Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

18 Personnes parlent de leurs préférences culinaires à bas prix qu’elles considèrent plus savoureuses que les plats d’un resto étoilé

De nombreux plats célèbres, tels que la bouillabaisse ou la pizza, étaient autrefois la nourriture des pauvres et sont aujourd’hui servis dans des restaurants les plus chers du monde. Il ne faut pas avoir honte d’être addict à la nourriture soi-disant “au rabais”, car ce n’est pas le coût qui la rend savoureuse, mais nos papilles.

Chez Sympa, on adore les plats simples, pas chers et savoureux. Nous avons donc cherché des recettes sur internet et nous sommes tombés sur des histoires amusantes que nous avons décidé de partager avec toi. Dans le bonus à la fin de l’article, tu découvriras une astuce qui t’aidera à te sentir comme un véritable chef.

  • Mon plat préféré lorsque j’étais enfant était celui que mon papa me préparait, il s’appelait “tac-tac”. Dans un bol, il mélangeait deux œufs à la coque avec du pain coupé en dés et un morceau de beurre. Et pendant qu’il le faisait, la cuillère cognait contre les parois du bol en faisant “tac-tac”. © Emily Belkina / Facebook
  • Je me souviens des tartines “face-cachée” de ma grand-mère : mélanger un œuf, un oignon finement haché et un cube de “Maggi” (elle prenait un parfum précis, poulet ou bœuf, je ne me rappelle plus exactement). On fait chauffer une poêle avec un peu d’huile végétale, puis on tartine des tranches de pain avec ce mélange et on les dépose sur la poêle chaude face vers le bas. On attend qu’elles soient dorées, puis on les retourne. En 10 minutes, on a une assiette pleine de tartines délicieuses. Miam ! J’en referai peut-être dès demain. © GygyMon / Pikabu
  • Je suis Finlandais, et la soupe aux pois est l’un de nos plats populaires pour les pauvres. C’est une soupe épaisse et copieuse à base de petits pois secs, agrémentée d’un peu de jambon et assaisonnée de feuilles de laurier, de carottes, d’oignons, de sel et de moutarde. C’est délicieux, facile à préparer et bien sûr, pas cher. Mais si le Finlandais est vraiment fauché, alors il sera probablement très mécontent de devoir manger du porridge jusqu’à la fin du mois. © Jaana Kaurisalo / Quora
  • Une tranche de pain avec du beurre, de la cannelle et du sucre, grillé au four : cela reste toujours ma collation de fin de soirée préférée. © kasharox / Reddit
  • Nous n’étions pas riches, mais pas pauvres non plus, bref, de la classe moyenne. Mais je me souviendrai toujours des petits pois poêlés. Les pois secs sont trempés dans de l’eau pendant plusieurs heures, puis cuisinés dans une poêle soit avec de l’huile de tournesol, soit avec du saindoux, jusqu’à ce qu’ils deviennent denses. C’était merveilleusement bon, et je pouvais en manger des tonnes. © Chechirri / AdMe
  • L’un de mes plats préférés de longue date : les pâtes poêlées avec du beurre et de la chapelure. J’ai toujours aimé la façon dont ma grand-mère le préparait. Un jour, quand je l’ai complimentée, elle a ri : " Je ne prépare ce plat que lorsqu’il est grand temps d’aller faire les courses. " © captn_cadaver / Reddit
  • Avec mon mari, on part passer les vacances chez ma mère. Comme d’habitude, elle me demande quel plat me ferait plaisir. De mes souvenirs d’enfance émerge le goût des petites boulettes. Je décris ce plat à ma mère, elle réfléchit quelques secondes, puis commence à rire : " Ma fille, tu rigoles ? " Il s’avère que c’était le plat du genre “trois jours avant le chèque de paie”. Des oignons hachés, mélangés avec de la farine, parfois avec un œuf, roulés en boulettes et cuisinés dans un coulis de tomates. À l’époque, je n’en avais aucune idée. © Podslushano / Ideer
  • La soupe au pain, qui est un plat estonien. La version traditionnelle se prépare avec du pain complet rassis. On rajoute du sucre, de l’eau et éventuellement des raisins secs. Ce plat est délicieux aussi bien chaud que froid. Et cela ne coûte presque rien. © Piret Kivi / Quora
  • J’ai grandi dans une famille aux revenus modestes, et ma mère savait très bien faire des économies. Elle nous préparait des steaks à partir des morceaux de viande les moins chers qu’elle pouvait trouver. Elle les attendrissait, les faisait revenir et nous les servait avec une bonne sauce et une purée de pommes de terre. Le repas pour toute la famille coûtait probablement moins de cinq euros dans les années 70. Mais je vous le garantis : il n’y avait rien de meilleur. Je l’ai cuisiné plus tard pour mes propres enfants, et parfois ils m’en redemandent encore. © Markarlage / Reddit
  • Spaghetti aglio e olio (ail et huile d’olive). Faire cuire les pâtes, faire revenir l’ail haché dans de l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré. Ajouter un peu de piment selon le goût, du persil haché et le jus d’un demi citron. Ce n’est pas cher, mais délicieux. Ce plat est rapide à préparer : 15 minutes top chrono, dont 10 minutes pour la cuisson des pâtes. © Zerowantuthri / Reddit
  • Galuška. Mon grand-père maternel est originaire de Serbie, alors quand j’étais jeune, on mangeait beaucoup de chou dans ma famille. Je ne sais pas s’il s’agit d’une recette traditionnelle, mais en gros, on fait cuire une tête de chou avec du bacon, et parfois aussi avec des oignons et des saucisses, on prépare des nouilles aux œufs et on mélange le tout, puis on laisse gratiner le plat au four pendant une demi-heure. Servir avec de la crème fraîche. Je ne pense pas qu’on l’ait jamais assaisonné avec autre chose que du poivre noir, mais j’aime tellement le goût du chou, de la charcuterie fumée et de la crème fraîche, que je ne pense pas qu’il y ait besoin d’y rajouter autre chose. © VincentVanGoggles / Reddit
  • Je me souviens de la viande hachée la moins chère, vendue en barquettes de 250 g. On l’utilisait pour préparer une sauce. Il fallait faire revenir une bonne quantité d’oignons, avec des carottes selon le goût, du concentré de tomate, y mettre la viande hachée, de la crème fraîche ou tout simplement de l’eau, y ajouter un peu de farine et le plat était prêt. Cela se marie très bien avec des pommes de terre vapeur, des pâtes ou du chou. Des années plus tard, j’ai refait la même recette, mais un peu plus épaisse qu’avant, avec plus de viande. À table, mon mari m’a regardée attentivement et m’a demandé : " Nous avons des problèmes d’argent ? " Je n’ai pas tout de suite compris de quoi il parlait. Il m’a dit alors : " Eh bien, si on mange cette sauce, on se serre la ceinture alors ? " C’était drôle et triste à la fois. © Natalia Borisova / Facebook
  • Shakshuka. Ce ne sont que des légumes (oignons, ail et poivrons), du concentré de tomate et un œuf. Ce plat se mange avec le pain le moins cher. Délicieux toute l’année, mais surtout en été. Quand je le cuisine aujourd’hui pour mes amis, c’est toujours un succès. © Avalyn95 / Reddit
  • Une boîte de ragoût de bœuf sur du riz. C’est juste parfait. Un dîner qui cale bien et donne une sensation de satiété. Et bien que je fasse mon propre ragoût de bœuf, de temps en temps j’achète une boîte, parce que c’est bon tout simplement. © karty44 / Reddit
  • Ma préférée est la soupe blanche aux gnocchis. J’en ai mangé durant toute mon enfance, et j’aime toujours autant ce plat. La recette est simple : pommes de terre, sel, farine, œuf, eau. Servir avec de la crème fraîche. Rien d’autre : pas de bouillons, ni d’oignons, ni de carottes. Cette recette est parfaite. Je comprends pourquoi les pauvres cuisinaient ce plat : ils n’avaient tout simplement rien d’autre. Mais pour moi c’est la meilleure soupe au monde. © alsapov / Pikabu
  • J’adore les pommes de terre. Elles ne sont pas chères et elles sont polyvalentes. Au four, en purée, frites, en galettes, vapeur, peu importe. Il y aura toujours beaucoup d’amidon dans mon alimentation. Et si je devais choisir un aliment que je devrais manger tous les jours pour le reste de ma vie, ce serait la pomme de terre. © stjhnstv / Reddit
  • La soupe préférée de mon enfance est celle “avec des nuages”. C’est une recette à base de pommes de terre bouillies à l’eau, auxquelles on rajoutait quelques œufs en fin de cuisson. On peut y ajouter, le cas échéant, des légumes verts, des carottes râpées. On l’agrémentait avec de la crème fraîche. C’était délicieux selon moi. Je me suis mariée et je l’ai préparé pour mon mari. Sa réaction : " Qu’est-ce que c’est que ces lambeaux de tissu qui flottent dans mon assiette ? " C’en était fini de la soupe. Mais lorsque je vais voir ma mère, elle me cuisine la soupe préférée de mon enfance. © Natalia Chetneva / Facebook
  • Un simple sandwich au thon. Je travaille dans un restaurant et j’ai la chance de pouvoir manger du bon poisson frais. Mais parfois rien ne vaut une boîte de thon en conserve avec une tranche de pain blanc. © AbstractAnosmic / Reddit

Bonus

  • Tous mes amis raffolent de ma cuisine. Mon mari a récemment avoué que mon talent culinaire était l’une des raisons pour lesquelles il m’avait épousée. Quant à moi, j’ai très tôt réalisé que n’importe quel plat qui comporte de la crème fraîche et qui est gratiné au four serait un succès. © Podslushano / VK

Alors, as-tu déjà goûté ces plats délicieux et peu coûteux ? Et toi, connais-tu d’autres recettes pas chères et savoureuses ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Partager cet article