Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Que se passera-t-il si tu cesses de boire de l’alcool pendant 28 jours ?

5--5
21k

Selon les statistiques, un individu au revenu moyen consomme environ 9,5 litres d’alcool par an. Cet individu moyen est loin d’être alcoolique, il aime simplement passer du temps avec ses amis autour d’une bière ou d’une bouteille d’alcool plus ou moins fort. Parfois, on se permet un moment de détente pendant la semaine de travail, ou bien juste un verre avant d’aller au lit, pour s’endormir rapidement ou soulager le stress. Mais qu’arriverait-il à notre corps si on ne buvait rien pendant 28 jours consécutifs ?

Sympa s’est inspiré des initiatives de plusieurs groupes plus ou moins connus de passionnés, et s’est demandé si seulement quatre semaines sans alcool pouvaient donner lieu à une amélioration de la santé et de l’apparence. Pour ceux qui ont hâte de le savoir, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que c’est le cas.

1ère semaine

  • L’appétit semble augmenter avec l’alcool. En fait, les gens mangent beaucoup plus s’ils boivent. Et après un rejet complet de l’alcool, une personne cherchera à combler le vide qui s’est formé. En règle générale, elle le fera avec de la nourriture, bien qu’il soit possible de le faire avec des jus ou des fruits.
  • On peut ressentir un fort besoin en sucreries. L’alcool, en particulier l’alcool doux, peut augmenter la quantité de sucre dans le sang. En même temps, il affecte différentes personnes de différentes manières. Chez certaines personnes par exemple, la glycémie aura tendance à diminuer. Pour les diabétiques, l’addiction à la boisson est particulièrement dangereuse.
  • Il va être difficile de s’endormir, surtout pour ceux qui ont l’habitude de boire un verre avant d’aller au lit pour combattre l’insomnie. En réalité, l’alcool permet simplement de s’endormir plus vite, mais la qualité du sommeil en pâtit. Sans la dose habituelle de “somnifère”, il sera difficile de s’endormir la première fois, et le sommeil lui-même sera intermittent plutôt que profond. Des cauchemars peuvent aussi se produire.
  • Dans certains cas, des maux de tête peuvent apparaître, qui sont le signe de changements importants dans l’organisme sous l’influence de la boisson. Le problème peut être dû à un trouble hépatique, à l’hypertension artérielle ou à un manque d’hormones analgésiques (lorsqu’une personne boit régulièrement, son seuil de douleur augmente considérablement).

2ème semaine

  • Le foie se rétablit. Avec des doses régulières d’alcool, les cellules hépatiques meurent lentement et des cicatrices se forment à leur place. L’organe peut se rétablir, mais cela se produit très lentement. La relation de cause à effet est directe : moins la personne boit, plus la régénération sera rapide.
  • Une motivation supplémentaire de sevrage (au moins pour les femmes) est un changement de couleur de la peau. L’alcool dilate les vaisseaux sanguins, ce qui modifie la circulation sanguine et entraîne un manque d’oxygène dans la peau. Par conséquent, l’alcool assèche l’épithélium, causant l’apparition de taches de vieillesse et de rides précoces.
  • Les processus digestifs sont améliorés. L’alcool entraîne une plus grande production d’acide chlorhydrique dans la composition du suc gastrique. En d’autres termes, l’estomac “se mange” lentement. D’ailleurs, c’est la raison de l’appétit accru lié à l’alcool.
  • Les personnes qui ont fait l’expérience du sevrage alcoolique ont remarqué qu’au cours de la deuxième semaine, il est plus difficile de retrouver ses amis lorsqu’il y a de l’alcool.

3ème semaine

  • Au cours de la troisième semaine, les symptômes externes de l’alcoolémie disparaissent : poches sous les yeux, ecchymoses et gonflements faciaux. Cela est dû au fait que le liquide dans le corps ne stagne plus, et que le système urinogénital fonctionne à nouveau correctement.
  • Il est plus facile de se réveiller le matin. Une personne, même dans un état léger d’ébriété, s’endort très rapidement et entre immédiatement dans une phase profonde, perdant ainsi son état de somnolence. Lorsque la concentration d’alcool dans le sang diminue, le sommeil devient superficiel et intermittent. La personne se réveille “épuisée” et pas du tout reposée.
  • En raison de la consommation d’alcool, la salivation se détériore, ce qui affecte, entre autres, l’état des dents. Sans alcool au contraire, le risque de carie dentaire est réduit et l’émail des dents se renforce.
  • L’alcool engourdit non seulement la douleur, mais aussi les récepteurs du goût et de l’odeur. Avec le temps, la capacité à reconnaître les nuances subtiles du goût et de l’odorat revient.

4ème semaine

  • En cas de surpoids, il va être considérablement réduit. La perte de poids est propre à chacun, mais en moyenne elle est de trois à quatre kilos par mois. Plus une personne poursuit son sevrage longtemps, plus elle peut perdre du poids.
  • L’alcool augmente la tension artérielle. Si cela se produit trop souvent, il y a un risque d’hypertension. Les personnes qui ne boivent pas du tout sont moins susceptibles de contracter cette maladie. En cas de sevrage, le risque de maladies du système cardiovasculaire est réduit et le pouls revient à la normale.

Voici les changements qui se sont produits chez une personne qui n’a pas bu une seule goutte d’alcool pendant 220 jours.

  • La peau du visage et du corps devient beaucoup plus saine. L’acné et les irritations disparaissent. Ceci est principalement dû au rétablissement de l’équilibre hydrique de l’organisme et à la normalisation de la circulation sanguine. Le teint est unifié, les taches pigmentaires disparaissent progressivement.
  • La personne réfléchit plus clairement et travaille de façon plus productive. L’effet de l’alcool sur le cerveau est peut-être l’un des moins visibles. Pourtant, les résultats de certaines recherches suggèrent le contraire : avec la consommation systématique d’alcool, il y a une légère inflammation du cerveau, une dilatation des vaisseaux sanguins et une mort massive des cellules due au manque d’oxygène. Ces changements sont très lents, et malheureusement irréversibles.

Alors, souhaites-tu relever le défi et améliorer ta santé ? Ou peut-être es-tu déjà un fervent défenseur de la sobriété ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Ateepeemadeofpeepee / reddit
5--5
21k