9 Soins pratiqués dans les instituts de beauté dont on ne vous révèlera jamais les conséquences

Presque tous les soins proposés aujourd’hui par les instituts de beauté ont un revers de la médaille, dont personne ne parle. Par conséquent, ce n’est qu’avec notre propre expérience que l’on peut réaliser les dangers des services proposés. Dans ces situations, il vaut certainement mieux apprendre à partir des erreurs des autres, ce qui est de nos jours extrêmement facile : il suffit d’ouvrir une page de navigateur et de sélectionner la ressource thématique recherchée.

Chez Sympa, nous avons décidé de ne pas tenir compte des belles promesses des spécialistes du marketing, mais de l’expérience réelle des internautes de différents pays. Nous avons donc compilé une liste de soins proposés par les instituts de beauté, dont les particularités passent sous silence.

Le peeling

Le but du peeling est le rajeunissement de la peau, son renouvellement total. Cela peut être réalisé avec des produits chimiques ou à l’aide de toutes sortes de brosses et de gommages. Ce soin est assez douloureux en soi et a un certain nombre de conséquences.

  • Une exfoliation excessive peut entraîner des rougeurs, des irritations et une détérioration globale de la peau.
  • Les glandes sébacées, situées dans la peau, sécrètent du sébum nécessaire à son hydratation et à sa protection. Ayant perdu cette couche protectrice, la peau est exposée aux effets néfastes de l’environnement. En conséquence, la peau peut se fissurer, se décoller ou perdre de son élasticité.
  • Chaque type de peau nécessite une méthode d’exfoliation différente. Ignorer les recommandations peut provoquer une inflammation et des éruptions cutanées.
  • Je me suis fait faire une exfoliation profonde il y a quelques semaines. Par la suite, je ne pouvais même plus appliquer de crèmes anti-irritations sur ma peau enflammée : mon visage brûlait. Il m’a fallu deux ou trois jours avant de pouvoir à nouveau utiliser des sérums et des lotions. © bluishcatbag / Reddit
  • Je me suis offert un peeling chimique du visage. J’ai senti comme si mon visage avait été maintenu au-dessus du feu pendant deux heures. © country_mayor / Twitter

L’épilation au laser

Les centres d’épilation au laser promettent de te débarrasser complètement des poils indésirables et disent que la peau deviendra aussi douce que celle d’un bébé. Malheureusement, l’effet est souvent le contraire. Voici ce qu’il faut garder à l’esprit avant de prendre rendez-vous.

  • Le laser détruit les follicules pileux qui sont en phase de croissance active. En réponse, le corps cherche à les remplacer et stimule la croissance de ceux qui “dormaient”. Donc, se débarrasser de tous les poils en une seule séance n’est pas réalisable.
  • La zone du bikini nécessite certains réglages du rayon laser, tandis que pour le duvet au dessus de la lèvre supérieure il en faudra d’autres. Par exemple, les poils épais peuvent disparaître complètement après quatre ou cinq séances, tandis que les poils fins, paradoxalement, prennent plus de temps : ils sont plus difficiles à éradiquer au laser. Cependant, les instituts ignorent délibérément ce fait et font souvent tout pour augmenter le nombre de séances.
  • Il est interdit d’exposer la peau au soleil avant et après l’épilation au laser. Il ne sera donc pas possible de s’offrir ce soin juste avant de partir en vacances.
  • J’ai eu trois séances d’épilation laser sur mes jambes et mes aisselles. Quatre semaines après la dernière séance, je ressens des démangeaisons et des irritations sur mes cuisses pendant la majeure partie de la journée. J’avais des énormes cicatrices juste après la séance, mais heureusement elles ont disparu. Je ne peux plus porter de pantalons ni de jupes longues, car ma peau perçoit le tissu comme du papier de verre. © gottahavemorebarbell / Reddit

Laminage de cils et de sourcils

Dans les instituts de beauté, le laminage des cils et des sourcils est souvent présenté comme un soin nourrissant et réparateur. Mais en fait, sa seule fonction est une espèce de “mise en plis” permanente, qui ne conviendrait pas à tout le monde.

  • Il est utile de faire du laminage sur des sourcils vraiment épais, raides ou indisciplinés, qui nécessitent d’être peignés quotidiennement. Si cela n’est pas le cas, cette procédure ne sert strictement à rien.
  • Des solutions chimiques sont utilisées lors de ce soin. Si tu as la peau sensible ou sujette aux allergies, il est préférable de faire un test au préalable.
  • Au moment du soin, tous les poils sont à différents stades de croissance. Après quelques jours, certains tomberont et de nouveaux repousseront dans la même direction qu’avant. Parfois, ce n’est pas flagrant, mais dans certains cas, c’est tout de même visible.
  • Le laminage des sourcils n’a absolument aucun sens. Le produit chimique est parti et mes sourcils sont maintenant bouclés. Est-ce possible ? Ils se dressent perpendiculairement à mon front. © _divuchenko / Twitter
  • Salut les filles, après le laminage, mes sourcils vivent leur propre vie : au moindre contact ils se dressent dans toutes les directions. Seul le gel de fixation permet de les discipliner un peu. Et même avec ça, j’ai beaucoup de mal. Note : 2/10. Je ne le recommande pas. © skate_mos / Twitter
  • Il y a environ deux ans, j’ai décidé de me faire un laminage des sourcils très tendance à l’époque : ils sont peignés, recouverts d’un produit spécifique, et qu’ils restent dans cet état. J’ai des sourcils fins et je pensais qu’une fois la forme est donnée, ce serait joli. Mais le résultat a été tout le contraire. Quand tout est fini et que je me suis regardée dans le miroir, j’étais morte de rire. Ils avaient l’air si étranges et même comiques, mes sourcils plaqués vers le haut. J’étais contente que ce soit déjà le soir et que personne ne me voie avec ces sourcils de loup.

Le détatouage

Le faisceau laser pénètre dans la peau et décompose les particules de pigment. Mais cela ne se produit pas instantanément. Le nombre de séances dépend de nombreux facteurs : couleur de l’encre, type de peau, etc. Étant donné que l’intervalle entre les séances doit être d’au moins un mois et demi, voire deux mois, le détatouage complet au laser peut prendre quelques années. On considère que le laser est le moyen le plus sûr et le plus indolore pour enlever le tatouage qui ne plaît plus. Mais c’est loin d’être si simple.

  • Les substances toxiques qui se forment lors de la décomposition des pigments ne sont pas toujours complètement éliminées du corps. Elles peuvent s’accumuler et provoquer des réactions allergiques.
  • Si les réglages du laser ne correspondent pas au type de peau et au type de pigments à éliminer (peu d’entre nous savent quels pigments ont été utilisés pour appliquer le tatouage), le risque d’avoir des brûlures et des cicatrices est élevé.
  • Après le détatouage au laser, des zones claires peuvent rester sur la peau, car le laser affecte de manière destructrice non seulement l’encre, mais également les pigments de la peau elle-même.

  • Je me suis fait tatouer et je l’ai presque immédiatement regretté : le résultat était complètement différent de ce que j’avais imaginais. Finalement, j’ai opté pour le détatouage au laser, mais cela n’a servi à rien. Malgré le fait que le tatouage avait des contours fins, il a fallu plusieurs séances juste pour le rendre un peu plus clair. Je regrette l’argent dépensé.

La thérapie par micro-courant

On se voit proposer ce soin aux micro-courants dans les instituts si souvent aujourd’hui que cette méthode prend l’allure d’être une solution de tous les problèmes. On affirme qu’on peut lisser les rides, raffermir la peau du visage, éliminer les poches sous les yeux et les cernes. Les micro-courants pénètrent dans les couches profondes de la peau, tonifient les muscles du visage et stimulent la production de collagène. Après avoir entendu tout cela, on voudrait immédiatement se mettre entre les mains d’un spécialiste et s’assoupir avec un sourire béat au grésillement bienveillant des électrodes. Ce sont donc nos attentes. Voici comment la réalité se présente.

  • Ce soin est coûteux et doit être répété toutes les quatre semaines pour un meilleur effet.
  • Ce que l’on appelle “une légère sensation de picotement”, en réalité, s’avère souvent être assez douloureux. Les personnes ayant la peau sensible seront le plus concernées.
  • Après l’utilisation des micro-courants, on doit prendre soin de la peau d’une manière particulière : n’utiliser que des produits doux et hydrater constamment le visage avec des sérums et des crèmes.
  • En feuilletant le fil d’actualité des réseaux sociaux, je suis tombée par hasard sur les commentaires d’une esthéticienne. Les photos de son travail dans le profil étaient superbes, elle avait plein de certificats et inspirait confiance. J’ai pris rendez-vous avec elle pour corriger le contour du visage. Elle m’a conseillé d’abord d’effectuer une cure de micro-courants pour l’effet de drainage lymphatique. “Nous allons d’abord éliminer l’excès de liquide du visage, puis déciderons ce que l’on fera ensuite”, m’a-t-elle dit. Eh bien, j’ai accepté. La toute première séance m’a fait douter de ses compétences. Au début, elle m’a fait une sorte de peeling sans me demander mon avis. Elle affirmait que le résultat final serait d’autant plus perceptible. Ensuite, elle a donc connecté les micro-courants. C’était désagréable et douloureux par endroits. En rentrant chez moi, j’ai cherché des informations sur ce soin et j’ai lu que cela ne devrait pas être douloureux. Le soir, ma peau s’est mise à brûler, mon visage s’est couvert de taches rouges, et était même gonflé autour des yeux. Au matin, cela n’a fait qu’empirer. J’ai consulté immédiatement un dermatologue à l’hôpital, où on m’a diagnostiqué une sorte de dermatite. En réalité, l’esthéticienne m’a brûlé la peau.

Le lissage des cheveux à la kératine

Le lissage à la kératine est très en vogue depuis quelques années. Cette méthode permet de rendre les cheveux parfaitement lisses et d’oublier le brushing quotidien pour longtemps. Cependant, il a aussi ses particularités.

  • Fait à répétition, ce soin peut entraîner des allergies, des irritations ou des desquamations du cuir chevelu.
  • Cette procédure n’est recommandée que pour les cheveux épais, car les composants utilisés dans le lissage à la kératine sont assez agressifs. Ils peuvent rendre les cheveux cassants et les pointes fourchues.
  • Tu dois t’offrir un lissage des cheveux à la kératine au moins une fois dans ta vie, afin de comprendre qu’en aucun cas tu ne referas de pareille bêtise. © yourdreamproj / Twitter
  • On doit ensuite utiliser un shampoing spécial. L’effet dure environ quinze jours. © kirilltitov_com / Twitter

La gymnastique pour le visage

Le face building ou le yoga pour le visage, est un entrainement des muscles concernés ayant pour de les tonifier et de réduire les rides et toutes sortes de relâchement du visage à l’aide d’exercices spéciaux. Cela paraît logique, cependant il y a quelques remarques importantes.

  • Il est très important de faire ces exercices correctement, car sinon il y a un risque que cette gymnastique ne fasse qu’ajouter des rides, plutôt que de les réduire.
  • Les muscles mettront du temps à se tonifier et, bien entendu, l’effet des ces exercices ne sera pas flagrant dans l’immédiat.
  • Sur recommandation d’une esthéticienne, j’ai commencé à faire du face building. C’est terrible. Je ne soupçonnais pas l’existence de certains muscles et qu’ils pouvaient aussi faire mal. © love__uuu / Twitter

Le multimasking

Le multimasking est tendance depuis plusieurs années. D’une certaine manière, c’est vraiment pratique. Comme on le sait, la peau du visage est hétérogène ; elle se compose de zones présentant des types différents et l’application de masques dont les composants ciblent chaque partie contribue à améliorer l’apparence globale de la peau. Mais n’oublions pas ces quelques nuances.

  • Avant d’expérimenter, il est nécessaire d’effectuer le diagnostic de la peau. Un mauvais choix de masques peut provoquer un dessèchement, des pores obstrués et même des douleurs.
  • On respecte scrupuleusement le temps de pose. C’est particulièrement vrai pour les masques avec des ingrédients secs : argile, acides. Les laisser trop longtemps sur la peau peut faire plus de mal que de bien.
  • J’ai essayé cette technique plusieurs fois, mais les résultats étaient mitigés. D’un côté, c’est pratique : j’applique un masque qui resserre les pores sur la zone T ; un masque anti-inflammatoire sur le menton, et un masque apaisant à l’argile rose sur les joues ... Mais vient le moment où il faut en rincer un, et laisser le reste. Et là, les ennuis commencent. © OfSquidAndSteel / Reddit

Le massage gua sha

Celui qui a essayé au moins une fois le vrai massage gua sha ne sera plus jamais tenté par de belles photos avec des raclettes en jade et en quartz rose. Le mot “gua sha” est composé de “gratter” et “sable”. Ceci explique l’apparition de petites points rouges sur la peau après ce massage.

  • Cette méthode est assez agressive, car la raclette endommage la peau, laissant des micro-égratignures.
  • La dermatite, les écorchures et autres micro-blessures font partie des effets secondaires du gua sha.
  • Je me suis inscrite à une séance de relaxation dans ma salle de sport. On m’a proposé un massage gua sha. Suite à quoi, mon dos est couvert d’hématomes, comme si j’avais été fouettée. Pendant le massage, la masseuse n’arrêtait pas de répéter à voix basse que j’étais une fille courageuse. © Veronika_asya / Twitter
  • Hier, j’ai réservé ma soirée à des soins : un masque capillaire, un peeling, un masque facial, un massage gua sha. Une demi-heure plus tard, j’étais en sanglots : mon visage était gonflé, la peau piquait à cause du sel. © tanyasamcova / Twitter
  • Ce massage laisse de vilaines traces rouges sur le dos pendant environ une semaine. Même prendre une douche peut être douloureux et on ne doit pas appliquer de crème solaire ou toute autre crème sur les zones concernées. Tout contact avec la peau est douloureux. © Chris Edwards / Quora

As-tu déjà été déçu par des soins réalisés dans un institut de beauté ? N’hésite pas à partager avec nous ton expérience dans les commentaires.

Partager cet article