Sympa

Si tu as aimé “Parasite”, voici 24 autres films pour en apprendre davantage sur le cinéma sud-coréen

Le film sud-coréen Parasite a marqué l’histoire en remportant l’Oscar du “Meilleur film” et celui du “Meilleur film international” au cours de la même cérémonie. Cependant, le cinéma coréen produit depuis des années des films intéressants, mais ils sont malheureusement méconnus dans une bonne partie du globe. Certains d’entre eux ont même été adaptés au cinéma anglo-saxon.

Chez Sympa, nous souhaitons partager avec toi une liste de plus de 20 films qui caractérisent le cinéma de la Corée du Sud et qui méritent d’être vus pour que l’on comprenne mieux sa vision du monde. À la fin de l’article, tu découvriras un bonus avec d’autres recommandations.

1. La Servante (1960)

D’après le site internet Koreanfilm.org, La Servante, pensé par Kim Ki-young, est considéré comme l’un des meilleurs films sud-coréens de tous les temps. Il s’agit d’un thriller psychologique, tournant autour de la destruction d’une famille qui se produit lorsqu’une femme est engagée pour effectuer des tâches domestiques. C’est un film à la fois inquiétant et mélodramatique.

2. Obaltan / Aimless Bullet (1961)

Réalisé par Yu Hyun-mok, Aimless Bullet est un film tragique basé sur le roman homonyme écrit par Yi Beomseon. Il retrace l’histoire d’une famille marquée par la guerre coréenne. Les personnages transitent entre leurs propres problèmes émotionnels et la tension sociale évidente qu’a engendré l’armistice du pays.

3. Three Friends / Sechinku (1996)

Dirigé par Yim Soon-rye, Sechinku met en avant la vie de trois jeunes coréens sur le point de passer des examens d’entrée à l’université ; leur destin dépend de ces tests. Kim Tae-Moo est un brillant dessinateur de bandes dessinées. Son travail est plagié, provoquant alors des problèmes à l’école et à l’armée. Cho Sein a un père alcoolique et son objectif est de devenir coiffeur malgré les critiques qu’il reçoit. Kong Seungho souffre de surpoids, il est accro à la nourriture et aux vidéos. Le film approfondit leur amitié et leurs expériences dans la réalité sociale sud-coréenne.

4. Peppermint Candy (2000)

Peppermint Candy, film réalisé par Lee Chang-dong, raconte les différentes phases qui se produisent dans la vie d’un homme, celle de Young Ho. L’histoire est exposée de manière inversée, elle débute par le suicide du personnage principal et continue jusqu’à son quotidien à l’université. Son histoire devient particulièrement intéressante, parce qu’elle nous permet de voir une partie de la société militarisée des années 80 et la crise économique qui a eu lieu durant les années 90.

5. Siworae (2000)

Lee Hyun-seung a adapté le roman de Jiro Asada sur grand écran. Le film Siworae met en avant une jeune femme prénommée Kim, qui vit près d’un lac. Lorsqu’elle doit déménager, elle laisse dans sa boîte aux lettres un mot au prochain locataire, dans lequel elle lui dit qu’elle attend une lettre et lui laisse sa nouvelle adresse pour qu’il puisse la lui renvoyer. Quand Han, le locataire suivant, lit la lettre, il est stupéfait parce que personne n’avait vécu dans les lieux avant lui. Toutefois, il décide d’écrire à la jeune femme et le lui dire. Au départ, les deux personnages pensaient qu’il s’agissait d’une blague, mais ils vont rapidement découvrir qu’ils ont vécu dans la même maison à des époques différentes. Le film a été tellement apprécié en Corée du Sud que, six ans plus tard, le cinéaste argentin Alejandro Agresti a décidé de lancer une adaptation américaine : Entre deux rives, avec Keanu Reeves et Sandra Bullock.

6. Jiburo (2002)

Écrit et dirigé par Lee Jeong-hyang, Jiburo partage la tendresse d’une grand-mère, aussi douce que généreuse, qui est chargée d’élever son petit-fils. Dans la zone rurale de Corée du Sud, la vieille dame vit bien loin de la modernité, mais un beau jour, sa fille apparaît pour lui demander de s’occuper de Sang-woo, son fils, le temps qu’elle essaie de décrocher un emploi en ville. À travers un regard frais et nouveau, nous voyons deux personnages, une grand-mère et un petit-fils, échanger de manière émotionnelle malgré leurs différences.

7. Memories of Murder (2003)

Memories of Murder est un film réalisé par Bong Joon-ho. Il s’agit d’un thriller policier inspiré d’une histoire vraie sur le premier tueur en série connu en Corée et dont les crimes se sont produits entre 1986 et 1991, dans la province de Gyeonggi. L’histoire suit les détectives chargés de résoudre l’affaire, et qui tentent de trouver des indices par leurs propres moyens. Bien qu’il contienne tous les éléments nécessaires à un film policier, il regroupe d’autres caractéristiques bien précises, comme la réalité historique du pays, la violence institutionnelle, etc.

8. A moment to remember (2004)

A moment to remember est une histoire d’amour mise en scène par Lee Jae Han. Plongée dans une profonde dépression, Su Jin subit les conséquences de sa relation avec un homme marié, qui a fini par la quitter. Honteuse, elle retourne chez son père pour s’excuser. Un jour, Su Jin se rend dans un magasin et a une altercation avec un inconnu. Bien que cette anecdote pourrait sembler sans importance, un an plus tard, la jeune femme le croise à nouveau, alors qu’elle se rend dans le bâtiment où travaille son père. À ce moment-là, ils commencent une histoire d’amour idyllique, se marient et vivent heureux, jusqu’à ce que la maladie s’abatte sur Su Jin. Le couple devra affronter l’adversité de la maladie d’Alzheimer.

9. Printemps, été, automne, hiver... et printemps (2004)

Ce film de Kim Ki-duk développe une histoire profonde sur un petit monastère bouddhiste qui renferme un monde à l’intérieur de lui. C’est un lieu mystique, situé dans une barque flottante dans le centre d’un étang. Là-bas, un vieux moine se prépare à transmettre son savoir à un enfant moine qu’il a pris sous son aile. Le scénario se déroule à travers les quatre saisons, au cours desquelles le petit moine grandit et affronte différentes situations de la vie avec la compassion pour seul outil.

10. Old Boy (2004)

Old Boy appartient à The Vengeance Trilogy de Chan-Wook Park. Le film raconte l’histoire d’un homme, Dae Su Oh, qui est maintenu en captivité pendant quinze ans, jusqu’à ce qu’un jour il soit libéré sans aucune explication. Ses kidnappeurs lui remettent un téléphone portable, de l’argent et des vêtements hors prix. À ce moment-là, Dae Su Oh est confronté à la réalité, il va donc partir à la recherche de Lee Woo-jin, l’homme à l’origine de sa séquestration, pour se venger. Ce thriller a attisé la curiosité de la critique asiatique et internationale.

11. Locataires (2004)

Locataires, œuvre de Kim Ki-duk, dépeint le portrait d’un personnage inhabituel, Tae-suk, un homme qui rentre illégalement dans des maisons de personnes absentes. Ce n’est pas un voleur et il ne cause aucun infraction dans les habitations ; à chaque fois qu’il s’infiltre dans un lieu, il le laisse comme il l’a trouvé et même mieux, il “remercie” généralement les propriétaires de ces maisons en faisant quelque chose pour eux, que ce soit en lavant les vêtements ou en réparant des défauts. Un jour, Tae-suk entre dans la demeure de Sun-hwa, qui vit avec un homme abusif qui la garde prisonnière dans sa luxueuse villa et les deux personnes ressentent un lien particulier. Bien qu’elle réalise qu’il rentre illégalement dans son foyer, elle garde le secret. De cette façon, ils commencent à entreprendre une histoire d’amour, en silence et au destin plutôt étrange.

12. The Host (2006)

The Host est également le fruit du travail de Bong Joon-ho. Il raconte l’histoire étonnante de Park Gang-du qui a secouru sa fille d’une étrange créature qui vit dans le fleuve Han et qui tentait de capturer la jeune fille. Toutefois, il découvre qu’il a sauvé la mauvaise personne. Alors il entreprend une quête pour retrouver sa fille. Malgré tout ce que nous pouvons imaginer, il s’agit d’un film avec du suspense et de l’humour noir qui fait une critique très subtile de la pollution.

13. Je suis un cyborg (2006)

Je suis un cyborg est un autre film de Park Chan-wook, mais qui est plutôt qualifié de comédie romantique. Les spectateurs découvrent Young-goon, une jeune femme avec une pathologie psychiatrique qui lui fait penser qu’elle est un robot ; par conséquent, elle refuse de s’alimenter comme les humains, s’imaginant que son système pourrait être endommagé. Elle est internée dans un hôpital psychiatrique où elle rencontre Il-soon, qui a également des problèmes psychiatriques au point de penser qu’il peut voler l’âme des autres. En dépit de leur maladie, ils débutent une histoire d’amour et essaient de s’aider mutuellement à affronter leurs propres difficultés.

14. Secret Sunshine (2007)

Ce film de Lee Chang-dong est une apologie de la douleur. Le scénario se déroule autour d’une femme veuve et de son fils, qui passent par une série de tragédies. Ils vont faire la connaissance de Kim Jong-chan, un mécanicien qui ne les aide pas seulement à résoudre leurs problèmes automobiles, mais également à affronter les difficultés de la vie. Secret Sunshine a décroché le prix du “Meilleur film” aux Asian Film Awards et aux Asia Pacific Screen Awards. ​

15. Mother (2009)

Mother, autre œuvre de Bong Joon-ho, possède les caractéristiques du drame et du thriller. Elle est axée sur l’histoire d’une mère qui fait tout son possible pour prouver l’innocence de son enfant, accusé d’avoir assassiné une femme. Sur ce chemin, elle sera confrontée à des obstacles, comme la corruption et le mensonge.

16. Des nouilles aux haricots noirs / Castaway on the Moon (2009)

Des nouilles aux haricots noirs (Castaway on the Moon) est un drame romantique réalisé par Lee Hae-jun. Un cadre supérieur se jette dans le fleuve Han pour mettre fin à ses jours ; cependant, il se réveille et s’aperçoit qu’un tel acte qui aurait dû lui coûter la vie ne l’a conduit qu’à une île déserte située au beau milieu de la rivière. À quelques kilomètres de là, il est observé par une jeune femme qui vit recluse chez elle et qui est motivée par l’homme pour s’ouvrir au monde.

17. Un jour avec, un jour sans (2015)

Un jour avec, un jour sans de Hong Sang-soo raconte l’histoire d’un directeur de cinéma et d’une peintre qui se rencontrent par hasard. Ils apprennent à se connaître et se rapprocher en une seule journée et bien que leurs sentiments soient authentiques, ils se rendent compte rapidement qu’ils ne peuvent pas contrôler la manière dont les choses se produisent, mais qu’elles arrivent toujours au moment opportun.

18. Mademoiselle (2016)

Mademoiselle est également le fruit du travail de Park Chan-wook, le film est basé sur le roman policier Du bout des doigts de Sarah Waters. L’atmosphère a été totalement transformée de l’époque victorienne du Royaume-Uni à l’occupation japonaise en Corée. L’intrigue tourne autour de Sookee, une jeune femme embauchée en tant que servante dans la maison d’une femme japonaise aisée. Hideko vit recluse dans une grande demeure sous l’influence d’un tyran, Kouzuki, et ignore le plan de la servante. Toutefois, les deux femmes vont démarrer une relation très étroite, de façon à élaborer un plan.

19. Dernier train pour Busan (2016)

Dernier train pour Busan est un film de zombies mis en scène par Yeon Sang-ho. Un père et sa fille montent dans un train pour Busan pour rendre visite à leur mère. Toutefois, le voyage est interrompu lorsqu’une épidémie zombie attaque les personnes présentes dans les wagons. Le père et la fille doivent essayer de survivre et d’arriver en ville avant qu’elle ne soit mise en quarantaine.

20. The Strangers (2016)

The Strangers est un thriller horrifique réalisé par Na Hong-jin. Dans un village coréen, une maladie mystérieuse débute par une violente attaque et entraîne la mort. Les habitants ont des explications peu rationnelles. Ce sont simplement des superstitions qui commencent à se propager en présence d’un étranger âgé qui vit comme un ermite. Le policier Jong-goo se sent prêt à résoudre l’affaire, parce que c’est le seul moyen de sauver sa fille, prisonnière de la maladie.

21. La mémoire assassine (2017)

L’œuvre de Won Shin-yun, La mémoire assassine, est un thriller d’action inspiré du roman de Kim Young-ha. Le personnage principal est Byeong Soo, un homme qui, par le passé, était un tueur en série qui souffre actuellement de la maladie d’Alzheimer. Il a une fille, Eun Hee, qu’il tente de protéger d’un petit ami psychopathe. Byeong Soo se bat constamment entre les effets de sa maladie et le peu de lucidité qu’il peut avoir.

22. Burning (2018)

Burning a été le premier film coréen nominé pour le “Meilleur film international” lors de la cérémonie des Oscars, il a été réalisé par Lee Chang-dong. L’intrigue est inspirée du roman Barn Burning de l’écrivain japonais Haruki Murakami. L’histoire tourne autour de Jong-su, un jeune homme sans emploi, qui rêve d’être écrivain et qui tente par tous les moyens de résister face à la société de consommation. Il recroise une ancienne camarade de classe, Hae-mi, avec qui il débute une relation ; cependant, elle part en vacances en Afrique en lui laissant son chat pour qu’il s’en occupe. À son retour, elle est accompagnée de Ben, un homme à l’opposé de Jong-su, avec un grand pouvoir d’achat, mais également un don pour conquérir Hae-mi et une passion étrange : mettre le feu à des granges abandonnées. Voici comment débute une histoire de rencontres et de discordes entre trois personnages qui tentent de trouver un sens à leur vie.

23. House of Hummingbird (2018)

House of Hummingbird de Kim Bo-ra est un film dramatique qui met en lumière la solitaire Eun-hee, âgée de 14 ans, qui, privée de l’attention de sa famille, parcourt le quartier avec sa meilleure amie à la recherche de relations amoureuses avec des filles et des garçons. Eun-hee se sent totalement incomprise, jusqu’à ce qu’une nouvelle enseignante arrive dans son école avec qui elle va éprouver un lien unique pour la première fois de sa vie.

24. Be with you (2018)

Be with you est tiré du roman de Takuji Ichakawa. Réalisé par Lee Jang-hoon, il présente l’histoire d’un couple Soo-ah et Woo-jin, qui est touché par une tragédie. Avant de décéder, Soo-ah promet à son mari qu’elle reviendra un an plus tard, lors d’un jour pluvieux. Malgré l’incrédulité, elle réapparaît devant son mari et son fils, mais sans aucun souvenir.

Bonus : liste d’autres films à voir

As-tu vu un ou plusieurs films de cette sélection ?
Lequel attise le plus ta curiosité et pourquoi ? Quel autre film ajouterais-tu à cette liste ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires.