Pourquoi Seule La Terre Est-Elle Habitable ?

C’est curieux
Il y a 5 mois

Allez, monte ! Nous allons faire une tournée des planètes voisines de la Terre ! Commençons par Mercure — la plus petite planète du système solaire. Pendant la journée, la température à sa surface peut atteindre les 430°C. Et pendant la nuit, elle peut redescendre jusqu’à −180°C. Si les températures sont si extrêmes, c’est parce que cette planète n’a pas d’atmosphère. Au lieu de cela, Mercure a une mince exosphère. C’est l’une des raisons pour lesquelles Mercure n’est pas habitable. Les températures et le rayonnement solaire y sont trop sévères pour qu’un organisme puisse y survivre.

Mais imaginons qu’il existe un moyen de vivre sur Mercure. À quoi la vie ressemblerait-elle sur ce gros caillou ? Sa surface est semblable à celle de la Lune. Au cour des millénaires, les météorites y ont imprimé de nombreuses marques. Mais contrairement à la Lune, la surface de Mercure est gris-brun. Maintenant, regarde en l’air. Vu de Mercure, le Soleil paraît presque trois fois plus grand que vu de la Terre. Et sa lumière y est presque sept fois plus intense. Je me demande quel type de lunettes de soleil il faudrait porter si nous vivions là-bas... La vie pourrait-elle apparaître un jour sur cette planète ? Ne te fais pas d’illusions — c’est très peu probable.

Maintenant, que dirais-tu d’atterrir sur Vénus ? Tu crois peut-être que la planète la plus chaude de notre système solaire est Mercure, car c’est la plus proche du Soleil. Mais en réalité c’est Vénus qui détient ce record. Qu’est-ce qui fait que Vénus est si chaude ? La principale raison est son atmosphère. Elle est composée presque entièrement de dioxyde de carbone. Et elle est si épaisse qu’elle provoque un réchauffement continu à la surface. En gros, les gaz de l’atmosphère emprisonnent le rayonnement thermique. Cette planète ne se refroidit donc tout simplement jamais : l’eau présente à sa surface se transforme constamment en vapeur. Si Vénus était un plat, son atmosphère serait donc comme un micro-ondes. Voilà pourquoi les températures peuvent y atteindre les 465°C.

A quoi ressemblerait la vie sur Vénus ? Sur Terre, les saisons changent à cause de l’inclinaison de la planète. Mais Vénus ne connaît pas de changements importants tout au long de l’année. Tout y est à peu près constant la nuit comme le jour. Et qu’en est-il du ciel ? Les nuages sur Vénus sont jaunes ou d’un blanc très vif. Ils sont principalement composés d’acide sulfurique. Mais alors pourquoi Vénus apparaît-elle rouge-orangé quand on la regarde depuis la Terre ? Déterminer les vraies couleurs des planètes a toujours été très délicat. La coloration d’un corps spatial sera différente selon l’endroit d’où tu le regardes. Si nous voyagions jusqu’à Vénus, nous y trouverions une surface brun-rouge. Les molécules de dioxyde de carbone et d’acide sulfurique retiennent la lumière qu’elle reçoit du Soleil. D’où la teinte rouge-orangé de la planète.

Et sais-tu qu’on dit souvent que Vénus est la jumelle de la Terre ? Les deux planètes sont de taille presque égale. Toutes deux ont des surfaces relativement jeunes et des atmosphères épaisses et nuageuses. De plus, l’orbite de Vénus est également la plus proche de la Terre. On pourrait donc s’interroger sur la possibilité de la vie sur cette planète. Mais je suis désolé de te l’annoncer — non, Vénus n’est pas habitable.

Notre prochaine destination est Mars. Contrairement à Vénus, il y a des saisons sur Mars en raison de l’inclinaison de son axe de rotation. Elle connaît également un phénomène saisonnier secondaire à cause de son orbite fortement elliptique. Son hémisphère sud connaît des hivers plus froids et des étés plus chauds que son hémisphère nord. La température moyenne sur Mars est de −60°C.

Mais la chaleur peut aussi varier entre les pôles et l’équateur. Et elle peut varier de façon spectaculaire en une seule semaine. Mais ce n’est pas si terrible comparé aux 2 planètes précédentes, hein ? Mars est-elle habitable ? La première chose dont un organisme devrait s’inquiéter ici, c’est du rayonnement spatial. La Terre a un champ magnétique et une atmosphère épaisse qui protège sa surface des radiations. Mars ne possède ni l’un ni l’autre. Sa gravité correspond à un tiers de celle de la Terre. Et avec une gravité plus faible et une atmosphère plus ténue, il serait très difficile pour une créature de survivre sur la planète rouge.

En 2013, la NASA a découvert un ancien lac d’eau douce qui aurait pu un jour être un environnement hospitalier pour la vie microbienne. Il existe des preuves que de l’eau liquide a jadis été présente sur Mars. Cela suggère que Mars aurait pu disposer d’un environnement favorable à la vie. Qu’est-il donc arrivé à toute cette eau ?

La théorie la plus couramment admise est que l’atmosphère de Mars s’est trop raréfiée et est devenue trop froide pour que de l’eau liquide subsiste à sa surface. Sa disparition pourrait aussi être liée à la perte des premiers champs magnétiques. Ou se serait sa taille qui serait tout simplement en cause. Mars est sans doute trop petite pour conserver de l’eau. Donc, pour l’instant, Mars n’est pas habitable. Mais nos scientifiques continuent d’envoyer des missions vers la planète rouge — peut-être feront-ils de nouvelles découvertes... On verra bien !

Et maintenant, Jupiter. Tu t’es déjà demandé à quoi la vie pourrait ressembler sur la plus grosse planète de notre système solaire ? Jupiter est assez peu propice au développement biologique. Les températures sur cette planète ainsi que sa composition ne sont pas du tout favorables à l’apparition de formes de vie.

Jupiter possède des couches de gaz, principalement de l’hydrogène et de l’hélium. Et ces gaz occupent toute la planète. Littéralement — il n’y aucune surface solide. Les gaz vont jusqu’au noyau. Sous la surface, ils deviennent liquides et se transforment en plasma car la pression atmosphérique y est bien plus intense que n’importe où sur Terre. Pour mettre les choses en perspective, un organisme sur Jupiter devrait pouvoir résister à une pression atmosphérique 1000 fois supérieure à celle de notre planète. Un être vivant pourrait-il survivre dans de telles conditions ? Peu probable. Jupiter n’est absolument pas habitable. Mais bon, il paraît que sa Lune, Europe, elle, pourrait l’être !

Changement de décor — Saturne. C’est la deuxième plus grande planète de notre système solaire. Comme Jupiter, Saturne est une boule de gaz géante principalement composée d’hydrogène et d’hélium. Et la température sur cette planète ? Elle est glaciale. Et puis il y a des vents extrêmement puissants. Les vents dans la haute atmosphère de Saturne atteignent une vitesse de 490 mètres par seconde. Comparons ça aux tempêtes sur Terre pour mieux comprendre. L’ouragan le plus puissant jamais enregistré chez nous se déplaçait à une vitesse de 107 mètres par seconde. Donc, la réponse à la question “Y a-t-il de la vie sur Saturne ?” est plutôt évidente. La vie, telle que nous la concevons, n’y existe pas.

Notre prochain arrêt est Uranus, l’une des plus grandes géantes de glace. L’atmosphère d’Uranus est dominée par la glace. Mais ce n’est pas la seule chose qui explique la couleur bleue de cette planète. L’autre raison est le méthane dans son atmosphère : il absorbe la lumière rouge et reflète le bleu. Et c’est la même chose sur Neptune. Uranus est la planète la plus froide du système solaire. Les températures peuvent y être descendre jusqu’à −224˚C. La vie sur Terre a besoin de la lumière du soleil qu’elle transforme en énergie. Mais il n’y a rien sur Uranus pour produire l’énergie indispensable à un quelconque développement. Bref, Uranus n’a pas l’environnement nécessaire pour abriter la vie.

Allons voir du côté de Neptune, la deuxième géante de glace. Qu’y a-t-il sur cette planète la plus éloignée du Soleil ? De toute évidence, il y fait incroyablement froid. Il n’y a ni source d’énergie pour la vie bactérienne, ni aucune eau liquide. Les scientifiques pensent qu’il est peu probable qu’on trouve de la vie sur Neptune à cause de ces conditions si peu hospitalières.

Alors qu’est-ce qui rend notre planète habitable ? Et je ne parle pas seulement de la vie humaine ; je parle de tous les organismes, même des microbes ! La vie nécessite des conditions très particulières pour être possible. Tous les êtres ont besoin de nourriture, d’eau et d’une température appropriée pour se développer. L’atmosphère est absolument cruciale. Les humains, par exemple, ont besoin d’oxygène pour respirer. Et ils ne peuvent survivre que si les températures ne sont ni trop hautes ni trop basses. Et puis il y a la gravité. Les conditions sur les autres planètes sont très éloignées de celles qu’on trouve sur Terre. La vie n’aurait donc probablement rien à voir avec celle que nous menons ici. Tous les êtres vivants se sont adaptés à l’atmosphère terrestre. Dans ces autres mondes, ils seraient confrontés à des conditions de survie à chaque fois très particulières.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes