Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 7 caractéristiques de la façon de marcher peuvent créer des problèmes de santé

La façon de marcher est un mode bien organisé et complexe qui consiste à "se laisser tomber tout en se contrôlant" : à chacun de nos pas, le système nerveux et l'appareil des muscles et du squelette sont impliqués, et cela, de façon totalement inconsciente. De nombreux clichés affirment que la façon de marcher peut en dire beaucoup sur une personne. Ce qui est sûr, c'est qu'il existe sept caractéristiques qui peuvent mettre en valeur de vraies maladies, et cela a été confirmé par diverses études scientifiques.

Sympa a découvert les façons de marcher qui mettent en évidence des problèmes cachés de santé. Si tu vois chez l'un de tes amis ou membre de ta famille l'une de caractéristiques énumérées ici, recommande-leur d'aller voir un médecin.

1. De petits pas

Causes probables : un problème au genou ou du muscle. À chacun de nos pas, l'articulation doit complètement se remettre en place. Si tu as du mal à bien étirer la jambe, tu peux avoir un problème avec ça. Cela réduit automatiquement l'amplitude de chaque pas.

Recommande à celui qui a ce type de démarche de vérifier les articulations du genou et de la hanche. S'il ne consulte pas un médecin, le poids de la partie inférieure du dos peut aller en augmentant, ce qui le fera souffrir dans cette zone précise.

2. Si tu boites

.

Cause probable : de l'arthrite au genou. Cette personne marche de manière instable et ne peut pas complètement s'appuyer sur une jambe. Elle perd parfois l'équilibre, surtout si cette articulation se "coince". C'est doublement dangereux : le genou peut "se verrouiller" au moment le moins opportun, faisant tomber la personne qui peut ainsi se blesser. Le déséquilibre dans la démarche est un signe qu'il faut aller voir un médecin spécialiste.

3. Raideur dans les mains

.


Causes probables : des problèmes de dos. Quand nous marchons avec le pied droit en avant, les muscles de l'autre côté du torse ont le rôle de stabilisateur et nous amenons le bras gauche vers l'avant. C'est le même principe à chaque fois que nous marchons et il se répète inconsciemment.

Si l'amplitude des mouvements des bras est faible, cela peut être dû à des problèmes de dos : une hernie des vertèbres ou d'autres troubles. La rigidité des extrémités lors de la démarche est un signe qu'il faut consulter un orthopédiste ou un neurologue.

4. De forts à-coups

.

Causes probables : troubles neurologiques, problèmes musculaires, entre autres. Au lieu d'appuyer le pied au sol de manière équilibrée, tu tombes brusquement, avec force et de manière instable. Les raisons de cette forme de démarche peuvent être : une dystrophie musculaire, un nerf comprimé, des problèmes de dos ou une sclérose en plaques.

5. Des oscillations

Causes probables : un traumatisme crânien. Si tu vois qu'une personne a du mal à maintenir sa posture en marchant, ne tire pas de conclusion hâtive, comme quoi cela serait dû à l'alcool : cela peut être le résultat d'une lésion. En plus des problèmes d'équilibre, après un coup, monter et descendre les escaliers peut donner la nausée.

6. À la vitesse de l'escargot

Causes probables : la dépression. En observant une personne qui souffre de dépression, nous pouvons voir : les mouvements verticaux de la tête, le balancement de la partie supérieure du torse, des pas lents et courts et des mouvements latents des mains. Si ton ami est triste, tu peux l'aider : rapproche-toi de lui et fais en sorte qu'il accélère le pas. La force de notre courage a tendance à modifier la vitesse à laquelle nous marchons.

7. La rigidité

.

Une cause probable d'une démarche en sautillant est la rigidité des muscles du mollet. Cette façon de marcher paraît tendue et brusque. Parmi les raisons, il y a : un usage constant des talons chez les femmes et le manque d'étirements, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Si tu ne t'étires pas assez après chaque effort physique, ce type de déformation de la façon de marcher peut provoquer une lésion à la cheville et au genou.

Bonus : Plus tu marcheras rapidement, plus tu vivras longtemps

Les scientifiques ont interrogé 34 485 personnes âgées de plus de 65 ans et ils ont découvert que ceux qui marchaient le plus rapidement, vivaient plus longtemps. Ceux dont la vitesse de marche était supérieure à 1,2 m/s vivaient quelques années de plus que les autres. Un pas léger et rapide prolongera ton espérance de vie.

La façon de marcher dépend de nombreux facteurs y compris les socioculturels. Où vis-tu, marches-tu lentement ou rapidement ?