La plus grande grotte du monde (avec jungle et labyrinthes) est encore plus vaste que prévu

C’est curieux
Il y a 5 mois

En 1991, quelque part dans les jungles luxuriantes du centre du Vietnam, un bûcheron local a trouvé un trou mystérieux parmi les feuilles et les buissons. Il y a jeté un œil et a senti un fort vent souffler sur son visage. Puis, il a entendu un son étrange en provenance des profondeurs de la grotte et a réalisé qu’il s’agissait du bruit d’une rivière. Le bûcheron n’a pas examiné la grotte mais a décidé d’y retourner plus tard avec une lampe de poche et une corde. Mais à son retour, il n’a pas retrouvé la grotte. Il a passé plusieurs années à la chercher. Enfin, dans les années 2000, il a réussi à la localiser à nouveau. En 2009, il a amené des scientifiques à cet endroit. Ils ont découvert que la grotte, appelée Son Doong, est la plus grande du monde.

Il y a tellement d’espace ici que tu entendras un long écho si tu cries. Le passage principal de Son Doong atteint 200 m de hauteur à certains endroits, soit plus de la moitié de la hauteur de l’Empire State Building. La superficie de la grotte est si énorme qu’un pâté de maisons entier de la ville de New York avec des gratte-ciel de 40 étages pourrait y tenir. Sous la jungle vietnamienne, un labyrinthe souterrain profond cache trois des plus grandes grottes du monde. Et Son Doong est la numéro 1 sur cette liste. Le vaste espace intérieur est rempli de plantes variées, de microclimats uniques et de paysages différents. C’est une véritable jungle qui pousse sous terre. Cela a été rendu possible grâce à l’effondrement du plafond à certains endroits. Il laisse la lumière du soleil y pénétrer depuis le haut.

Il y a d’énormes stalactites de 76 m de haut sur les plafonds et les murs, ce qui est plus que la longueur d’un Boeing. Elles sont là depuis des centaines de milliers et des millions d’années. Certains dépôts de calcaire ont plus de 450 millions d’années ! Cela signifie qu’ils existent depuis l’époque bien antérieure aux dinosaures. En plus de la jungle, il y a aussi de nombreuses rivières dans la grotte. Elles se sont formées à cause de l’eau de pluie qui descendait des trous dans le plafond. Ces rivières sont lisses et rapides, comme des toboggans dans un parc aquatique. Mais les chevaucher n’est pas la meilleure idée, car elles peuvent t’entraîner dans l’un de ces longs labyrinthes dont la grotte est remplie. Et on ne sait toujours pas où ils vont. Tu peux te retrouver dans une autre partie inconnue de la grotte. C’est ce qui s’est passé en 2018. Trois plongeurs ont accidentellement découvert de nouvelles zones à Son Doong. La grotte s’est avérée être beaucoup plus grande que tout le monde le pensait.

Ils ont plongé dans l’un des lacs de la grotte et ont atteint une profondeur de 78 m. Au fond, ils ont trouvé un tunnel indépendant. Les plongeurs ont installé une ligne de pêche avec un plomb et ont découvert que cet endroit atteignait une profondeur de 120 m. Et que le tunnel faisait plus d’un kilomètre de long. Encore aujourd’hui, la taille exacte du tunnel n’est pas connue. Son Doong est également relié à une autre énorme grotte. Il y a beaucoup d’autres choses que tu peux voir à Son Doong en plus des labyrinthes et des rivières souterraines. Tu peux trouver des grandes salles avec des lacs, et tu peux marcher pendant des heures le long des couloirs sombres de la montagne. Cet endroit est d’une beauté saisissante, mais aussi dangereux. Mais oui, le plus chouette, c’est que tu peux t’y promener. Depuis 2013, la grotte de Son Doong est ouverte aux touristes. Mais il ne s’agit pas d’une simple petite balade pour prendre des selfies. L’expédition dans la grotte dure plusieurs jours.

Pendant le premier jour et demi, tu exploreras la troisième plus grande grotte du monde. Et seulement après cela, tu atteindras Son Doong. Le chemin te fera traverser des rivières, des forêts denses, des montagnes et des rochers. Tu pourras rencontrer de nombreux oiseaux exotiques, des singes et d’autres animaux. Et selon de nombreuses personnes, le chemin vers la grotte est encore plus impressionnant que la grotte elle-même. Une fois arrivé à destination, tu passeras les quelques jours suivants à explorer Son Doong. Avec d’autres touristes, des guides professionnels et des porteurs, tu dormiras chaque jour dans des tentes à différents endroits de la grotte. Tu verras des paysages époustouflants et, prépare-toi, des fossiles majestueux vieux de 400 millions d’années. Il y a aussi des salles obscures avec des lacs dans lesquels on peut se baigner. Ces expéditions aventureuses deviennent de plus en plus populaires chaque année. Les personnes qui ont visité la grotte disent que c’est l’endroit le plus étonnant qu’ils aient jamais vu.

Une autre grotte incroyable se trouve en Indonésie, sur l’île de Flores. Elle est assez petite mais renferme des choses surprenantes. En 2003, un groupe de scientifiques a découvert ici des artefacts anciens, notamment des fossiles d’outils primitifs, comme des pierres aiguisées. Les scientifiques ont réalisé qu’il y a des centaines de milliers d’années, cet endroit abritait nos lointains ancêtres. Puis, ils ont trouvé un squelette de femme très inhabituel. Cette femme mesurait seulement 1 m. C’est la hauteur du tour de poitrine d’une personne adulte moyenne. Cette femme n’avait pourtant aucun problème avec sa colonne vertébrale ou avec le développement de ses os. Ce squelette et d’autres trouvés dans la grotte appartenaient à des ancêtres humains inconnus. Les scientifiques ont appelé cette espèce homo Floresiensis (Flo-ren-ci-an-sis) ou simplement — Hobbit. Le poids de la femme était compris entre 16 et 35 kg. L’analyse du crâne et des os a montré qu’elle était âgée d’environ 30 ans.

Les hobbits ont vraisemblablement vécu sur Terre il y a entre 190 000 et 50 000 ans. Il est probable qu’ils aient rencontré les ancêtres des humains actuels. La grotte suivante se trouve en Turquie. Imagine que tu vis dans une vieille maison et que tu décides de faire quelques réparations. Tu vires toutes les vieilles affaires des pièces. Le dernier endroit à trier est ton sous-sol. Tu ne l’as pratiquement jamais visité et tu n’as aucune idée de ce qui se cache là. Mais comme il est assez spacieux, tu décides d’en faire une pièce. Tu détruis un mur et tu découvres l’entrée de la grotte. C’est un tunnel qui mène sous terre. Tu traverses la grotte et tu vois une véritable ville souterraine !

Ceci est arrivé en Turquie en 1963. Un habitant a découvert un passage secret vers une cité perdue dans sa cave. Environ 20 000 personnes pouvaient y vivre. Il y avait assez d’espace pour du bétail et des réserves de nourriture. Ce n’est pas seulement un labyrinthe de tunnels. Il y a une chapelle, une école, des écuries, des cuisines, des murs et d’autres signes de civilisation. La ville a été construite à l’époque byzantine, dans les années 780-1180. Elle n’est pas la seule et est reliée à de nombreux tunnels et villes souterraines qui s’étendent sur plusieurs kilomètres. Terminons notre voyage dans la grotte la plus étrange et la plus effrayante. Nous allons au sud-est de la Roumanie, près de la mer Noire. Ici, sur une large plaine désolée, tu peux trouver un trou. C’est un tunnel qui mène profondément sous terre.

L’air à l’intérieur de la grotte a des niveaux élevés de sulfure d’hydrogène et de dioxyde de carbone. Dans des conditions normales, l’air que nous respirons contient environ 20 % d’oxygène, mais il n’y en a que 10 % ici. Tu ne pourras pas respirer librement sans une bouteille d’oxygène. L’eau et l’air ici sont empoisonnés. Presque aucun animal n’est capable de vivre dans ces conditions. Du moins, ceux que nous connaissons. Et cette grotte est remplie de 48 espèces d’organismes vivants, dont 33 sont de nouvelles espèces inconnues. Les choses rampantes qui vivent ici peuvent t’effrayer, surtout si tu as peur des insectes. D’étranges escargots blancs et des araignées blanches rampent le long des parois. Une espèce inconnue de sangsues et de crevettes transparentes nagent dans l’eau. Des mille-pattes blancs avec d’énormes moustaches rampent sur le sol. Ici, tu peux aussi rencontrer une espèce inconnue de scorpion avec un corps blanc transparent qui ne ressemble à aucune autre espèce de scorpion.

Rien ici ressemble à des animaux normaux. Toutes les créatures de la grotte sont blanches ou transparentes. Elles n’ont pas d’yeux, mais elles ont de longues pattes et des antennes, des moustaches qui les aident à se déplacer dans l’espace. Les plantes ne peuvent pas vivre ici sans lumière du soleil et sans air pur. Cela signifie que la production d’oxygène est nulle dans cet endroit. Alors, comment ces créatures ont-elles réussi à survivre ? La réponse est dans l’eau ! La surface du lac et des flaques d’eau ici est couverte d’une mousse qui bouge étrangement. Cette substance est un organisme vivant. Elle est constituée d’un milliard de bactéries appelées autotrophes.

Les plantes ordinaires absorbent le dioxyde de carbone et utilisent la photosynthèse pour produire de l’oxygène. Cette grotte est remplie de dioxyde de carbone. Les autotrophes l’absorbent et sécrètent de minuscules particules de nourriture. Les bactéries se nourrissent de ces particules. Des organismes plus grands se nourrissent ensuite de ces bactéries. Et ainsi de suite. Au final, il y a assez de nourriture pour tout le monde. Ce processus s’appelle la chimiosynthèse. C’est comme la photosynthèse, mais on utilise l’eau au lieu de la lumière du soleil dans les réactions chimiques. Dans cette grotte, l’évolution a créé un système biologique complètement unique, distinct du reste du monde.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes