Comment Nous Avons Exploré L’Espace de 1960 à 2023

C’est curieux
Il y a 6 mois

L’exploration spatiale captive l’imagination humaine depuis des siècles. Nous allons donc parcourir l’histoire de la conquête spatiale américaine, et ce depuis le premier alunissage de 1969 jusqu’à aujourd’hui. Attache ta ceinture, et c’est parti !
Tout d’abord, il est temps de faire un petit saut sur la Lune ! Parlons du programme Apollo. Il s’agit d’une série de missions spatiales habitées qui n’ont jamais eu qu’un seul but : faire atterrir des hommes sur la Lune. C’était aussi un moyen pour la NASA d’exhiber au reste du monde la suprématie aérospatiale des États-Unis.

Le programme Apollo a été adopté en 1961 et s’est officiellement achevé en 1975. Chaque mission s’est appuyée sur les succès et les enseignements des précédentes, en commençant par la première mission habitée, Apollo 7 en 1968, et culminant avec la véritable star du programme, la spectaculaire mission Apollo 11 en 1969. Le 20 juillet de cette année-là, Neil Armstrong et Buzz Aldrin sont devenus les premiers hommes à poser le pied sur la Lune (tandis que Michael Collins, lui, est resté cantonné au module de commande). Cet alunissage a constitué une étape majeure dans l’exploration spatiale. Des millions de personnes de par le monde y ont assisté. Les célèbres paroles d’Armstrong, “Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité”, résonnent encore à travers les âges comme un témoignage des accomplissements humains. Il n’est pas étonnant que ces premiers pas soient considérés comme l’un des plus grands moments de l’histoire de l’humanité !

La NASA a ensuite envoyé d’autres missions sur la Lune, comme la célèbre mission Apollo 13, qui a malheureusement dû interrompre son alunissage en raison de problèmes techniques. Le programme Apollo a non seulement démontré les compétences techniques des États-Unis, mais il a également eu un impact important sur la science en général. L’alunissage nous a permis de collecter des échantillons lunaires et de mettre en place des instruments qui nous ont aidés à en savoir plus sur la géologie et l’histoire de la Lune. Il a également incité de nombreux jeunes gens à étudier les sciences et les technologies. Mais l’alunissage n’était qu’un début. Après la fin du programme Apollo dans les années 70, les agences spatiales du monde entier se sont tournées vers de nouveaux objectifs et de nouveaux défis. Nous avons décidé de commencer à explorer d’autres corps célestes. Voyager 1 et 2 sont deux sondes spatiales lancées par la NASA en 1977 dans le cadre du programme Voyager. Leur mission principale était d’étudier le système solaire externe et de fournir les premières images en plan rapproché de Jupiter et de Saturne. Mais ces engins étaient tellement cool qu’ils sont allés encore plus loin, en nous envoyant également des données et des photos époustouflantes d’Uranus et de Neptune.

Et ils ne se sont pas arrêtés là ! Après avoir accompli leur mission principale, ils ont continué à explorer les confins de notre système solaire et même au-delà. À vrai dire, Voyager 1 est l’objet fabriqué par l’homme le plus éloigné de la Terre à l’heure actuelle, ayant parcouru plus de 22,5 milliards de kilomètres depuis son lancement ! Voyager 1 et 2 transportent tous deux un message spécial destiné aux éventuels extraterrestres qu’ils pourraient rencontrer : le fameux “Golden Record”. Ce disque recèle une collection d’images et de sons provenant de la Terre, notamment de la musique, des salutations en plusieurs langues et même le bruit d’un baiser. Qui ne voudrait pas être le premier à recevoir une lettre d’amour de la Terre sous la forme d’un baiser cosmique ? Lorsque tu te sens seul, rappelle-toi qu’il y a deux petites sondes quelque part, qui emportent avec elles un petit bout d’humanité dans leur voyage à travers le cosmos... encore qu’en y pensant, on ait plutôt de la peine pour elles... Quoi qu’il en soit, alors que les années 1970 laissaient logiquement place aux années 1980, l’exploration spatiale est entré dans une nouvelle ère avec le lancement du programme de première la navette spatiale.

Le programme de la navette spatiale américaine est une série de missions habitées conduites par la NASA de 1981 à 2011. Il s’agissait alors du premier vaisseau spatial destiné à être employé pour de multiples missions, avec un engin réutilisable qui pouvait être lancé verticalement comme une fusée et atterrir horizontalement comme un avion. La flotte des navettes spatiales était composée de quatre appareils : Columbia, Challenger, Discovery et Atlantis. Le programme aura effectué 135 missions au total, la première navette, Columbia, ayant été lancée le 12 avril 1981. Ce programme a véritablement pavé la voie aux futures missions habitées. Et il nous a aidés dans notre prochain projet insensé : la construction de la Station Spatiale Internationale.

Eh oui. À l’aube des années 90, des ingénieurs férus de science ont décidé de bâtir une station spatiale en orbite terrestre. La Station Spatiale Internationale, ou ISS en abrégé, est le fruit de la collaboration de plusieurs pays. Elle a été lancée le 20 novembre 1998. La station mesure 110 mètres d’un bout à l’autre, ce qui correspond à peu près à la taille d’un terrain de football et elle pèse également près de 420 tonnes ! Elle est occupée de façon ininterrompue depuis 2000. L’ISS est l’engin spatial habité qui aura fonctionné le plus longtemps dans l’histoire. Elle abrite actuellement un équipage composé de nombreux astronautes de différents pays. Vivre à bord de l’ISS n’est pas une sinécure... Les astronautes doivent faire face à l’apesanteur, à une intimité restreinte et à un emploi du temps surchargé. Mais ce n’est pas une prison non plus : la station dispose en effet de quelques équipements de confort qui rendent la vie plus supportable, comme une salle de sport et une cuisine. Mais l’objectif principal de l’ISS n’est pas seulement d’offrir un foyer confortable aux astronautes. Il s’agit d’une plateforme de recherche scientifique et d’expérimentation dans un environnement de microgravité. L’ISS a été mise à contribution pour étudier tous les domaines, de la santé humaine à la biologie, en passant par la météorologie et la science des matériaux.

Hormis ses contributions scientifiques, l’ISS était également un symbole de coopération internationale. Il s’agit d’une structure unique en son genre, qui orbite autour de la Terre à une altitude d’environ 400 kilomètres et se déplace à une vitesse d’environ 28 000 km/h. C’est une authentique machine à remonter le temps de l’ère spatiale ! Et si tu as un jour l’occasion de visiter l’ISS (ce qui, soyons réalistes, est assez improbable pour l’essentiel d’entre nous), ne manque pas de jeter un coup d’œil à la nourriture. Les astronautes proposent des recettes tout à fait savoureuses, comme la tortilla et le sandwich au beurre de cacahuètes, en utilisant des ingrédients capables de résister aux rigueurs des voyages spatiaux. Bon appétit ! À la même époque, nous avons accompli une autre chose capitale : nous avons lancé le célèbre télescope Hubble dans l’espace. Il a été placé en orbite terrestre basse en 1990 et fonctionne toujours aujourd’hui, en orbite autour de la Terre, à une altitude d’environ 535 kilomètres. Il porte le nom de l’astronome Edwin Hubble, qui s’est rendu célèbre en découvrant que l’univers était en constante expansion.

Le télescope Hubble a capturé certaines des images les plus étonnantes de l’espace extra-atmosphérique que nous ayons jamais vues. Il nous a également aidés à comprendre l’univers d’une manière que nous n’aurions jamais crue possible. Par exemple, c’est grâce à Hubble que nous avons pu étudier des planètes très éloignées et même relever des preuves de la présence de trous noirs supermassifs au centre des galaxies ! Le 25 décembre 2021, nous avons lancé le petit-fils du télescope Hubble, à savoir le télescope James Webb. Celui-ci est beaucoup plus avancé, et nous envoie déjà des photos aussi somptueuses que détaillées. Espérons qu’il sera aussi performant que son prédécesseur sur le long terme... Et maintenant, passons enfin au XXIe siècle. Que fait la NASA aujourd’hui ? Tout d’abord, au cours des dernières décennies, nous avons découvert des milliers d’exoplanètes — des corps planétaires situés en dehors de notre système solaire — et certains d’entre eux pourraient même être habitables. On commence à pouvoir parler d’un parc immobilier cosmique !

Mais on ne se contente pas de chercher la vie sur d’autres planètes, on s’applique également à la rendre possible nous-même. Les États-Unis sont à la pointe de la recherche de vie sur Mars, qui s’appuie sur des astromobiles comme Curiosity pour explorer la surface de la planète rouge depuis 2012. Ces missions ont permis d’obtenir des informations précieuses sur la géologie, l’atmosphère et l’habitabilité potentielle de Mars. Et on ne s’arrête pas là : de futures missions sont prévues, visant à ramener des échantillons de Mars sur Terre afin de les analyser ! Peux-tu imaginer tenir un morceau d’une autre planète entre tes mains ? Aujourd’hui, les agences spatiales du monde entier travaillent sur de nouvelles technologies et de nouveaux projets d’exploration, notamment le retour de l’homme sur la Lune et la colonisation éventuelle d’autres planètes de notre système solaire. Et qui sait ? Peut-être qu’un jour, nous aurons des maisons de vacances sur d’autres corps célestes... Dans l’ensemble, l’histoire de la conquête spatiale regorge de moments passionnants et d’accomplissements novateurs. Les possibilités sont infinies en matière d’exploration spatiale et nous sommes impatients de voir ce que l’avenir nous réserve en la matière. L’univers est vaste et il reste tant à découvrir... espérons juste que nous n’y feront aucune mauvaise rencontre.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes