Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

La science explique pourquoi le voyage de retour semble plus court, même si nous empruntons le même itinéraire

Lorsqu’Alan Bean est revenu sur Terre après un voyage sur la Lune, il a trouvé que le voyage de retour était plus court. Tu as probablement ressenti la même chose en rentrant d’un long voyage. Ce phénomène est arrivé à beaucoup d’entre nous et les scientifiques ont enfin une explication.

Chez Sympa, nous étions très curieux de ce phénomène et avons décidé de partager avec toi ce que nous avons appris sur le sujet.

Même si nous prenons un chemin différent, il nous semble plus court

Au début, les scientifiques ont cru que cet “effet de retour” était plutôt dû à la familiarité. Comme nous avons déjà emprunté la même route, nous sommes conscients de notre environnement, et donc, lorsque nous rentrons chez nous, nous ne sommes pas affectés par la sensation du temps. Cependant, cette hypothèse s’est avérée infondée quand ce même effet a été constaté dans les voyages en avion, ainsi qu’en empruntant un itinéraire différent à l’aller et au retour.

C’est ainsi que notre corps mesure et ressent le temps

Il ne s’agit pas de mesurer le temps qui passe, mais de son estimation en fonction de notre mémoire. Pendant le voyage, nous ne ressentons pas la différence dans le passage du temps, mais une fois qu’il est terminé, il semble que le voyage de retour a été plus court que l’aller.

Ainsi, lorsque nous quittons notre domicile, nous avons généralement établi un plan concernant l’heure à laquelle nous devons arriver à notre destination. Cela nous fait faire plus attention au temps et consulter l’heure plus souvent, ce qui donne la sensation que le temps passe moins vite.

Nous sommes optimistes à l’idée du voyage

Lorsque nous partons en voyage et que nous nous sentons excités, nous avons l’impression que cela prends trop de temps pour y arriver. Par contre, lorsque nous nous préparons à rentrer chez nous, et que nous nous attendons à ce que cela prenne autant de temps, les circonstances sont différentes, et nous ne ressentons pas ce même enthousiasme. C’est donc ce sentiment d’attente qui nous pousse à penser qu’il faut plus de temps pour atteindre notre destination que pour rentrer chez nous.

Nous pouvons ressentir le même effet en regardant une vidéo

Pour leur dernière expérience, les scientifiques voulaient vérifier si nous ressentions le même effet en regardant une vidéo. Ils ont donc fait passer deux vidéos de la même personne à vélo. Les deux vidéos duraient sept minutes et le participant à l’expérience devait les regarder pour voir s’il pouvait ressentir l’effet “voyage de retour”. Résultat : oui, ils ont senti que le cycliste allait plus vite sur le chemin du retour.

As-tu déjà expérimenté ce phénomène ? S’est-il produit en empruntant le même itinéraire ou un itinéraire différent ? L’as-tu ressenti lorsque tu étais à pied, en voiture ou en avion ?

Partager cet article