldsher669 / twitter