La téléportation est là, mais ce n’est pas ce que tu penses

C’est curieux
Il y a 5 mois

Le futur est là !!! Il ne s’agit pas de combinaisons spatiales high-tech ou de vivre sous terre. Il s’agit de choses vraiment cool, comme le fait de pouvoir se téléporter, de voyager dans l’espace, de comprendre les chiens, etc.

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a souligné que la réalité augmentée pouvait téléporter les gens à l’endroit de leur choix, que ce soit pour le travail ou pour une journée de détente à la plage. Avec le Metaverse, entrer dans une pièce virtuelle est déjà possible. Le Metaverse est un espace virtuel où les gens peuvent interagir et socialiser les uns avec les autres grâce à la technologie. Tu as l’impression d’être physiquement présent au même endroit que d’autres personnes, plutôt que de simplement taper sur ton clavier dans une conversation en ligne. Imagine que tu joues ou que tu travailles à distance mais que tu aies en même temps une vue dégagée de ton bureau. Tu peux effectuer toutes tes tâches professionnelles tout en économisant le temps et l’argent que tu dépenserais en déplacements.

Le gros inconvénient du télétravail est le manque de socialisation. Avec le Metaverse, tu n’auras plus l’impression d’être seul. Les écrans seront interactifs, et la communication avec tes collègues, tes amis et ta famille sera plus facile. Même si la téléportation physique n’est pas encore possible, on peut déjà virtuellement aller où on veut.

Les nanorobots portent ce nom parce qu’ils sont vraiment, vraiment minuscules. Ces robots sont conçus pour effectuer des tâches spécifiques à l’intérieur du corps humain pour des raisons médicales. Une fois à l’intérieur, ils commencent à agir par eux-mêmes sans avoir besoin d’être contrôlés. Et ils peuvent se multiplier comme nos cellules. On a souvent entendu le mot nanorobots dans les films de science-fiction, mais ils ne sont pas si éloignés de la réalité. Ils opèrent comme des mini-médecins à l’intérieur de ton corps, et ils sont suffisamment précis pour diagnostiquer un problème et prescrire un traitement. Tout le monde sera en meilleure santé grâce à ces petites créatures high tech.

Chaque année, la population de la Terre augmente. Cela implique de plus grands besoins en production alimentaire. Comme il ne reste que peu d’espace dans les zones urbaines, les fermes devront bientôt être situées dans des endroits moins conventionnels, comme sur le toit des gratte-ciel ou dans les airs, c’est-à-dire sur des structures et plateformes qui peuvent supporter la végétation. Un éminent architecte, Javier Ponce, a conçu un bâtiment à 3 niveaux alimenté par des panneaux solaires au sommet. Au niveau intermédiaire, on fera pousser divers légumes et fruits qui obtiendront des nutriments à partir d’un liquide au lieu de la terre elle-même.

Les déchets organiques tomberont au niveau inférieur pour nourrir des poissons, qui pourront aussi être élevés pour l’alimentation. Chaque structure sera assez grande pour subvenir aux besoins d’une ville entière si nécessaire. Les gratte-ciel peuvent aussi accueillir quelques mini-fermes sur leurs toits pour subvenir aux besoins d’un quartier. Toute cette verdure supplémentaire dans les villes réduira la pollution et fera baisser la température dans les régions trop chaudes.

Parlons maintenant de nos adorables chiens. Quel bonheur de rentrer à la maison et de voir nos compagnons s’approcher de nous en courant et en sautant partout. Ils sont soit en train de dire “Nourris-moi ! Je suis affamé !” ou “S’il te plaît, ne me quitte plus jamais !”. Mais que se passerait-il si on pouvait comprendre exactement ce qu’ils veulent dire ? On a développé une technologie pour comprendre nos chiens plus clairement à l’aide d’un collier d’humeur. Tu mets l’appareil sur ton animal, et un écran numérique indique son humeur par des couleurs. On sait déjà que les chiens nous parlent ou communiquent avec les autres chiens en utilisant leur langage corporel. Une queue qui remue est un signe d’excitation ou de bonheur. Un grognement et des dents exposées indiquent de l’agressivité ! Et, bien sûr, il y a les aboiements. Certains peuvent être des avertissements, tandis que d’autres sont des salutations amicales.

L’intelligence artificielle nous aidera à comprendre ce que nos chiens nous disent en enregistrant leurs aboiements sur nos téléphones. Il est important que l’application voie aussi le langage corporel du chien, notamment ses oreilles, sa queue, ses yeux, sa bouche, etc. L’appli enverra ensuite ces informations sur le cloud. L’IA décodera ces données en étudiant des milliers d’heures de séquences d’animaux et en repérant les expressions et les sons. Cela permettra aux vétérinaires de mieux comprendre leurs patients canins et de prévenir tout dommage qui pourrait découler de l’intervention. Cela aidera aussi à former les chiens pour qu’ils ne soient pas trop agressifs envers les livreurs ou les piétons et autres cyclistes qui passent.

L’avenir des déplacements quotidiens se trouve dans les airs. Tu n’auras bientôt plus à attendre au feu rouge, à compter les secondes jusqu’à ce qu’il passe au vert pour arriver à l’heure au travail. Il est en effet grand temps de parler des taxis volants comme moyen de transport !

Les taxis aériens électriques sont en train de devenir une réalité. Amazon expérimente les livraisons aériennes, et elles s’avèrent être un succès. Ces machines volantes sont dotées de capteurs qui peuvent remarquer certains obstacles comme les oiseaux, les fils électriques et les gros objets. Et c’est désormais aux législateurs d’adopter cette nouvelle forme de transport. Même si les livraisons aériennes sont désormais possibles, les autorités doivent encore trouver comment les organiser, créer des règles et mettre en place des mesures de sécurité. Quant aux taxis aériens exploités par des humains, il faudra déterminer qui sera habilité à les “conduire”, ou quels types de modèles peuvent être produits. Mais de notre vivant, nous pourrions bien voir le ciel rempli de taxis aériens !

La restauration rapide est sur le point de se transformer. Il existe déjà des caisses numériques où tu peux commander de la nourriture à l’aide d’un écran tactile et payer sur place sans interagir avec un humain.

Le Japon a des distributeurs automatiques de pizzas fraîchement cuites. Certaines entreprises créent des robots qui peuvent préparer un menu de hamburgers et de frites. Ils sont rapides et précis, n’ajoutent pas trop de fromage et n’oublient pas les oignons. Tout ce dont ces robots ont besoin, c’est de quelqu’un pour les entretenir. Imagine que tu ailles dans un fast-food et que tu ne voies pas un seul humain devant toi. Tu passes ta commande auprès d’un caissier numérique après l’avoir personnalisé. Tu paies et tu regardes les robots à l’œuvre. Tu verras probablement des bras mécaniques soulever la friteuse et préparer un hamburger devant toi. Ne t’attends pas à voir un chef humanoïde préparer ton repas. Les robots sont conçus pour effectuer des tâches spécifiques — c’est pourquoi les bras mécaniques sont plus que suffisants. Et si l’avenir est aux robots de livraison volants, il n’y aura pas de problème d’embouteillages pour t’apporter ton repas.

Réserver un billet d’avion pour aller à l’autre bout du monde est facile, mais que se passerait-il si tu pouvais aller dans l’espace pour le plaisir ? De nombreuses grandes entreprises de voyage spatial telles que SpaceX et Virgin Galactic cherchent des moyens de transformer l’espace en nouvelle destination touristique. On pourrait aller aussi loin que la Station spatiale internationale, ou bien se contenter de la frontière entre l’atmosphère et ce qui est considéré comme l’espace. L’idée d’un ascenseur spatial a aussi émergé, qui pourrait envoyer des gens à la Station spatiale internationale. Il s’agirait d’une grande structure basée sur la Terre et atteignant l’espace, avec un ascenseur qui ferait monter et descendre les passagers. Cela rendrait les voyages dans l’espace très accessibles et beaucoup moins chers que de lancer une fusée.

Il y a peut-être un avenir où Internet sera disponible partout dans le monde, peu importe où tu te trouves. Aujourd’hui, seule la moitié de la population mondiale a accès à Internet. Des entreprises comme Google considèrent Internet comme un droit fondamental et essaient d’utiliser des ballons à hélium pour le “téléporter” dans des endroits reculés. D’autres entreprises envisagent une approche différente, comme envoyer des microsatellites dans l’espace, chacun de la taille d’un chat. Cela changera la donne pour que tout le monde ait accès à Internet, ce qui garantira des connaissances gratuites pour tous.

Imagine que nos bonnes vieilles briques puissent stocker de l’énergie pour alimenter ta maison ! Ce projet n’en est encore qu’à ses débuts ; mais des scientifiques américains sont en train de développer des “briques intelligentes” qui pourraient bien être l’avenir de la construction.

Chaque mur pourrait stocker suffisamment d’énergie pour plusieurs heures. Un revêtement spécial connu sous le nom de PEDOT permettra d’exploiter les électrodes, transformant finalement les briques en de puissantes batteries. Le pigment rouge des briques est composé d’oxyde de fer, qui les aide aussi à stocker de l’énergie. Cela rendra ta maison intelligente encore plus intelligente !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes