17 Personnes ayant grandi dans la pauvreté ont parlé des choses qu’elles considéraient comme un luxe

Gens
Il y a 10 mois

De nombreuses familles connaissent des moments difficiles lorsqu’elles n’ont pas assez d’argent, même pour les choses les plus élémentaires. Et les enfants ne remarquent pas toujours ces difficultés. Ce n’est qu’en grandissant qu’ils se rendent compte que beaucoup de choses que leur famille ne pouvait pas se permettre sont en fait abordables. Nous n’aimons pas compter l’argent des autres, mais nous aimons écouter leurs histoires. C’est pourquoi nous ne pouvions pas passer à côté des anecdotes de nos lecteurs sur les choses qui leur semblaient être un luxe dans leur enfance.

  • Recevoir de nouveaux vêtements à Noël de la part de la famille me semblait être un luxe. J’ai passé une année entière à porter le même pantalon tous les jours. Tous les jours. Le plus drôle, c’est que mes parents ne me l’avaient même pas acheté. Ce sont mes grands-parents qui me l’avaient offert à Noël. Tous les enfants se moquaient de moi parce que je portais le même pantalon tous les jours. Je leur disais toujours que j’avais cinq pantalons identiques, ce qui me rassurait et les calmait, même s’ils ne me croyaient pas. Je me souviens qu’un jour, je suis tombée dans le bus scolaire et que le sol irrégulier a fait un trou au niveau du genou, et la panique qui m’a envahie était tout simplement insensée. Inutile de dire que j’avais hâte que le dernier mois d’école se termine. © themagicman_1231 / Reddit
  • Après avoir grandi dans un foyer où chaque problème inattendu était une urgence financière, ma conception de la richesse est devenue la suivante : “Je veux juste assez d’argent pour que si quelque chose doit être remplacé, je ne sois pas angoissé à l’idée de devoir y faire face”. © Obiwan_ca_blowme / Reddit
  • Je viens d’une petite île du Pacifique. Bien que je prenne encore la plupart du temps des douches froides, j’ai toujours pensé qu’une douche chaude était le plus grand luxe que l’on puisse connaître. J’ai pris ma première douche chaude à l’âge de 22 ans et je ne l’oublierai jamais. © FSMPIO / Reddit
  • Les serviettes. Honnêtement, j’avais presque 10 ans lorsque j’ai réalisé que les gens ne remettaient pas simplement leurs vêtements sales. Je pensais que les serviettes étaient réservées aux hôtels ou qu’elles servaient d’accessoire à la télévision. Je suis allée chez une amie qui m’a demandé de l’aider à plier ses serviettes. Je me souviens avoir ri et m’être dit qu’elle devait être riche. Pour faire court, je ne savais pas comment plier les serviettes et j’ai supplié ma mère d’en acheter après lui avoir révélé que mon amie, Simone, en avait. Elle a acheté un lot de serviettes de seconde main lors d’un vide-greniers local et je me suis promenée avec ces serviettes sur la tête, me sentant comme une impératrice à ce moment-là. © shakezula1025 / Reddit
  • Les camps d’été ou, en gros, toutes les excursions scolaires payantes. Dans mon école, les enfants qui n’avaient pas les moyens de participer aux excursions organisées pendant les heures de cours devaient quand même venir à l’école. Nous étions simplement assis dans une salle et faisions du travail supplémentaire comme s’il s’agissait d’une retenue. © Helpful_Yams / Reddit
  • J’ai grandi dans la pauvreté, et quand j’étais enfant, je pensais qu’on était riche si on avait un lave-vaisselle et millionnaire si on avait un de ces réfrigérateurs qui font de la glace© chinderella***** / Reddit
  • Le chauffage. Nous avions l’habitude de nous coucher dans nos sacs de couchage en hiver, ce qui était vraiment cool à l’époque, mais plutôt déprimant aujourd’hui. © pm_me_boooba / Reddit
  • Oh, absolument, je ne pense pas pouvoir oublier le sentiment que nous éprouvions lorsque nous nous réveillions à cinq heures du matin, gelés, et que nous essayions de garder le plus de chaleur possible sous la couverture© ooobats / Reddit
  • J’ai grandi dans la pauvreté et je n’ai jamais mangé au restaurant, jusqu’à ce que les parents de mon amie nous emmènent dîner, quand j’avais 13 ans. Je pensais que c’était l’endroit le plus chic au monde. Avec le recul, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un simple restaurant de quartier, mais je n’oublierai jamais ce repas.
    Je n’avais pas non plus le droit d’inviter des amis à dormir chez moi parce que nous n’avions pas de quoi nourrir une bouche supplémentaire. L’été entre la 5ème et la 4ème année du collège, la mère de ma meilleure amie s’est rendu compte de notre précarité et m’a renvoyée chez moi avec des sacs d’épicerie remplis de nourriture dont elle “n’avait plus besoin”. Quelle femme extraordinaire ! © MrsMaxxMurray / Reddit
  • Fabriquer des serviettes hygiéniques à partir du papier toilette de l’école lorsque j’avais 10 ans était un événement déprimant et quotidien. Lorsque je me suis fait prendre (un enfant avait volé les affaires d’un autre enfant et nous devions tous ouvrir nos sacs à dos sur ordre du professeur), on m’a envoyée voir l’infirmière et j’ai pleuré pendant tout le trajet en pensant que j’allais avoir des ennuis. L’infirmière m’a simplement donné un tampon et j’ai dû faire semblant que c’était tout ce dont j’avais besoin. © purplhouse / Reddit
  • Les soins dentaires et médicaux. L’assurance pour rembourser les soins dentaires était un luxe énorme. Je n’ai pas eu d’employeur qui l’offrait jusqu’à la fin de la vingtaine. Inutile de dire que j’ai dépensé une fortune pour mes dents. J’ai veillé à ce que mes enfants bénéficient de soins dentaires dès leur plus jeune âge. © iRunthesehills / Reddit
  • Je suis allé chez le dentiste pour la première fois à 27 ans parce que ma future femme avait pris rendez-vous pour moi. Son dentiste était chaleureux et amical, et elle l’avait prévenu que j’étais gêné de voir un dentiste pour la première fois à mon âge. Il s’est bien occupé de moi. Je me souviens aussi que nous avions des contrôles de routine chaque année à l’école. Juste des contrôles, pas de traitement. Ils me demandaient toujours quand j’avais vu le dentiste pour la dernière fois, et je mentais. Ils me criaient dessus et me disaient que je devais voir un dentiste régulièrement. Mais, j’avais neuf ans, ils croyaient que je n’y allais pas par flemme ? © DadsRGR8 / Reddit
  • Aller à l’épicerie et me sentir capable d’acheter à peu près tout ce que je veux dans la limite du raisonnable. Je compare toujours les différences de centimes entre les marques de fabrique, les marques de magasin et les articles en solde ; ou je me demande si j’ai vraiment besoin de ce qui me fait envie ? © crosleyxj / Reddit
  • À la fin de la saison, l’épicerie proposait parfois des paniers de pêches pour dix centimes afin de les écouler avant qu’elles ne se gâtent. Et si ma mère avait un peu de temps libre, elle en achetait et nous disait de manger tout ce que nous voulions — normalement, les fruits étaient limités à un par jour, si tant est qu’il y en avait. On s’attaquait à ces pêches comme des mouches sur du miel. © HowdyDoobie / Reddit
  • J’ai grandi sans le sou et j’ai la chance inouïe d’avoir de l’argent à l’âge adulte. Lorsque j’étais enfant, les repas au restaurant étaient quelque chose d’énorme, je crois que je ne me souviens vraiment que de trois repas dans toute mon enfance, alors en tant qu’adulte qui fait en grande partie ce qui lui plaît, aller au restaurant me fait toujours vibrer, je m’habille toujours bien, j’en profite au maximum, etc. © Vegetable-Ad-647 / Reddit
  • Tout ce dont je pourrais me passer. En particulier les soins de la peau. Ma peau est devenue merveilleuse depuis que j’ai suffisamment d’argent pour acheter de meilleurs produits. Mais je me sens toujours mal. © crowwarden / Reddit
  • Je me souviens d’une fois, en cinquième, où j’ai eu mes règles et où j’ai dû utiliser un gant de toilette. Le problème, c’est que je n’avais pas non plus de sous-vêtements, alors je maintenais ce gant de toilette en place en gardant constamment mes cuisses serrées et en essayant de “retenir” mes règles. Cela a bien fonctionné jusqu’à ce que les cours d’éducation physique s’invitent dans mon emploi du temps. Je savais que cela allait être un problème, alors j’ai demandé à mon professeur d’éducation physique si je pouvais être dispensée. Bien sûr, elle m’a répondu que non, que tout irait bien. J’ai réalisé que je ne parviendrais pas à la faire comprendre parce que ma situation n’était pas celle de la plupart des filles. © shyJasmin / Reddit

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes