Mon mari et ma belle-mère m'ont manqué de respect, mais ma réaction les a fait pleurer

Histoires
Il y a 1 semaine

Lorsque deux mondes se rencontrent sous un même toit, les étincelles sont inévitables. Imagine une femme moderne, autonome et travailleuse, confrontée aux attentes traditionnelles de sa belle-famille lors d’une visite de deux semaines... Résultat ? Un dîner mal préparé, des tensions qui montent et une explosion de vérités gênantes. Découvre comment cette femme relève le défi de conserver son indépendance et ses valeurs au milieu d’une tempête familiale.

Mon mari vient d’une famille “traditionnelle”. Sa mère est femme au foyer et son père était le seul à subvenir aux besoins du foyer. Pour ma part, je viens d’un milieu opposé : ma mère m’a pratiquement interdit d’être financièrement dépendante d’un homme et m’a inculqué cette idée dès mon plus jeune âge.

Mon mari a travaillé dur pour désapprendre les valeurs qu’il voyait reproduites à la maison. Il a toujours fait sa part à la maison, a été un père engagé et présent, et un vrai partenaire. La seule chose qui me dérange, c’est le poids qu’il accorde aux opinions de sa famille. Je comprends que nous voulions tous que nos parents soient fiers de nous, mais là, c’est trop".

“Mes beaux-parents séjournent chez nous pendant deux semaines. Habituellement, je prépare le petit-déjeuner, nous déjeunons tous au travail et mon mari prépare le dîner. Nous avons une femme de ménage qui nous aide à faire le ménage, mais elle est en vacances, alors en attendant, nous gardons tout propre : chacun s’occupe de son espace et nous nettoyons tous ensemble les espaces communs. C’est ainsi que nous avons toujours procédé et cela fonctionne bien.

Mes beaux-parents détestent que je sois ‘une de ces femmes modernes’. Ils détestent que je travaille, que je ne trouve pas ma raison d’être en tant qu’épouse et mère, et que mon mari fasse sa part à la maison. Nous avons parlé très clairement dès le début, lorsque j’ai fixé mes limites et que je leur ai dit que je n’accepterais pas d’être critiquée pour ma façon de vivre à la maison. Lorsque je suis invitée chez eux, je m’adapte à leurs coutumes et j’agis comme la belle-fille qu’ils veulent que je sois. Dans l’ensemble, ils ont respecté cela”.

“Hier, je suis rentrée du travail fatiguée et affamée. Normalement, j’arrive entre 18h15 et 18h30 et nous dînons à 19h00. J’ai dit bonjour rapidement et je suis montée prendre une douche avant le dîner. Lorsque je suis redescendue, je suis allée à la cuisine pour aider à préparer le dîner et rien n’était prêt. J’ai interrogé mon mari, mais il n’a pas voulu me regarder et sa mère m’a répondu qu’il n’avait rien préparé. Elle m’a dit que je devais faire mon devoir d’épouse et cuisiner pour ma famille. Mon lâche de mari ne voulait toujours pas me regarder. Je suis partie et j’ai commandé un plat à emporter. J’ai servi la nourriture pour moi et mes enfants et nous nous sommes assis à table pour manger. Mon mari et ses parents se sont servis et nous ont rejoints”.

“Ma belle-mère n’arrêtait pas de me demander ce qui n’allait pas chez moi et pourquoi j’étais un échec ambulant. J’ai demandé à mon mari s’il avait quelque chose à dire. Il a dit que sa mère avait raison et que cela ne ferait pas de mal si j’agissais ’plus comme une femme convenable’ et ’prenais mieux soin de ma maison et de nos enfants’. Il a dit qu’il y avait une raison à la tradition et que c’était un peu insultant, qu’il pensait que c’était trop beau pour la façon dont il avait été élevé.

C’est là que je pourrais passer pour la méchante. Je lui ai dit que la tradition ne permettait pas à un homme ayant un salaire de 35 000 euros annuels de subvenir aux besoins d’une famille de cinq personnes et qu’il était trop fauché pour être aussi sexiste. Il a eu l’air blessé et j’ai vu des larmes dans ses yeux. Il s’est excusé et a quitté la table. Je suis désolée d’avoir dit cela devant nos enfants, mais qu’il me dise cela alors que je fais de mon mieux pour nettoyer son désordre, en plus d’avoir affaire à ses parents, c’en était trop pour moi. Suis-je la méchante dans l’histoire ?”.

Les problèmes entre nos parents et nos partenaires sont un véritable casse-tête. Chez Sympa, nous avons donc voulu compiler quelques conseils qui pourraient être utiles à cette courageuse femme active :

Parle à ton mari :

  • Planifie une conversation privée : trouve un moment tranquille pour parler à ton mari sans être interrompue. Explique-lui ce que tu as ressenti lorsqu’il n’a pas pris ta défense et comment la situation t’affecte.
  • Sois précise : donne des exemples précis de ce qui s’est passé et de ce que tu as ressenti. Par exemple, ce que tu as ressenti lorsque sa mère a dit que tu devais faire ton devoir d’épouse et qu’il n’a pas pris ta défense.

Renforce le partage des responsabilités :

  • Crée un calendrier des corvées : dresse une liste des responsabilités quotidiennes et indique clairement qui est responsable de chaque tâche. Cela peut t’aider à visualiser et à respecter les accords que vous avez conclus au sein de votre foyer.
  • Communication quotidienne : avant que lui ou toi ne rentriez à la maison, envoyez-vous un message de rappel concernant les tâches de la journée. Tu éviteras ainsi qu’il ne soit influencé par ses parents lorsqu’il arrive à la maison.

Parler avec la belle-famille :

  • Fixe des limites claires : réaffirme tes limites avec ta belle-famille de manière respectueuse mais ferme. Par exemple, tu peux dire : “J’apprécie vos opinions, mais nous gérons les choses différemment dans notre maison et nous avons besoin que vous respectiez cela pendant que vous êtes ici”.
  • Défense mutuelle : demande à ton mari de te soutenir activement devant ses parents et engage-toi à faire de même pour lui.

Actions pratiques pendant ton séjour :

  • Organiser des réunions de famille : propose une réunion de famille au début de leur séjour pour faire le point sur les attentes et les règles de la maison pendant leur séjour.
  • Délègue temporairement des tâches : Si le ménage pose problème pendant que ta femme de ménage est en vacances, envisage d’engager quelqu’un temporairement ou de confier des tâches spécifiques à tes beaux-parents s’ils sont prêts à t’aider.

Réagis au manque de soutien :

  • Gère la situation sur le moment : si tu te retrouves à nouveau dans une situation similaire, réagis calmement. Par exemple, si ta belle-mère te demande de cuisiner, tu peux dire : “Ce soir, ce n’était pas prévu comme ça. Nous pouvons commander ou mon mari peut faire quelque chose de rapide”.
  • L’intimité après un conflit : si tu as l’impression que ton conjoint ne te soutient pas pendant une dispute, quitte la pièce pour éviter une nouvelle confrontation, puis discutez en privé.
Photo de couverture Ok_Schedule1138 / Reddit

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes