Pourquoi le Navire Jumeau du Titanic a Coulé Tragiquement ?

C’est curieux
Il y a 7 mois

Tout le monde connaît l’histoire du Titanic, mais peu de gens savent que le Titanic avait 2 autres navires jumeaux et que le soir de son naufrage, l’un d’eux est venu à la resecourt mais n’est pas arrivé à temps. La malchance semblait suivre le trio de navires, mais chacun d’entre eux a aussi connu des moments de gloire qui restent gravés à jamais dans l’esprit de ceux qui ont sont montés dessus. Continue à regarder pour découvrir cette histoire incroyable faite d’horreur, de chance et de mauvais sort.

Tu connais l’histoire, tu sais comment le Titanic a frappé l’iceberg, comment le groupe a joué jusqu’à la fin et comment toute la tragédie s’est déroulée. Mais avant que tout cela n’arrive, il semblait tout simplement impossible que ce navire connaisse une fin pareille. Aucun des événements n’aurait pu être prévu par la White Star Line, la compagnie qui a construit le Titanic. Ils avaient de grands espoirs et beaucoup de foi en ce que le “navire insubmersible” et ses jumeaux, le Britannic et le Olympic, allaient accomplir.

L’Olympic a été le premier des trois à appareiller le 11 juin 1911 en direction de New York. L’immensité de l’engin épatait les foules. Le voyage inaugural de l’Olympic s’est déroulé sans incident, et une foule de 8 000 personnes à New York a pu explorer ses luxueuses cabines, ponts et salles pendant qu’il était encore amarré à quai. On attendait beaucoup de cet énorme navire, mais deux mois plus tard, l’Olympic a eu un accident avec le HMS Hawke. C’est le Hawke qui a été le plus endommagé, l’épave a fini aplatie comme une crêpe.

Après l’accident, l’Olympic s’est lentement dirigé vers Belfast, où le Titanic était en construction.

Le deuxième Titanic

Sur le quai, les gens pouvaient voir les deux énormes navires côte à côte alors que des pièces du Titanic étaient utilisées pour remettre l’Olympic en forme. C’était un spectacle incroyable à observer !

Le 14 avril 1912, le Titanic a heurté un iceberg. Quelques minutes plus tard, l’équipage a appelé à l’aide par radio les navires à proximité. Or, ce soir-là, l’Olympic revenait de New York quand il a reçu le signal de détresse. Le navire a fait demi-tour et est venu à toute vitesse vers le Titanic, mais il était si loin qu’il serait arrivé la nuit suivante. Au petit matin du 15 avril 1912, l’équipage de l’Olympic fut obligé de constater qu’il n’arriverait pas à temps et arrêta sa course. Les survivants du Titanic ont finalement été secourus par le Carpathia.

L’Olympic a été équipé avec des canots de sauvetage pour tout l’équipage et les passagers après le naufrage du Titanic. Il est passé de 20 canots de sauvetage à 64. Des modifications ont également été apportées aux cloisons étanches et une coque supplémentaire a été installée pour construire une sorte de double coque. Il a été établi qu’une double coque aurait empêché le Titanic de couler.

Pendant plusieurs années, l’Olympic a été utilisé dans le cadre de l’effort de guerre contre l’Allemagne. Au fil des ans, il a transporté plus de 200 000 passagers, dont des milliers d’Américains fuyant l’Europe et des troupes qui se battaient lors de la Première Guerre mondiale. L’un des moments de gloire les plus importants de ce navire a été lorsqu’il a heurté un sous-marin allemand et l’a coulé. On a découvert que le sous-marin se préparait à lancer une torpille sur l’Olympic avant qu’il ne lui rentre dedans.

L’Olympic a navigué sur les mers pendant 3 décennies, ce qui lui a valu le surnom de “Vieux digne de confiance” (malgré quelques accidents antérieurs). Il a ensuite réussi à aider les survivants du HMS Audacious alors qu’il coulait et a fait ce qu’il n’avait pas pu faire pour son jumeau, le Titanic. Mais finalement, la malchance a rattrapé l’Olympic. Le navire a eu un accident avec le bateau-phare Nantucket, et le choc a marqué le début de la fin. Après ses années de service, l’Olympic a été démoli et mis à la casse.

“Le vieux digne de confiance” a servi pendant de nombreuses années et a transporté des milliers de passagers, mais le voyage du Britannic, lui, a été beaucoup plus court. Lorsque le Titanic a coulé, la White Star Line a été confrontée à un gros problème car elle avait déjà un autre navire en construction. La White Star Line a commencé la construction du HMHS Britannic le 30 novembre 1911, environ 4 mois avant le naufrage du Titanic.

Bien que le Britannic ait été le plus jeune du trio de navires car construit en dernier, c’était aussi le plus grand. Ils avaient l’intention de l’appeler “Gigantesque”. Cependant, après le désastre du Titanic, ils ont changé le nom pour le Britannic parce qu’ils considéraient que c’était un nom qui portait chance. Avec le naufrage du Titanic, la White Star Line a fait l’objet d’enquêtes rigoureuses et de nombreux changements ont été apportés au design du Britannic. Il ressemblait beaucoup au Titanic et possédait la plus grande turbine marine au monde de cette époque, capable d’atteindre des vitesses supérieures à celles de l’Olympic. Comme le destin du Titanic était bien présent dans l’esprit de tous, tout a été mis en œuvre pour assurer la sécurité de ce navire qui était plus neuf. Le Britannic a finalement été lancé le 26 février 1914, presque deux ans après la fin du Titanic.

Après le désastre du Titanic, la White Star Line voulait que le Britannic leur redonne une virginité en termes d’image et redorer leur blason. Il était en voie de devenir un navire très connu et a réussi à transporter des passagers pendant plus d’un an et demi lorsque le gouvernement britannique l’a réquisitionné et l’a transformé en navire-hôpital au début de la Première Guerre mondiale. Le navire était vraiment impressionnant à regarder ! On l’a peint tout en blanc avec d’énormes croix rouges sur le côté pour indiquer qu’il s’agissait d’un navire-hôpital. L’un des chirurgiens du navire, le Dr J. C. H. Beaumont, le considérait comme " le plus merveilleux navire-hôpital qui ait jamais navigué sur les mers ". Il pouvait traiter jusqu’à 3 309 patients à la fois. C’est ainsi que le Britannic est devenu le navire-hôpital de Sa Majesté ou HMHS Britannic.

Bien que la vue de ce magnifique navire ait dû dessiner un sourire sur le visage des soldats blessés, le Britannic n’a pourtant pas fonctionné bien longtemps. Un an à peine après sa transformation en navire-hôpital, le Britannic se frayait un chemin à travers la mer Égée pour aller chercher des soldats blessés lorsqu’il a été frappé par une forte explosion. Les passagers n’ont pas su ce qui s’était passé, mais ils se sont dirigés vers le pont pour débarquer. On ne sait pas ce qui a frappé le Britannic, mais la théorie généralement acceptée, c’est qu’il a été frappé par une mine laissée par un sous-marin allemand — bien que certains croient encore que c’est une torpille qui l’a touché.

Le capitaine a essayé de déplacer le navire vers une plage voisine, mais il coulait trop rapidement. En désespoir de cause et contre l’ordre du commandant de bord, plusieurs membres de l’équipage ont mis à l’eau des embarcations de sauvetage pour débarquer. Malheureusement, comme le navire se déplaçait et que les hélices fonctionnaient, les embarcations de sauvetage ont été aspirées et détruites par les hélices.

Alors même que tellement d’efforts avaient été déployés pour s’assurer que le Britannic était plus sûr que le Titanic, l’explosion qui s’est produite a laissé le Britannic dans le même état désastreux que le Titanic en seulement 10 minutes. Par un cruel coup du sort, il a aussi sombré dans l’océan.

Contrairement au grand nombre de morts du Titanic, seulement 30 personnes ont péri dans le naufrage du Britannic — plus de 1 000 ont survécu. Toutes ces personnes ont pu se sauver parce que l’accident s’est produit le matin quand la température de l’eau était plus chaude. De plus, l’île grecque de Kea était suffisamment proche pour offrir de l’aide. Finalement, le Britannic a navigué en mer pendant seulement 2 ans et demi.

La malchance qui a poursuivi le Titanic et le Britannic ainsi que les accidents et la disparition de l’Olympic ont été remarquables, mais le plus impressionnant, c’est qu’il y avait une femme présente à chaque fois sur les trois navires et qui a survécu. Violet Jessop était membre d’équipage et infirmière à bord des navires. Elle était là lorsque l’Olympic est entré en collision avec le HMS Hawke en 1911 et est descendue saine et sauve. Deux ans plus tard, elle a échappé au naufrage du Titanic dans l’embarcation de sauvetage numéro 16, et elle a convaincu certaines femmes que c’était sûr de monter à bord des embarcations de sauvetage. On pourrait imaginer que cela avait été suffisant pour l’empêcher de remonter sur un bateau, mais non ! Quelques années plus tard, elle a servi comme infirmière sur le Britannic alors qu’il servait de navire-hôpital. Lorsque l’explosion s’est produite, Violet a sauté par-dessus bord, a été entraînée sous l’eau et s’est cogné la tête contre la quille, mais elle a survécu. Peux-tu imaginer son expérience ? Elle devait avoir les nerfs d’acier !

De nos jours, les trolls d’Internet auraient probablement traité Violet de porte-malheur, parce qu’elle était à bord des 3 bateaux quand ils ont eu leurs moments les plus sombres.

Dans l’ensemble, le trio de navires a connu des voyages spectaculaires mais aussi des tragédies. Le mauvais sort les a peut-être poursuivis, mais tous les survivants ont eu des histoires incroyables à raconter.

Alors dis-nous, cher ami de Sympa : aurais-tu aimé voir l’un de ces navires dans la vraie vie ? Fais-le-nous savoir dans la section des commentaires !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes