Comment Vivrions-Nous Dans Un Système À Étoiles Multiples (Enfin Si Nous Survivons) ?

C’est curieux
Il y a 5 mois

Est-il possible pour une planète d’avoir non pas un, non pas deux, mais plusieurs soleils ? Imaginons ce qui nous arriverait si le Soleil décidait soudainement de se diviser en une multitude de petites étoiles. Tandis qu’ils cherchaient des planètes semblables à la Terre dans tout l’Univers, les scientifiques ont découvert que les systèmes à 2 ou même 3 étoiles ne sont... pas si rares que ça. Beaucoup de ces systèmes ont même des planètes dans leur zone habitable. Et près de la moitié de ces planètes pourraient abriter la vie ! Comme j’ai hâte de leur demander à quoi ressemblent leurs couchers de soleil ! Les scientifiques suggèrent même que notre Soleil n’a pas toujours été solitaire ! Il est possible qu’il ait été accompagné d’une autre étoile, appelée Némésis. Ils ont remarqué que les extinctions massives sur Terre se produisaient tous les 27 millions d’années. Comme si c’était cyclique... Ils se sont donc tournés vers les étoiles pour essayer de comprendre ce qui pourrait en être la raison. Et ils ont émis l’hypothèse qu’une seconde étoile avait quitté notre Soleil il y a bien longtemps... mais qu’elle nous affecte toujours.

Némésis pourrait être située à environ 1,5 année-lumière de nous. Cela peut sembler peu, mais cela représente en fait près de 9 mille milliards de kilomètres ! Le voyage en voiture va être amusant... et durer 50 millions d’années... Quoi qu’il en soit, chaque fois que Némésis passe dans son orbite, elle peut avoir un effet sur le nuage de Oort. Le nuage de Oort est une zone située autour de notre système solaire, et dans laquelle se forment les comètes. Son existence n’a pas encore été prouvée, mais les scientifiques en sont plutôt certains. Les comètes se forment donc à l’intérieur de ce nuage et se dirigent ensuite vers notre système solaire. Même si elle est très éloignée, la deuxième étoile de notre système pourrait avoir une grande influence sur lui... Mais qu’en est-il des systèmes à 4 étoiles ou même plus ? Est-ce même possible ? Eh bien en fait, oui ! Mais plus tu ajoutes de corps célestes au système, plus cela devient difficile. Les orbites deviennent instables. C’est on ne peut plus chaotique.

En mécanique stellaire, cela s’appelle le “problème à trois corps”. Cela signifie qu’il est très difficile de prédire les orbites des corps dans de tels systèmes. Dans la plupart des cas, elles s’avèrent aussi singulières qu’aléatoires. Isaac Newton est le premier à l’avoir remarqué. Il a essayé d’appliquer ses découvertes sur la gravitation à la Terre, à la Lune et au Soleil. Et il s’est retrouvé confronté à un sacré casse-tête : il n’était pas facile de comprendre comment trois objets stellaires orbitent de façon si stable les uns autour des autres. Et il ne s’agissait encore que d’une planète et d’un satellite ! Et si on ajoutait plusieurs étoiles ? Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui devront calculer tout ça. Ah oui, c’est vrai... je ne suis pas scientifique. Quoi qu’il en soit, nous savons que les systèmes à trois étoiles sont extrêmement chaotiques... Mais qu’en est-il des systèmes avec encore plus d’étoiles ? Ils sont très, très rares. En 2021, la NASA a découvert un système stellaire composé de pas moins de 6 étoiles ! C’est tout simplement fou. Bien sûr, il n’y a pas de planètes dans ce système, mais qui sait ? Nous trouverons peut-être un jour un système de ce genre mais avec des planètes en plus.

Dans de tels mondes, la chorégraphie gravitationnelle est très complexe. Il faut des conditions très spécifiques pour que tout tienne bien ensemble. C’est un peu comme... marcher sur une corde raide au-dessus d’un abîme. Avec tout cela en tête, essayons d’imaginer ce qui se passerait si le Soleil se transformait soudainement en plusieurs petites étoiles. Oh-la-la, il va nous falloir une simulation TRÈS détaillée... non, nous allons probablement avoir besoin d’une DOUZAINE de simulations pour que cette chose fonctionne. Parce que sinon, nous n’aurons que quelques options...

Première option. Nous divisons le Soleil en 5 ou 10 petits soleils. Nous dispersons ces derniers non loin les uns des autres. Ils détruiront notre système en... quelques heures ! Eh oui.

Tous les systèmes stellaires, y compris le nôtre, sont en mouvement constant dans l’Univers. Donc... ils s’écraseront les uns contre les autres presque immédiatement. Cette collision entraînera la création d’une supernova. Notre système se transformera en une magnifique nébuleuse colorée... Pour nous, cela se produira en quelques minutes seulement — nous n’aurons même pas le temps de sentir quoi que ce soit. Et toutes les planètes de l’ancien Système Solaire se transformeront immédiatement en une poussière spatiale étincelante. Hum... Mais ce n’est peut-être pas la meilleure option pour nous, n’est-ce pas ? Voyons si cela peut se passer autrement.

Deuxième option. Puisqu’ils ne peuvent pas être placés si près les uns des autres, essayons de les placer aussi loin que possible. Et dans ce cas... ils vont simplement s’en aller. Adieu !

Leur force gravitationnelle est trop faible pour que tout se maintienne. Nos petits soleils quitteront simplement le système solaire, voyageant dans l’espace dans diverses directions. Ensuite, les planètes abandonnées n’auront plus d’orbite... et ça inclut la Terre, bien sûr. Nous deviendrons ce qu’on appelle une “planète vagabonde”. Au début, nous ne nous rendrons même pas compte que la planète a quitté son orbite. Nous n’aurons donc pas le temps de faire quoi que ce soit et... un froid terrible s’installera. Quelle fin triste et poétique ! Bon, aucun de ces dénouements n’est très folichon.

Oh, d’accord. Il nous reste une dernière option. Notre principal problème est de faire en sorte que chacune de ces petites étoiles ait une masse égale. Mais jette un coup d’œil à tous ces systèmes multi-étoiles que nous avons déjà découverts. Tu verras qu’aucun d’entre eux ne ressemble à un groupe harmonieux de boules lumineuses. Au lieu de cela, on y trouve quelques grandes étoiles, et le reste, les petites, sont en orbite autour d’elles. Alors que penserais-tu de... deux grandes étoiles avec deux plus petites ? À quoi ressemblera la Terre alors ?

Eh bien... Son orbite deviendra terriblement instable. Nous nous agiterons d’avant en arrière... et ce n’est pas vraiment recommandé, pour être tout à fait franc. Nous savons à quoi cela peut mener, car — et c’est tout simplement fou — cela nous est déjà arrivé une fois. Oui ! Il y a environ 70 000 ans, une étoile solitaire a visité notre système solaire. C’était une naine rouge appelée Scholz. Une naine rouge est une étoile très petite et très froide... Si tu considères que 7 760°C est “froid”, bien sûr. Mais on estime qu’il s’agit du type d’étoile le plus faible et le plus froid, elle ne devait donc probablement pas avoir l’air ni si grande ni si brillante dans notre ciel. À cette époque, nos ancêtres Homo Sapiens vivaient déjà leur vie. Est-ce que tu t’imagine leur surprise ? Ils ont vu une autre étoile débouler dans le ciel vers le Soleil ! Je me demande bien à quoi cela pouvait ressembler. Et puis, Scholz a contourné le Soleil et a continué son voyage dans l’espace. Tu ne t’attendais pas à ce que je te fasse le récit d’une catastrophe, n’est-ce pas ? Si cela s’était produit, tu ne serais pas devant ton écran à regarder cette vidéo.

Mais grâce à cette histoire, nous pouvons nous faire une idée de ce qui arrive à la Terre lors de tels événements stellaires. À cette époque, une énorme activité volcanique s’est déclarée sur notre planète. Nous avons aussi eu droit à des pluies de météorites qui nous ont presque anéantis. Nos ancêtres ont vraiment eu la vie dure. Quelque chose de similaire se produira sur notre planète hypothétique avec 4 soleils. Mais à une échelle bien plus grande. Une activité volcanique constante, des tremblements de terre et des tsunamis. Brrr. De plus, la durée d’un jour changera... ainsi que la durée des saisons et de l’année dans son ensemble. Elles ne seront plus stables, à cause des changements fréquents de la gravitation. En d’autres termes, tu ne sauras jamais à quoi t’attendre : un hiver d’un an, un été brûlant... Et lorsque nous nous trouverons à mi-chemin entre deux étoiles, il n’y aura même plus de nuits ! Elles illumineront les deux parties de notre planète, et il nous faudra dormir en plein soleil.

Et si tu penses que tout ça est bien mauvais... garde à l’esprit que nous serons aussi assaillis par beaucoup plus de rayons ultraviolets et de vents solaires à cause de nos 4 soleils. Leur couleur changera également. Ils se transformeront en naines rouges et prendront une teinte orange-écarlate dans notre ciel. Nous aurons aussi beaucoup plus d’éclipses. Sauf qu’au lieu de la Lune, c’est le Soleil qui sera éclipsé... par un autre Soleil. Mais il deviendra probablement juste un peu plus sombre. Pour être honnête, il est peu probable que quelque chose survive sur Terre après tout cela. Je veux dire, c’est possible, mais effectue une centaine de simulations toi-même si tu veux en être sûr. Toutefois, nous pourrions, en théorie, survivre dans un système binaire plus simple. Par exemple, dans un système composé de deux étoiles proches l’une de l’autre. Il faudrait qu’elles soient toutes deux 2 fois plus petites que notre Soleil actuel. Ce serait le scénario parfait.

Et il est fort possible que ça arrive dans un avenir lointain ! La NASA travaille actuellement sur un projet visant à relocaliser nos descendants sur Proxima Centauri b. Il s’agit d’une planète située dans le système stellaire le plus proche de notre Soleil — Alpha du Centaure. Et qui sait ? Peut-être qu’un jour, dans le futur, nous déménagerons vraiment là-bas. Nous verrons alors ce que c’est que de vivre avec plusieurs soleils.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes