On a trouvé un arbre microscopique poussant dans le corps d’un homme

C’est curieux
Il y a 5 mois

Un patient de 28 ans s’est présenté à l’hôpital avec des symptômes inquiétants. Il a expliqué aux médecins qu’il ressentait une gêne thoracique importante et qu’il toussait fortement depuis un certain temps. Le personnel médical a tout de suite su qu’il n’y avait pas de temps à perdre, et lui a fait passer des radios.

Bizarrement, les résultats n’avaient rien d’inhabituel. Le patient avait juste une masse dans ses poumons qu’ils devaient enlever le plus vite possible. Bien sûr, ce n’était pas la meilleure nouvelle pour l’homme, mais ce n’était sans doute rien que les médecins n’avaient pas vu auparavant. Mais ce premier avis a changé le jour de l’opération. Non seulement toute l’opération a été plus difficile que ce qu’ils avaient prévu au départ, mais la masse qu’ils ont retirée du patient avait une forme inhabituelle. Lorsqu’une petite sonde a été envoyée pour un examen plus approfondi, les médecins étaient perplexes : c’était un petit sapin !

Les médecins qui avaient participé à l’opération pensaient que l’homme avait dû inhaler une graine, qui s’était installée à l’intérieur des poumons de l’homme. Après que la graine est devenue une jeune pousse, ses petites aiguilles ont commencé à endommager les tissus qui l’entouraient, ce qui a entraîné une gêne dans la poitrine et de la toux.

Alors que l’histoire gagnait en popularité, les scientifiques se sont penchés sur cette histoire mystérieuse. Et ils n’ont pas été si facilement enclins à y croire, affirmant qu’elle était très probablement inventée. D’une part, la plupart des plantes ont besoin de beaucoup de lumière pour pousser, or il n’y en a pas dans un poumon humain ; d’autre part, si c’était aussi simple, nous aurions tous des choses qui poussent dans notre corps. Car après tout, les petites graines ne sont pas si difficiles à avaler ou à inhaler.

Ce n’est pas la seule histoire de plantes poussant dans un poumon humain qui a déconcerté les scientifiques. En 2010, un homme du Massachusetts a été hospitalisé après que son poumon s’est effondré. Là encore, cela n’a pas semblé prendre les médecins par surprise, aussi malheureux que cela puisse être, car le patient avait déjà des antécédents de problèmes respiratoires. Néanmoins, ils ont découvert une masse à l’intérieur du poumon de l’homme et l’ont immédiatement retirée. Ce qu’ils ont trouvé était tout aussi surprenant que le sapin : un petit plant de petit pois ! Seulement cette fois, les médecins ont suggéré que l’homme avait probablement mangé des petits pois pour le dîner, et que l’un d’entre eux avait simplement pris le mauvais chemin et n’avait pas fini dans son estomac comme il aurait dû. Une fois qu’il a atteint ses poumons, le petit pois s’est mis à l’aise et a commencé à faire pousser des feuilles.

L’explication est un peu plus complexe dans ce cas, mais elle reste plausible. Il s’avère que le morceau qui a été retiré du poumon de l’homme ne faisait qu’un cm de long. Quelque chose d’aussi petit ne peut pas vraiment être considéré comme une plante à part entière. Mais la graine a tout de même pu pousser. C’est parce qu’une graine de pois peut germer même sans lumière ; elle le fait naturellement sous terre.

La minuscule graine n’a pas besoin de lumière à ce stade, car elle a suffisamment d’énergie stockée en elle pour l’aider à pousser jusqu’au niveau du sol, où elle recevra alors la lumière du soleil dont elle a besoin pour continuer. En raison de leur relation avec le Soleil, les plantes sont appelées autotrophes — ou organismes qui utilisent l’exposition à la lumière pour se nourrir.

Beaucoup d’entre nous pensent que les plantes obtiennent leur menu quotidien de la terre dans laquelle nous les plaçons, mais ce n’est pas suffisant. Les plantes ont besoin de la lumière du soleil, d’eau et des gaz présents dans l’air pour produire du glucose — la substance qu’elles utilisent pour se nourrir. Tout ce processus s’appelle la photosynthèse et est réalisé par toutes les plantes, les algues et même un tas de micro-organismes, comme les bactéries pourpres sulfureuses.

Revenons maintenant à notre malheureux patient humain : s’il est vrai que la graine de pois a pu germer puisqu’elle contenait suffisamment d’humidité pour survivre, elle n’est pas devenue une plante de taille normale. Elle aurait eu besoin de la lumière du soleil pour cela, afin que la photosynthèse puisse commencer. Cela ne veut pas dire que ce n’était pas dommageable ou dangereux.

Beaucoup de médecins urgentistes ont des histoires similaires. Comme celle de ces médecins de l’Essex, dont la patiente semblait initialement avoir perdu son dentier. La femme était âgée et avait déjà des problèmes de mémoire, si bien qu’ils ne l’ont d’abord pas pris vraiment prise au sérieux. Jusqu’à ce qu’on découvre que la femme avait aussi des problèmes respiratoires. Il ne leur a pas fallu longtemps pour faire le lien et comprendre que le dentier supérieur de la femme n’était pas entièrement perdu, il était juste à l’intérieur de son corps ! La femme l’avait avalé sans s’en rendre compte et il était resté coincé au fond de sa gorge, ce qui a également causé ses problèmes respiratoires.

Toutes ces mésaventures ne sont pas toujours le fruit du hasard. Un Britannique voulait offrir à sa fiancée la bague de fiançailles de ses rêves, mais elle ne correspondait pas à son budget. Il a donc mis au point ce qu’il croyait être un plan astucieux. Il s’est rendu dans une bijouterie et a patiemment attendu que le bijoutier détourne son attention de la bague pendant une fraction de seconde. Dès que cela s’est produit, il a avalé la bague ! Le bijoutier l’a remarqué et a appelé la police. Une fois sous les détecteurs de métaux, l’homme n’a pu qu’avouer le méfait. Le romantique rusé a été escorté dans une cellule, où il devait, d’une façon ou d’une autre, rendre la bague à son propriétaire légitime.

Ce n’est pas la seule raison pour laquelle des gens ont été surpris à avaler des bijoux. Un jour, une femme s’est présentée aux urgences en se plaignant de douleurs à l’estomac. Elle n’avait rien de particulier. Au contraire, c’était une femme d’âge moyen à l’apparence soignée. Son examen clinique n’a rien révélé de suspect. Mais les radios ont donné des résultats beaucoup plus probants : en regardant les images, les médecins étaient perplexes : tout un tas de bijoux était coincé dans l’estomac et les intestins de la femme. Le personnel médical l’a évidemment interrogée pour savoir comment les objets étaient arrivés là, et sa réponse était encore plus surprenante. Elle a dit qu’elle voulait garder ses bijoux à l’abri de son mari, qui, selon elle, avait la mauvaise habitude d’offrir ses bijoux à d’autres femmes.

Un autre médecin se souvient d’avoir eu un patient avec un bouchon de bouteille coincé dans la gorge. Le problème, c’est qu’il n’a même pas remarqué qu’il avait un objet étrange coincé en lui, il a simplement été découvert lors d’un contrôle de routine. Heureusement, aucune opération chirurgicale n’a été nécessaire pour repêcher cet objet. Les médecins ont réussi à le faire sortir à l’aide d’un petit filet médical. Ils étaient curieux de savoir comment cet homme avait réussi à se coincer un bouchon de bouteille dans la gorge sans le savoir. Sa réponse a été aussi simple que déconcertante : il se souvenait avoir bu de l’eau quelques jours auparavant, mais il ne trouvait plus le bouchon. Il a balayé l’affaire d’un revers de main et a vaqué à ses occupations.

Parfois, les choses que nous faisons quand nous sommes jeunes peuvent revenir nous hanter des années plus tard. Une femme de 30 ans a appris cette leçon au péril de sa vie, lorsqu’elle s’est retrouvée aux urgences avec le nez bouché. Aucun médicament ne semblait l’aider, si bien qu’elle a décidé de se faire examiner par un professionnel.

Une fois que les médecins ont jeté un coup d’œil, ils ont réalisé qu’elle avait des tissus enflammés dans le nez et quelque chose qui ressemblait à un corps étranger. Il semblait aussi que cet objet était là depuis un certain temps. Ils n’ont pas réussi à trouver ce que c’était, alors elle a immédiatement été emmenée en salle d’opération. Ce que les chirurgiens ont retiré a ensuite été examiné plus en détail, et il s’est avéré que c’était une sorte de matériau ressemblant à du papier. Après qu’ils l’ont interrogée, la femme s’est effectivement souvenue d’avoir fourré du papier dans son nez quand elle était petite, mais elle était tout aussi surprise que les médecins que le petit morceau soit resté là, dans son nez, pendant plus de 20 ans.

Certaines extractions de corps étrangers sont plus compliquées que d’autres. Un enfant s’est retrouvé aux urgences après avoir fourré le jouet en plastique de son frère dans son nez. Alors que les médecins essayaient de le retirer avec précaution, l’enfant a toussé et le jouet est descendu dans sa gorge et dans son estomac. Les médecins et la famille de l’enfant ont patiemment attendu que le garçon fasse passer le jouet vers sa destination finale. C’était sans doute sa façon à lui de le rendre gentiment à son frère.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes