Sympa
Sympa

8 Signes manifestes qui montrent que tu as affaire à un film bas de gamme

Il n’est pas rare que l’industrie cinématographique sorte des pépites, mais les navets sont tout aussi fréquents. Parfois, dans ces derniers, c’est uniquement le scénario, le casting ou une autre composante qui laisse à désirer. Il arrive aussi que la production soit mauvaise à tous égards, et même une puissante campagne de promotion ne la sauverait pas.

Chez Sympa, nous avons décortiqué les signes qui permettent de comprendre qu’un film ne vaut pas notre temps, et nous avons hâte de partager ces secrets avec toi.

Un chanteur ou une chanteuse populaire fait une apparition dans le film

Parfois, les cinéastes intègrent dans la distribution une star de la pop, en étant persuadés que ce renfort suffira grandement à assurer le succès de la production et qu’on peut ne plus se soucier du reste. Parfois, le grand nom à l’affiche saute aux yeux bien avant le titre. C’est ce qui est arrivé au film À la dérive avec Madonna qui a été éreinté par le public.

Le contraire est tout aussi possible, et il arrive que le film soit à la hauteur et que la star invitée s’intègre parfaitement dans le casting. C’est le cas du film A Star Is Born avec Lady Gaga dans le rôle principal. Toutefois, le plus souvent, les longs-métrages qui mettent en avant des chanteurs ne rencontrent pas de succès.

L’histoire a une suite mais sans le casting d’origine

Lorsque le studio décide de poursuivre avec un deuxième, troisième et énième volets, le risque est grand que les acteurs du casting original ne puissent pas participer à ces nouveaux épisodes. La franchise perd alors en qualité et déçoit ses fans.

On pourrait citer en guise d’exemple la série de films La Momie. Le premier opus a été chaleureusement accueilli par le public, et beaucoup conviendront que le résultat est vraiment à la hauteur. Le deuxième volet a obtenu des critiques globalement favorables. Les spectateurs notent que Le Retour de la momie est fidèle à l’esprit du premier film, et louent entre autres la performance de Rachel Weisz.

Pourtant, La Momie : La Tombe de L’Empereur Dragon n’a pas impressionné le public. Beaucoup regrettent l’absence de Rachel Weisz, dont le rôle est allé à Maria Bello. Le public est unanime à marteler qu’elle a raté le rôle d’Evelyn et que si les producteurs n’ont pas pu avoir Weisz, ils auraient fait mieux de supprimer son personnage du scénario. Dans l’ensemble, le film était faible à bien des égards.

L’affiche semble concoctée à la va-vite

Certaines affiches sont si mal élaborées que les maladresses de photoshop sont visibles à l’œil nu. Si l’équipe du film ne trouve pas de spécialistes capables de sortir une affiche décente, il ne faut pas s’attendre à une production exceptionnelle. Très probablement, son contenu serait aussi mauvais que la couverture.

Les Flingueuses en serait un exemple. L’affiche a aussitôt fait l’objet de critiques pour les retouches excessives de l’héroïne de Melissa McCarthy. De surcroît, Sandra Bullock ressemble plus à une statue de cire, alors que ses traits, ses lunettes et ses cheveux semblent provenir de plusieurs images différentes. Le film a reçu une note médiocre et des réactions mitigées des spectateurs.

Les rebondissements sont facilement prévisibles

Parfois, les revirements de l’intrigue sont si prévisibles que le dénouement ne provoque pas beaucoup d’émotions. Cela se produit pour diverses raisons. Par exemple, si tout au long du film, on fait des allusions à un événement, tout devient évident bien avant l’arrivée de la finale. Ou bien, grâce aux scènes déjà visionnées, on se rend compte qu’il ne peut y avoir qu’une seule conclusion à l’histoire.

La saga Twilight est célèbre pour son intrigue à évolution banale. Chaque chapitre a une fin heureuse : soit Edward sauve Bella, soit Bella sauve Edward, mais quoi qu’il arrive ils restent toujours en vie et toujours ensemble.

Avant la sortie du dernier épisode, on est définitivement habitués au fait que tout finit bien pour les protagonistes. Quand on essaie de nous montrer le désespoir, par exemple, lorsqu’Alice et Jasper laissent les papiers pour quitter le pays uniquement pour Jacob et Renesmée, mais pas pour Bella, nous n’y croyons guère, conscients que la petite ne restera pas sans sa maman. Pas besoin de chercher plus loin : tout se terminera ainsi, de manière prédictible et peu originale.

Le moment où Alice montre à Aro l’issue de la bataille est marrant. On cherche jusqu’au bout à nous convaincre que tout se passe pour de vrai. L’interruption “inattendue” de la vision d’Alice ne provoque qu’un sourire narquois. Après tout, nous avons une fois de plus raison : les héros vivront heureux longtemps (oups, éternellement).

Il y a trop de blagues dans la bande-annonce de la comédie

Parfois, nous regardons la comédie la plus attendue de l’année, mais ne trouvons pas l’humour étincelant qui était promis. Il s’avère que nous avons déjà entendu toutes les meilleures blagues dans la bande-annonce diffusée des centaines de fois la veille de la sortie.

Un bon exemple est la comédie Zoolander 2. La bande-annonce a révélé non seulement les quelques bonnes blagues du film, mais aussi le moment le plus drôle, à savoir l’apparition de Justin Bieber. Résultat, le film a une note basse.

Et pourtant, il existe des exemples de bonnes comédies qui ont cartonné en dépit des teasers bourrés de spoilers. Ce fut le cas de Dead Pool. Notons par ailleurs que si la bande-annonce de trois minutes avait été plus courte, le film aurait quand même attiré beaucoup de spectateurs.

La bande originale éclipse le film

La musique joue un grand rôle au cinéma, mais même la bande originale exceptionnelle ne peut pas remédier aux ratages des réalisateurs, des acteurs ou des scénaristes. Si de tout le film on ne retient que les chansons, c’est un signe certain que la production est médiocre.

Ainsi, les créateurs de Suicide Squad y ont assemblé une belle collection de musique, allant des classiques intemporels comme “Bohemian Rhapsody” de Queen aux tubes des iconiques Imagine Dragons et Twenty One Pilots. Les singles “Sucker for Pain” et “Heathens” sont rapidement devenus populaires. Pour le reste, le film n’a pas impressionné le public et a recueilli de mauvaises critiques.

Presque tous les moments amusants sont dus à l’humour croustillant

Grâce à sa simplicité et à sa proximité avec la vie ordinaire, le soi-disant humour scatologique fait rire beaucoup de gens. Mais, hélas, lorsqu’un film est bourré de blagues ras des pâquerettes, cela fait penser avant tout que les scénaristes ont eu de la flemme.

Les comédies comme Mes meilleures amies ou M. Popper et ses manchots regorgent de ce genre de blagues. L’humour “pipi-caca” s’invite même dans les productions pour enfants. Il y en a plein dans le film Les Schtroumpfs, dans les films d’animation Kung Fu Panda 2, Cars 2 et autres.

Le titre du film est trop long ou sophistiqué

Lorsqu’un film se transforme en une série avec plusieurs suites, chaque épisode doit avoir son titre. La tendance de ces dernières années est de créer des titres énormes au lieu de titres concis avec un chiffre correspondant au numéro du film dans la série. Ces titres indiquent non seulement l’épisode, mais expliquent également de quoi il s’agit (souvent après un deux-points).

En règle générale, derrière des titres encombrants, on trouve des réalisations plutôt faibles. Hunger Games: la révolte, partie 1 (sur la photo de gauche) et Twilight, chapitre V : Révélation, 2e partie (photo de droite) en pâtissent. Les titres retentissants n’ont pas réussi à camoufler les défauts de ces productions qui ont finalement reçu des notes basses.

Alors, as-tu remarqué ces problèmes dans des films populaires ? Qu’est-ce qui te permet de comprendre qu’un film est mauvais ?

Sympa/Arts/8 Signes manifestes qui montrent que tu as affaire à un film bas de gamme
Partager cet article