20 Passagers de l’avion, dont la patience a été testée à maintes reprises

Histoires
Il y a 3 semaines

Beaucoup d’entre nous aiment prendre l’avion. C’est rapide, confortable, avec des hôtesses de l’air souriantes. Mais le vol n’est pas toujours aussi agréable que nous le souhaiterions. Par exemple, l’avion commence à trembler à cause des turbulences, les voisins se mettent à écouter de la musique sans écouteurs ou glissent leurs jambes entre les dossiers des sièges d’en face. Les héros de notre article ont été impliqués dans de telles histoires.

  • Mes voisins étaient une mère et son fils adolescent. Après le décollage, la dame a sorti des graines grillées. Je les aime aussi, mais l’odeur était si âcre et il y avait le bruit des graines qui claquaient, même les bouchons d’oreille n’ont pas aidé. À un moment donné, elle s’est tournée vers moi, me proposant de me joindre : “Des graines ? Non”, ai-je répondu. Ils ont continué, et j’attendais que le paquet soit enfin terminé. © Olesya / ADME
  • En mai dernier, je prenais l’avion en provenance de Chypre et derrière moi se trouvait un père avec un enfant d’environ cinq ans. Le père a passé tout le vol à poser à l’enfant des questions telles que “nomme-moi le plus jeune pharaon de l’Égypte ancienne”. Pendant tout le vol, j’ai voulu le faire taire, et la fille lui a demandé de la laisser tranquille. À son âge, les cours devraient durer une demi-heure chacun, avec des pauses. La fille avait une belle voix calme, et ce type posait ses questions pour les cours de jeunes érudits. © babasvozu / Pikabu
  • Ma femme et moi prenions un vol. À mi-parcours environ, l’avion a commencé à trembler. Les petits enfants pleuraient, les adultes chuchotaient anxieusement. Soudain, la voix du commandant de bord s’est fait entendre dans le haut-parleur : “Mesdames et messieurs ! Faites attention au panneau au-dessus des sièges : les indicateurs sont toujours allumés. Cela signifie que nous ne sommes pas en train de tomber, mais que nous traversons une zone de turbulences. Ne quittez pas vos sièges et attendez la fin des secousses ou la désactivation des indicateurs. Merci.”. Quel sens de l’humour ! Bon voyage à tous ! © NeoWren / Pikabu
  • Une fois, une femme a accouché sous mes yeux pendant un vol. Tout s’est bien passé, le bébé était en bonne santé. Sauf qu’à l’atterrissage, l’un des passagers n’a pas été autorisé à descendre de l’avion, car d’après la feuille de route, il y avait 110 passagers, mais il s’est avéré être le 111ᵉ. © Palata n° 6 / VK
  • J’ai pris l’avion avec un très beau mec, nous nous sommes souri pendant tout le vol. Ensuite, nous avons voyagé dans le même bus, en nous regardant, dans le métro aussi. Puis, il s’est approché de moi, m’a proposé de m’aider à porter mon sac et m’a fait une blague. Je me suis mise à rire, et en même temps, mon nez a fait une bulle... Une fois quelque chose de valable commençait à émerger, et puis un tel fiasco... Rouge comme une tomate, je lui ai pris mon sac, je me suis retournée en silence et j’ai commencé à partir. C’est alors qu’il m’a fait tourner et m’a tendu une serviette ! Puis, il m’a invitée à sortir avec lui. La morve n’est donc pas un obstacle aux rencontres. © Palata n° 6 / VK
  • Une fois, j’étais assis juste en face de deux enfants dans un avion. Un frère et une sœur, âgés respectivement de sept et cinq ans. Ils avaient peur et leur père a décidé de calmer son fils en lui donnant un accordéon. Un accordéon ! Dans un avion plein ! À un enfant de sept ans ! Le garçon, bien sûr, ne savait pas du tout en jouer, et cet accordéon émettait des sons comme si c’était le diable lui-même qui les produisait. Mais ce n’était pas tout. En entendant cette “musique”, sa sœur s’est mise à chanter non moins “mélodieusement”. Une discordance totale des notes dans le duo accordéon/voix d’enfant. L’hôtesse de l’air a retiré l’accordéon au bout de cinq minutes. © Podslouchano / VK
  • J’étais assis sur un siège d’allée en attendant le décollage, les sièges libres se trouvant à côté de moi. Soudain, j’ai entendu une voix basse et rauque derrière moi : “Est-ce que je peux m’asseoir à côté de vous ?”. J’ai levé les yeux et j’ai vu un homme énorme, à l’air sévère. Je l’ai laissé s’asseoir. Il s’est assis et s’est immédiatement accroché aux deux accoudoirs, ne me laissant aucune place. J’ai commencé à m’énerver un peu. Puis, au moment du décollage, j’ai décidé de lui donner une autre chance et je lui ai dit : “Belle journée pour un vol, hein ?”. Il a hésité un instant, puis m’a répondu : “C’est mon deuxième vol dans la vie.”. J’ai alors compris qu’il n’était pas impoli, mais qu’il avait juste peur et qu’il tenait le coup du mieux qu’il pouvait ! J’ai fini par lui poser des questions sur sa vie et, à l’arrivée, il m’a serré la main et m’a remercié de l’avoir distrait de ses soucis pendant le vol. © Ian G. Heller / Quora
  • Nous prenions l’avion avec un bébé d’un an. C’était stressant et le vol était long. Notre bébé pleurait beaucoup. Un homme chauve d’une trentaine d’années s’est alors approché de nous, a dit qu’il était un lama bouddhiste, a pris l’enfant dans ses bras et a commencé à chanter un mantra d’une voix basse et calme. Deux minutes plus tard, le bébé s’est endormi. Il a dormi pendant environ une heure. Et même lorsqu’il s’est réveillé, il n’a plus pleuré. Je ne comprends pas comment il a pu faire ça ! © Podslouchano / VK
  • À côté de moi, une dame intéressante écoutait de la musique avec des écouteurs. Apparemment, elle aimait tellement les chansons qu’elle s’est mise à les chanter à voix haute. La première fois, j’ai cru qu’il s’agissait d’une farce et que nous étions filmés par une caméra cachée. J’ai demandé à la “chanteuse” d’arrêter car j’essayais de dormir. Mais elle m’a répondu qu’elle ne chantait pas. Quelque temps plus tard, la situation s’est répétée, les passagers se sont plaints, mais lorsque l’hôtesse de l’air lui a demandé d’arrêter, la dame a de nouveau répondu qu’elle ne comprenait pas ce qu’on lui disait. Nous avons donc volé pendant trois heures comme ça. Je me suis consolée en me disant que dans les restaurants, on paie pour écouter de la musique live, mais qu’ici, nous étions “culturellement enrichis” gratuitement. © Palata n° 6 / VK
  • Je suis entré dans la cabine, j’ai atteint ma rangée et il y a eu un problème... Une femme adulte était censée être au hublot, j’étais au centre de la rangée et un homme était dans l’allée. J’ai vu que la femme n’était pas satisfaite de quelque chose, elle s’est indignée et a dit aux hôtesses de l’air qu’elle voulait s’asseoir dans l’allée. Puis elle a ajouté que nous pouvions prendre sa place.
    J’ai demandé au type : “Tu vas t’asseoir près du hublot ou moi ?”.
    Il m’a répondu : “Je m’en fiche !”.
    Moi : “Réglons ça comme des adultes...”
    Nous avons joué à Pierre-feuille-ciseaux. Il a perdu, alors je me suis assis près de la fenêtre. © AM.Gi / Pikabu
  • Dès que je me suis assise sur le siège, je me suis endormie de fatigue. Lorsque je me suis réveillée, nous étions déjà en train de voler. J’ai eu l’impression que l’air était sec ou qu’un allergène se trouvait à proximité, mais mes yeux se sont soudain mis à pleurer et mon nez à couler. Je suis allée me laver le visage, puis je suis revenue — la nourriture avait déjà été distribuée. J’ai appelé le steward et lui ai dit qu’on m’avait oubliée. Il s’est empressé de me demander ce que je préférais et il a apporté un plateau. Il restait à côté de moi, se déplaçait d’un pied sur l’autre, me regardait avec sympathie. Puis il m’a dit : “Ne vous énervez pas, s’il vous plaît ! Nous avons beaucoup de nourriture, assez pour tout le monde !”. © Ordanka / Pikabu
  • Le vol a duré 12 heures, j’ai obtenu un siège au milieu et il s’est avéré qu’il était cassé. Le gars à côté de moi a enlevé ses chaussures, ce qui puait, et la femme à ma gauche m’a renversé du jus d’orange dessus. Au moins, j’ai eu droit à un paquet de chips gratuit pour compenser le siège cassé. © 26pointMax / Reddit
  • J’étais dans un avion. Une femme était assise à côté de moi et écrivait quelque chose très vite dans son carnet. Puis, elle a fermé les yeux et s’est endormie. J’ai regardé par curiosité. Et honnêtement, je regrette de l’avoir fait ! Parce qu’elle a écrit qu’elle était sûre que sa mère avait invoqué des démons, qu’ils se cachaient dans l’avion parmi les passagers, et que si elle ne restait pas assise, ils la trouveraient. Et la phrase “J’ai peur” a été répétée de nombreuses fois. Moi aussi, j’étais nerveuse pendant tout le vol, c’était effrayant d’être assise à côté d’elle. © Podslouchano / VK
  • Il y a quelques années, je rentrais de vacances et j’ai terriblement peur de l’avion. Vers la moitié du vol, j’ai entendu la voix du pilote : “Chers passagers, le commandant d’avion s’adresse à vous, bla-bla, je veux faire une annonce”. C’est là que mon cœur a fait un bond, je me préparais à entendre “nous tombons / les moteurs sont en panne”, je pleurais presque. Il s’est avéré qu’un homme avait décidé de demander en mariage la femme de son cœur avec l’aide de notre pilote ! Elle a crié, les gens ont applaudi, et je déteste encore plus voler. © Podslouchano / VK
  • Une fois, dans un avion, une fille d’environ quatre ou cinq ans s’est beaucoup intéressée à moi. Elle me regardait longuement par-dessus le dossier du siège. Elle était impressionnée par mon vieux chapeau de cow-boy. J’ai entendu sa mère la réprimander et lui dire que je n’étais pas un vrai cow-boy, mais la fillette continuait à me regarder. J’ai fini par lui parler et lui ai proposé de s’occuper de mon lézard (une peluche que j’avais achetée pour ma nièce). La fille s’est excitée et elle jouait jusqu’à l’atterrissage, puis elle l’a retourné tristement. J’ai porté le jouet à mon oreille et j’ai dit à la petite : “Oh non, je crois qu’il veut rester avec toi. Tu es d’accord ?”. L’expression de son visage a été pour moi la récompense ultime. © John Smith / Quora
  • C’est arrivé quand j’avais 10 ou 11 ans. C’était un vol de neuf heures. Mon siège était au milieu. Une femme âgée, assise près du hublot, portait un parfum à l’odeur très âcre. Le genre de parfum qui vous donne mal à la tête dans les dix premières minutes. Mais pire encore, elle allait aux toilettes toutes les deux heures et renouvelait son parfum. Cette odeur, couplée aux turbulences, a suffi pour que je finisse par vomir pendant le vol. J’ai été tellement traumatisé par cette expérience que je prenais des médicaments contre le mal des transports pendant les années qui ont suivi. © DudeAbides29 / Reddit
  • J’étais assise près du hublot. Sur deux sièges voisins, une mère et sa fille d’environ six ans. On ne se gênait pas mutuellement, tout était calme. Je me suis endormie. À mon réveil, j’ai tourné la tête et j’ai été stupéfaite : la fille était assise sur son siège côté couloir, soit en train de dessiner, soit en train de lire, je ne me souviens plus exactement, et au centre, sa mère faisait du yoga ! Je n’ai aucune idée de comment il a été possible de le faire dans ce siège de manière à ce que, avec un visage complètement calme, on puisse mettre les deux jambes en l’air, en posant les mains sur le dossier devant. Mais ce que j’ai vu quand je me suis réveillée était pour le moins étonnant. © Palata n° 6 / VK
  • Je prenais l’avion pour une autre ville et il y avait une fille à côté de moi. On a commencé à servir de la nourriture, j’ai pris du poulet et du riz, mais ma voisine de voyage a refusé. Nous avons volé longtemps, puis nous avons atterri pour faire le plein. Après le décollage, on a recommencé à servir de la nourriture, mais elle ne l’a pas prise. Lorsque j’ai commencé à manger, j’ai remarqué que la fille regardait ma nourriture avec des yeux affamés. Vers la fin du vol, nous avons commencé à parler. J’ai demandé : “C’est un long vol. Vous n’avez pas mangé, vous suivez un régime ?”. En rougissant, elle m’a avoué qu’elle n’avait pas d’argent supplémentaire pour le déjeuner. Vous auriez dû voir ses yeux pleins de déception lorsque je lui ai dit que la nourriture était incluse dans le prix du billet. © Trudowick / Pikabu
  • Nous sommes partis d’Espagne. Le Boeing était énorme, nous étions 380, plus l’équipage. Soudain, il s’est mis à trembler comme sur une route pavée, de haut en bas. On nous a dit : “Du calme, les gars, attachez vos ceintures. Gardez les dossiers de vos sièges bien droits. Et ne paniquez pas.”. Nous nous sommes tous serrés les uns contre les autres, personne n’a crié. Et puis les lumières se sont éteintes ! On nous a alors expliqué que cela arrivait dans les turbulences. © Maricha Koltunova / ADME
  • Dans l’allée, les mamans marchaient traditionnellement avec leurs enfants. Soudain, la zone de turbulences a commencé. Les hôtesses se sont précipitées pour attacher tout le monde. Puis une maman avec un bébé est passée à nouveau à côté de moi. Je n’en pouvais plus. Je me suis tourné vers cette mère, en souriant de toutes mes dents, je lui ai demandé : “Avez-vous regardé la série Air Crash ? Il y a eu un cas intéressant où une mère est tombée sur son enfant pendant les turbulences.” Elle m’a jeté un regard furieux, mais s’est assise, a bouclé sa ceinture et a réussi à installer le bébé. Le plus drôle, c’est que l’hôtesse de l’air m’a ensuite apporté un thé. En guise de remerciement. © Unknown author / Pikabu

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes