17 Pauvres qui voulaient passer des vacances agréables à la campagne, mais leurs voisins les en ont empêchés

Histoires
Il y a 3 semaines

L’été est arrivé et tout le monde s’est précipité à la campagne. Les vacances en plein air et dans la nature, quoi de mieux ! Mais hélas, l’arrivée des voisins vient tout gâcher. Quelqu’un commence à te dire ce que tu dois porter sur ton propre terrain, et un autre vient même avec des seaux pour cueillir tes cerises.

  • L’automne dernier, mon voisin a cassé la route menant à son terrain et passant devant le nôtre. Et nous avons une pelouse devant notre terrain. C’est-à-dire, d’abord la route, puis la pelouse, puis le portail d’accès au terrain. Et là, nous avons remarqué que les traces de pneus se déplaçaient de plus en plus activement vers la pelouse. Lorsque nous avons constaté cela, nous avons installé des barres d’armature métalliques autour du périmètre de la pelouse et nous avons mis des pneus. Une de nos voisines me demandait activement ce qui se passait ici. Puis ma femme a entendu des bribes de conversation entre cette voisine et quelqu’un d’autre.
    — Comment rouler maintenant ?
    — De toute façon, ils vont partir.
    Nous sommes partis, nous étions absents pendant une semaine, et hier, je suis retourné voir. Du coup, notre portail a été bloqué avec des pierres, et certains pneus se sont retrouvés sur notre terrain. © Oldfag.TV / Pikabu
  • Une voisine folle a installé une chaise haute sur son terrain pour qu’elle puisse voir tout le monde. Alors, elle était assise et regardait tout au long de la journée. Puis, elle a dit : “On ne peut pas porter un maillot de bain, ce n’est pas beau à voir !” Nous avons donc installé une clôture aveugle de deux mètres et demi de haut du côté de cette voisine. © Mama Dorogaja / ADME
  • Une dame du village voisin s’est infiltrée dans le jardin de mon voisin pour y cueillir des cerises. Elle a simplement ouvert la grille et s’est enfoncée dans le jardin avec des seaux. Elle s’apprêtait à grimper sur l’échelle, et c’est alors que le voisin a toussé et a demandé : “Je ne vous dérange pas ?” La dame s’est alors mise à dire qu’elle cueille des cerises dans ce verger depuis cinq ans. Et éventuellement des pommes. L’ancien propriétaire de la maison lui a donné la permission.
    Le fait que la maison ait été vendue il y a six mois à quelqu’un d’autre ne la dérangeait pas. Cela fait cinq ans qu’elle cueille des cerises. On peut dire que c’est déjà sa cerise. Et en fait, “Elles sont trop mûres. Vous ne les cueillez pas. À quoi ça sert de les gaspiller ?”
    Elle ne réagissait tout simplement pas aux demandes polies de partir. Poussée derrière la grille, elle s’est mise à crier très fort et a menacé de dénoncer ces agissements à l’ancien propriétaire de la maison. © vasisyana / Pikabu
  • Mon mari et moi avons décidé de construire une nouvelle clôture à notre maison de campagne. Dès que nous avons démonté les vieilles planches, notre voisine est arrivée en courant en criant : “Arrêtez ! Je ne vais pas regarder vos bêtises”. Nous sommes restés bouche bée. Nous lui avons dit : “Dans quelques jours, nous fermerons, ne vous inquiétez pas.”. Et elle nous a dit : “Mon mari va donc te regarder planter des légumes en maillot de bain”. J’ai dit que je travaillerais dans ce que je voulais. Après cela, elle a reniflé et est allée dans sa maison. Et nous n’avons jamais vu son mari dans la cour. Je suppose qu’elle lui interdisait de sortir, car elle était la seule à s’occuper du potager.
  • Mon père m’a raconté qu’un jour, il n’avait pas récolté les pommes de terre à temps et qu’il avait dû les déterrer au printemps. Les voisins l’ont vu et lui ont demandé : “Pourquoi sommes-nous sur le point de planter des pommes de terre et tu es déjà en train de les déterrer ?”. Mon père s’est empressé de répondre : “J’ai obtenu une variété expérimentale auprès d’un producteur de pommes de terre. Pas besoin de la pelleter, on la plante en automne et on la récolte au printemps.”. Ils ont immédiatement insisté : “Donne-la-nous aussi”. Mais mon père a répondu : “Je ne peux pas, car il s’agit d’un développement secret.” Pendant plusieurs années, les voisins ne disaient pas bonjour, ils étaient vexés. © imnafunny / Pikabu
  • Nos voisins de la campagne ont acheté un petit chien et l’ont placé dans une niche pour qu’il y réside en permanence. Tout allait bien, mais cette chienne aboie tout le temps. Elle peut aboyer pendant 12 heures par jour sans s’arrêter. Elle est la plus active à 23h00 et à 4h00 du matin. Elle réveille tout le quartier. Et les propriétaires ne se soucient pas. Je n’en peux plus. Je veux mettre de la musique forte la nuit pour leur rendre la pareille © Podslouchano / Ideer
  • Les framboises de ma voisine ont poussé sur mon terrain. Elle exige maintenant que mon chien soit enfermé lorsqu’elle vient chercher ses framboises de l’autre côté de la clôture. Elle a même fait une scène. J’ai fini par perdre patience et j’ai déraciné les framboises de mon terrain et je les ai jetées sur le sien. Laissons-la les cueillir. © Gennusik / Pikabu
  • Matin. Vers cinq heures. Je me suis réveillé à cause d’un bruit étrange provenant de la cour. Je suis sorti, et il y a un voisin assis sur notre abricotier. Il était juste assis là-bas. Dès qu’il a compris que je l’avais remarqué, il a ri et s’est enfui. Sans commentaire. © Podslouchano / Ideer
  • J’ai acheté un terrain abandonné dans un village sans électricité. Les voisins de droite et de gauche y habitent déjà. Je suis allé faire connaissance en apportant le gâteau et j’ai demandé à me brancher à leur électricité temporairement. Naturellement, par le biais du compteur et avec paiement ultérieur de l’électricité consommée. Ils ont refusé. Ce n’est pas grave. J’ai loué un générateur. J’ai construit une petite cabane en ossature, j’ai commencé à fabriquer l’ossature de la clôture. C’est alors que ce même voisin s’est manifesté : “Oh, et soude-moi un portail”. Je n’ai rien dit. Puis un autre voisin m’a demandé : “Dans le garage, il faut faire des étagères, tu peux souder ?”. Je ne sais même pas comment répondre à une telle insolence ? Je n’ai rien trouvé à dire à ce moment-là. © tokamame / Pikabu
  • Un jour, je suis allée à la maison de ma grand-mère. Une voisine est entrée avec une assiette et a dit : “Je suis encore venue chercher de la soupe.”. Ma grand-mère l’a versée. La voisine est partie. J’ai dit : “Mamie, qu’est-ce que c’était ?”. Et j’ai entendu : “Elle ne cuisine pas, elle me demande de lui en faire, et ça ne me dérange pas.”. J’ai demandé : “Est-ce que c’est normal que cette femme soit plus jeune, qu’elle travaille, qu’elle ait de l’argent et que les retraités la nourrissent ?” Bien sûr, je suis allée voir cette voisine et je lui ai parlé. Elle n’est plus jamais revenue. © Anonyme2253508 / Ideer
  • Nous avions un voisin merveilleux — un vieux monsieur calme qui pouvait nous conseiller sur la manière de greffer correctement un arbre ou nous aider à réparer une pompe. Mais l’année dernière, il est décédé et son petit-fils a vendu la maison. Le nouveau propriétaire s’est avéré être une femme qui avait cinq enfants. Aujourd’hui, nous avons des fleurs arrachées devant la cour, de jeunes plants piétinées. Ils aiment aussi écouter de la musique jusqu’au milieu de la nuit. © prapor35 / Pikabu
  • J’ai commandé un camion de sable pour la maison de campagne. D’habitude, je viens le week-end, mais là, j’ai réussi à me rendre à la campagne vendredi. En approchant, j’ai vu que mon voisin était en train de charger du sable dans sa brouette et que la moitié du tas avait disparu ! Je suis sorti et je lui ai immédiatement dit : “Qu’est-ce qui se passe ?”. Il m’a vu, a déversé le sable de la brouette et m’a dit : “Oh, bonjour ! Je croyais que tu ne venais que demain.” Et il s’est dirigé en silence vers son terrain. J’étais abasourdi par tant d’impudence et de simplicité. Je lui ai dit de rendre le sable, mais le connaissant, je sais que c’est inutile. Je ne veux pas me disputer davantage à cause de cela, mais je ne veux plus communiquer avec lui.
  • Nous vivons dans la maison privée. Nos voisins aiment beaucoup les chats, mais d’une manière étrange. Ils amènent régulièrement des chatons, puis semblent les oublier. Et voilà que leurs chats, affamés, se retrouvent dans le jardin de tout le monde, y compris chez nous, et s’y promènent. Ma grand-mère les nourrit et leur a même fabriqué une niche dans la remise. Elle explique aux voisins qu’il faut s’occuper des chats, puisqu’ils les ont adoptés, mais en vain. Je suis désolée pour les chats. © Podslouchano / Ideer
  • J’en avais marre des travaux des voisins, alors je suis parti à la campagne. Et ici, les voisins ont décidé de remplacer le toit. Maintenant, je profite du même bruit, mais seulement dans la nature. Je veux du silence, écouter le bruit de la pluie, le chant des oiseaux, les sauterelles, les cigales, et non pas cette épopée de construction sans fin. © Podslouchano / Ideer
  • Mon voisin a beaucoup d’argent. Il ne sait plus quelles briques mettre sur sa maison. D’abord, c’était rouge, puis jaune, et maintenant marron. Même chose pour le toit : il était vert, bleu, et maintenant, il est bordeaux. Il a installé huit antennes satellites, creusé deux piscines, construit un sauna à trois étages. Oui, je suis jaloux, parce que je travaille comme un fou, et je ne peux pas économiser de l’argent pour une clôture. © Podslouchano / Ideer
  • Un jour, mon père a placé un gros rondin près de la clôture pour empêcher les gens de rouler près de celle-ci. Le tronc a donc été jeté par-dessus la clôture et un mot a été cloué dessus avec une menace : “La prochaine fois, nous parlerons différemment”. Mon père a pris le mot et est allé voir les voisins qui avaient des voitures, mais aucun d’entre eux n’a avoué. Il a remis la bûche à sa place. Cela fait des années et la bûche est toujours là. © Klaus.sanata / Pikabu
  • J’ai une douzaine de bouleaux qui poussent sur mon terrain et ma voisine m’a harcelé en me demandant de les tailler. Elle dit que les feuilles gênent. Et le fait qu’elle ait une forêt et des centaines de bouleaux derrière sa clôture ne la dérange pas. Seules les miennes la gênent. © MegaTanchik / ADME
  • Lorsque ma voisine et moi-même avons eu un problème “votre clôture n’est pas au bon endroit”, j’ai immédiatement proposé d’appeler un ingénieur du cadastre à mes frais, car nous avons l’intention de modifier la clôture. Il pourra ainsi déterminer immédiatement les limites réelles du terrain. Mais la dame a tout de suite dit que le cadastre pouvait comporter des erreurs. La rigolade m’attend. © Hrisa / Pikabu
  • Une branche de notre prunier a poussé chez les voisins. Le voisin nous a demandé de la couper. Mon mari s’apprêtait à la scier lorsque la femme du voisin lui a demandé, en larmes, de la garder. D’accord. Cette année, la récolte a été mauvaise. Les voisins sont revenus de vacances et ont fait une scène. Ils ont commencé à crier que nous étions entrés sur leur terrain et que nous avions ramassé toutes les prunes de leur propre arbre. Mon mari a dit qu’il ne supporterait pas cela plus longtemps et qu’il va couper cette branche. © savvah / Pikabu
  • Mon voisin de la maison de campagne a commencé à crier que je lui avais pris son terrain, et il a même engagé des géomètres. Ils sont venus et ont mesuré la parcelle, et il s’est avéré qu’il avait pris un demi-mètre non seulement à moi, mais aussi 40 cm à un autre voisin. C’est ainsi qu’il s’est puni. © stal221 / Pikabu

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes