10 Objets d’ameublement que presque tout le monde possède aujourd’hui, mais que tu n’aurais jamais reconnus autrefois

Les premiers “meubles” humains étaient des souches, des pierres et de la mousse. Peu à peu, les gens ont appris à concevoir et à sculpter leurs propres meubles d’intérieur. Les produits de menuiserie que nous connaissons tous, comme les tabourets et les tables, sont apparus dans l’Égypte ancienne. Plus tard, la Grèce antique et la Rome antique ont pris le relais en diversifiant les intérieurs avec des trônes et des canapés.

L’apparence des meubles et des aménagements de pièces s’est transformée au fil des siècles. Chez Sympa, nous avons décidé de montrer à quoi ressemblait autrefois un mobilier familier.

Lit

Au Moyen Âge, les gens dormaient à moitié assis dans une armoire — dans ce que l’on appelle des lits-caissons. L’aspect du lit ressemblait à celui d’une armoire ou d’une commode : d’une part, les parois protégeaient des courants d’air et préservaient mieux la chaleur ; d’autre part, elles protégeaient des animaux qui vivaient dans la maison ou pouvaient s’y introduire. Enfin, ils donnaient l’illusion de l’intimité. Il y avait souvent une grande commode à l’entrée, qui servait de marchepied, mais aussi d’endroit pour ranger les vêtements et les draps.

Après s’être préparée pour aller se coucher, une personne fermait le passage avec un rideau ou même verrouillait la porte de l’intérieur avec un pêne dormant. Plus tard, au XVIIIe siècle, les ébénistes britanniques ont inventé des armoires et des lits secrets camouflés en penderies, en placards ou cachés derrière des rangées d’étagères et de tiroirs. Au XXe siècle, ces modèles sont progressivement tombés en désuétude.

Chaise

La chaise française caquetoire (le mot caqueter signifie “bavarder”), inventée aux XVe et XVIe siècles, avait un large siège trapézoïdal. Tout cela pour que les dames puissent s’asseoir lors d’une conversation ou d’un événement et d’y arranger joliment les plis de leurs robes.

Conformément à la mode de l’époque et en raison de l’absence de systèmes de chauffage dans les maisons, les femmes portaient plusieurs couches de jupes supérieures et inférieures pour se tenir au chaud. Cela les empêchait souvent de s’asseoir confortablement dans des sièges rectangulaires.

Commode

Les fonctions que la commode a aujourd’hui reprises étaient autrefois celles de la commode cassone. Elle servait à stocker les vêtements, les tissus, le linge — toutes les choses que les femmes utilisaient comme dot de mariage. On s’asseyait et on dormait même sur ces coffres jusqu’à ce que d’autres types de meubles deviennent plus courants.

Buffet

Un meuble peu élevé dans lequel l’argenterie et les objets de valeur étaient conservés s’appelait un dressoir. Il était courant en Europe du XVe au XVIIe siècle. L’invité d’une maison pouvait indéniablement déterminer, par l’apparence du meuble, le statut social de son propriétaire. Dans les familles riches et nobles, il était décoré de motifs sculptés coûteux et fabriqué en bois précieux. Dans les ménages plus simples, il était plutôt fonctionnel.

Chauffage

Dans le passé, les chaufferettes étaient largement utilisées pour le chauffage domestique. En Espagne, par exemple, elles sont restées parmi les principaux moyens de chauffage et n’ont disparu des appartements qu’au XXe siècle. Une chaufferette avec des braises fumantes était placée sous une table recouverte d’un long morceau de tissu pour garder les pieds au chaud pendant les froides soirées d’hiver. Heureusement, grâce aux progrès de la technologie, il existe des moyens plus sécurisés de chauffer une pièce.

Bidet

Le bidet a été introduit en France au XVIIe siècle et a longtemps été placé, avec les vases de nuit, dans les chambres à coucher. Ce n’est qu’au XXe siècle qu’ils sont passés de la chambre à coucher à la salle de bains avec l’apparition des toilettes à chasse d’eau. Auparavant, on pensait que son utilisation empêchait la grossesse, de sorte que le bidet était considéré non seulement comme un outil d’hygiène personnelle, mais aussi comme un moyen de contraception (mais on a découvert par la suite qu’il était inefficace).

Miroir

Les miroirs n’étaient abordables que pour les personnes aisées. Par conséquent, dans le but de protéger l’objet coûteux, il était suspendu aussi haut que possible et décoré de diverses manières. Les miroirs étaient placés en biais par rapport au mur, de manière à ce qu’il soit possible de regarder dedans.

Les miroirs étaient également associés à de nombreuses superstitions et le fait de ne pas se voir en pied était considéré comme un mauvais présage. En conséquence, les miroirs étaient suspendus de manière à ce que l’on puisse regarder en l’air et se voir dans son intégralité.

Tabouret

Diphros est un tabouret sans dossier à quatre pieds de la Grèce antique, le prototype des tabourets modernes. Une version pliante était répandue, ce qui rendait les diphros très pratiques à utiliser. Même les dieux de la frise du Parthénon étaient représentés assis sur des diphros.

Garde-robe

Les premières garde-robes étaient des pièces distinctes pour ranger les mantelets, qui ont commencé à apparaître dans les palais des rois et des nobles. Plus tard on appelait “garde-robe” une pièce dont tous les murs étaient recouverts de grandes et petites penderies. Jusqu’au XXe siècle, les vêtements étaient conservés dans des penderies massives mais peu fonctionnelles, avec de nombreux éléments décoratifs.

WC

Les premières toilettes étaient des dalles de pierre posées sur un piédestal et percées de trous. Les toilettes portables sous forme de chaises ou de boîtes sont apparues au Moyen Âge. Elles étaient utilisées avant la généralisation des toilettes à chasse d’eau.

Et chez toi, quels meubles anciens possèdes-tu encore ?

Partager cet article