Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Faits sur le réalisateur de “Joker”, et 20 photos du tournage

--1-
621

Sur le point d’atteindre un milliard de dollars de recettes mondiales, Joker pourrait devenir le film de l’année. Les critiques comme les fans sont enchantés, fascinés par la performance du talentueux et polyvalent Joaquin Phoenix. Mais derrière ce succès, il y a un nom qu’il ne faut pas oublier : Todd Phillips, réalisateur et co-auteur de cette histoire, qui nous offre une vision différente de ce à quoi nous étions habitués dans les films de super héros (ou, dans le cas présent, de super-méchants).

Chez Sympa nous souhaitons t’en dire un peu plus sur Todd Phillips, sa carrière, son travail, son inspiration et la relation qu’il a entretenue avec Joaquin Phoenix pendant le tournage du film. Nous souhaitons aussi te montrer quelques photos des coulisses de Joker, prises par Niko Tavernise. Et pour les fans absolus, un bonus se trouve à la fin de l’article.

1. Né à New York et inspiré par cette ville

Todd Phillips est né à Brooklyn, un quartier de New York, le 20 décembre 1970. Il a grandi à Long Island et a fréquenté la New York University of the Arts, qu’il a quittée pour réaliser son premier documentaire.

Bien que le lieu de résidence de Batman et de ses ennemis soit la ville fictive de Gotham, elle a été inspirée par New York, et elles ont toujours été liées. Malgré cela, Joker est le premier film de l’univers de Batman à avoir été tourné presque exclusivement à New York et dans les environs.

2. Un passé filmique plein de rires

La trilogie Very Bad Trip, ainsi que les films comiques Road Trip, Starsky et Hutch, Retour à la fac et Date limite, ont tous été écrits et réalisés par l’homme qui a eu cette vision sombre, violente et psychologique du personnage du Joker. Todd Phillips a également produit la plupart de ses films et deux autres succès récents : Projet X et A star is born.

3. Il a abandonné la comédie pour ne pas se battre contre 30 millions de personnes

Dans une interview avec Vanity Fair, Todd Phillips a reconnu que ses comédies ont toujours été caractérisées par une certaine irrévérence, et a expliqué que la société est très sensible aujourd’hui, et que les gens s’offensent facilement. Il a aussi déclaré : “Essayez d’être amusant aujourd’hui avec cette ’culture de la conscience’. Plusieurs articles ont été publiés sur les raisons pour lesquelles les comédiens ne travaillent plus, et je vais vous dire pourquoi : parce que tous les types drôles se disent ‘Mince, je ne veux pas les offenser’. Vous savez, c’est difficile de se disputer avec 30 millions de personnes sur Twitter”.

4. Le rôle du réalisateur

En 2004, Todd Phillips a déclaré dans une interview accordée à la BBC : “C’est un travail très difficile, et c’est tout aussi difficile de faire un mauvais film que d’en faire un bon...”. Les réalisateurs ont tendance à être plus sous-estimés que surestimés parce que c’est un travail caché et que les gens ne le comprennent pas vraiment".

5. Un directeur d’acteurs avant tout

Phillips a également fait remarquer qu’il admire le travail des acteurs et qu’il concentre son travail de gestion sur eux. “Je me considère plus comme un metteur en scène que comme un technicien. J’aime les acteurs, c’est pourquoi j’ai fait le saut du documentaire au cinéma”. C’est sans doute cette complicité et ce travail d’équipe avec Joaquin Phoenix pour développer son personnage qui ont conduit au succès du film.

6. S’il n’avait pas été réalisateur, il aurait été journaliste

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il ferait s’il n’était pas réalisateur, Todd Phillips a répondu qu’il serait journaliste. “J’ai fait des documentaires parce que j’ai toujours été fasciné par la vie réelle, ou par le fait que la vérité est plus étrange que la fiction, ce genre de choses”.

7. La musique dans les films (et la danse dans la salle de bain du Joker)

Comme nous avons pu le voir (et l’entendre) dans Joker, la musique joue un rôle essentiel dans les films de Todd Philipps. “Je prends la musique très au sérieux. Je pense que c’est l’un des outils dont dispose un réalisateur pour peindre [une scène]”.

Un exemple clair de cela est la scène de Joker où l’on voit Arthur Fleck danser dans la salle de bains. Comme l’a commenté le réalisateur dans une interview, toute cette partie du scénario a été modifiée après avoir analysé et repensé avec Joaquin Phoenix ce que son personnage ferait à ce moment précis de l’intrigue, à commencer par la pièce musicale que l’on entend en arrière-plan. Phillips s’est montré ouvert aux opinions et aux suggestions de ses acteurs.

8. Repenser le Joker

Phillips s’est senti attiré par le Joker parce qu’il n’y avait pas de version unique du passé de ce personnage, et qu’il avait la liberté créative de fouiller dans son passé et dans les faits qui ont fait de ce méchant ce que savons de lui aujourd’hui. “J’ai aimé l’idée qu’on puisse prendre ce personnage de fiction et faire ce qu’on voulait de lui. Ca a été l’un des scénarios les plus drôles à écrire, car nous n’avons fait qu’enfreindre les règles”.

9. Joaquin sur Todd, et Todd sur Joaquin

Dans une interview accordée à Collider.com, le protagoniste du film et son réalisateur ont exprimé leur admiration et leur appréciation mutuelles.

Pour Joaquin Phoenix, le réalisateur et le scénario (écrit par Todd Phillips et Scott Silver) ont été décisifs pour accepter de jouer dans un film qui avait un lien avec l’univers des super-héros. “Je pense que les thèmes que Todd essayait d’explorer étaient intéressants, pertinents et dangereux, et c’était excitant pour moi”.

De son côté, Todd Phillips a avoué qu’il avait pratiquement dû supplier Joaquin Phoenix d’accepter le rôle, se rendant chez lui tous les jours jusqu’à ce qu’il lui donne une réponse. “Je dis toujours qu’il [Joaquin Phoenix] n’a jamais vraiment signé pour le film. Un jour, il est simplement venu à un essai de costumes”.

Finalement, la relation a été enrichissante pour les deux hommes, qui se parlaient et s’envoyaient des SMS tous les jours après le tournage pour discuter des possibilités et des idées qu’ils avaient sur l’histoire et le personnage. “Je ferais n’importe quoi avec Joaquin. C’est non seulement l’un des meilleurs acteurs, mais c’est aussi l’une des meilleures personnes que j’aie jamais rencontrées”, a ajouté le réalisateur.

10. Y aura-t-il une suite au Joker ?

La possibilité qu’il y ait une deuxième partie au Joker a été discutée avant même la sortie du film. Après le succès rencontré, Warner Bros. décidera probablement de donner une suite à l’histoire.

En août, Todd Phillips a déclaré dans une interview : “Je vais vous dire une chose : je ferais n’importe quoi avec Joaquin, n’importe quel jour de la semaine. Il n’y a personne comme lui. S’il est prêt à le faire, si les gens veulent voir ce film, et si Warner vient nous voir et nous demande de penser à quelque chose..., eh bien, je crois que lui et moi pourrions faire quelque chose de très bien”. Toutefois, il a ensuite nié cette possibilité.

Joaquin Phoenix n’a jamais fait de suite de toute sa carrière, et selon une interview accordée au Los Angeles Times, l’un des éléments qui l’a convaincu d’endosser le costume du Joker est précisément qu’il s’agissait d’un film unique. Mais il a aussi avoué que pendant le tournage, il a demandé au réalisateur de commencer à travailler sur une deuxième partie, et a même créé quelques affiches d’une suite possible à Joker pour convaincre Todd Phillips des possibilités qu’ils avaient à explorer ce personnage.

Finalement, Todd Phillips a déclaré que Joaquin Phoenix et lui ne tourneraient une suite que s’ils avaient une raison créative convaincante de le faire. “Si jamais nous le faisons, cela ne pourrait pas être un film sauvage et fou sur un ’clown prince du crime’. Ça ne nous intéresse pas. Il faudrait qu’il ait une résonance thématique similaire à celle-ci”, a souligné le réalisateur.

Bonus : une référence à Catwoman ?

Voici l’une des photos que Todd Phillips a récemment postées sur son compte Instagram. C’est une page du journal d’Arthur qui, pour beaucoup, est une référence claire à Catwoman, un autre personnage bien connu dans l’univers de DC. Ce journal a d’ailleurs été gardé par le réalisateur, qui a avoué qu’il emportait toujours un souvenir chez lui après avoir terminé le tournage d’un film.

Si tu l’as vu, qu’as-tu pensé de ce film ? Aimerais-tu en voir une suite ? Savais-tu que le réalisateur était le même que celui de la trilogie Very Bad Trip ? Réponds-nous dans les commentaires !

Photo de couverture Joker / Warner Bros. Pictures
--1-
621