Sympa
Sympa

Si tu attaches de l’importance à ta santé, prends connaissance de ces 10 découvertes scientifiques

Notre santé dépend directement de notre mode de vie. C'est pourquoi il est important de se tenir au courant de toutes les découvertes scientifiques liées à la santé. Par exemple, on a récemment découvert qu'une lumière tamisée nous rend moins vif, qu'il est dangereux de boire du thé trop chaud, et que les salles de sport contiennent plus de bactéries que les toilettes publiques.

Sympa a rassemblé 10 découvertes récentes dans le domaine de la médecine, dont tu devrais prendre connaissance pour tirer tes propres conclusions sur ta manière de prendre soin de toi.

1. Le cerveau commence à vieillir à 25 ans

Des scientifiques de l'Université de médecine de Gdansk (Pologne) et de l'Université de Lancaster (Royaume-Uni) ont appris à contrôler la pulsation de la moelle épinière. Grâce à cette réalisation, il a été établi que la fréquence des pulsations commence à diminuer à partir de 25 ans. Cela signifie que le cerveau humain débute son processus de vieillissement à partir de cet âge, et non à l'âge de 40 ans, comme on le pensait jusqu'alors.

2. Une salle de sport contient plus de bactéries que des toilettes publiques

L'équipe du site sportif Fitrated.com a réalisé une étude et a constaté que le risque de contracter une infection est beaucoup plus élevé dans une salle de sport que dans des toilettes publiques. Ils ont trouvé 362 fois plus de germes sur les appareils de musculation que sur la cuvette d'un WC public. D'ailleurs, plus de 70% des bactéries sont potentiellement dangereuses pour les humains, car elles peuvent entraîner un rhume ou une maladie de la peau. Les appareils les plus "riches en germes" sont les vélos statiques et les tapis roulants. Les spécialistes recommandent de respecter les règles basiques d'hygiène : nettoyer les appareils avec une lingette antibactérienne, ne pas se toucher le visage avec les mains, et ne pas marcher pieds nus dans le vestiaire ou sous la douche.

3. Si tu dors 21 minutes de plus, ton envie de manger du sucré disparaîtra

Des scientifiques du Royal College of London (Royaume-Uni) ont mené une expérience impliquant 42 personnes en parfaite santé, de poids normal, et qui dormaient moins de huit heures par jour. La première moitié des participants a été invitée à dormir plus que l'habitude pendant une période d'un mois. De plus, on leur a demandé de consigner dans un journal tout ce qu'ils mangeaient pendant la journée. À la suite de l'expérience, les participants ont augmenté leur temps de sommeil moyen de 21 minutes. Après analyse des données, il s'est avéré que cette légère augmentation de la durée du sommeil nocturne a entraîné une diminution de leur consommation de sucreries d'environ 10 grammes par jour, ce qui correspond à un tiers de l'apport journalier recommandé. Un sommeil plus long a également réduit l'appétit des participants pour les glucides.

4. Le thé trop chaud augmente le risque de cancer

Les médecins chinois ont émis un avertissement quant à la consommation de thé trop chaud. Pendant neuf ans, ils ont étudié les habitudes alimentaires et l'état de santé de près de 500 000 personnes âgées de 30 à 79 ans. Tout au long de cette période, ils ont détecté 1 731 cas de cancer de l'œsophage. Les scientifiques ont constaté que cette maladie oncologique était cinq fois plus fréquente chez les patients qui buvaient régulièrement du thé chaud. Ainsi, les médecins ont conclu que les boissons dont la température est supérieure à 65ºC causent des lésions thermiques à nos organes internes. De plus, des complications peuvent être causées par le tabagisme ou la consommation d'alcool. Toutes ces mauvaises habitudes peuvent entraîner des maladies cancéreuses.

5. La lumière tamisée nous rend moins vifs

À la suite d'une étude, des scientifiques de l'Université du Michigan (USA) ont conclu que le fait de se trouver dans une pièce mal éclairée affecte le fonctionnement de notre cerveau. Au cours de l'expérience, des souris ont été exposées à une lumière faible. Pour les humains, cela peut être comparé à une journée d'hiver nuageuse ou à une faible lumière dans la maison. Les souris évoluant dans cet environnement mal éclairé ont oublié beaucoup des choses qu'on leur avait enseignées auparavant, et pouvaient difficilement accomplir des tâches qu'elles avaient parfaitement effectuées avant l'expérience. Lorsqu'elles ont été déplacés dans un environnement bien éclairé, leurs aptitudes cérébrales se sont complètement rétablies.

Les scientifiques en ont conclu que la faible luminosité détériore la qualité des connexions neuronales et entraîne une diminution des capacités intellectuelles ; en d'autres termes, elle nous rend plus stupides.

6. L'imagination aide à soulager la douleur

La psychologue néerlandaise Jaya Peerdeman, de l'Université de Leiden, a fait une découverte intéressante en étudiant l'effet placebo. Il s'avère que si l'on imagine qu'une piqûre ne sera pas douloureuse, on aura réellement moins de sensations désagréables. Cela a été démontré lors de l'expérience suivante : on a demandé aux participants de tremper leurs mains dans de l'eau glacée pendant un moment. Puis ils ont dû le refaire encore une fois, mais en imaginant qu'ils avaient des gants thermiques sur les mains, et par conséquent qu'ils n'auraient pas froid. Cela semble surprenant, mais l'effet placebo a fonctionné. Les participants ont à peine senti le froid quand ils ont plongé leurs mains dans l'eau.

Peerdeman souhaite désormais mener une expérience d'anesthésie imaginative sur de vrais patients qui doivent subir une chirurgie.

7. Les muscles vieillissent à cause des mutations dans les cellules mères

Des scientifiques de l'Institut Karolinska (Suède) ont découvert au cours d'une expérience que les muscles vieillissent en raison de l'accumulation de mutations dans les cellules souches. Il s'avère que chaque cellule souche musculaire accumule plus de 1 000 mutations à l'âge de 70 ans. Les "ruptures" d'ADN sont une conséquence directe de la division cellulaire. Au contraire, les mécanismes de récupération des acides nucléiques fonctionnent parfaitement chez les jeunes. Désormais, les scientifiques cherchent à comprendre si l'activité physique à l'âge adulte pourrait ralentir ce processus pathologique.

8. La chute prématurée des cheveux peut indiquer de graves problèmes cardiaques

La British Heart Foundation a examiné plus de 2 000 jeunes hommes en Inde. Les scientifiques ont découvert que les hommes ayant des problèmes cardiovasculaires avaient des cheveux gris ou avaient commencé à perdre leurs cheveux à un âge précoce. Cela signifie que le grisonnement ou la perte de cheveux précoce chez les hommes de moins de 40 ans est un indicateur plus précis que l'obésité de problèmes imminents du système cardiovasculaire.

9. La fierté évite les chutes chez les personnes âgées

C'est bien connu, les personnes âgées tombent beaucoup plus souvent que les jeunes pour diverses raisons. Les principales d'entre elles sont les problèmes de vision, les troubles moteurs, et un mode de vie sédentaire. Toutefois, des scientifiques de l'Université d'Aberdeen et de l'Université Striling au Royaume-Uni ont constaté que les personnes âgées ayant une forte estime de soi sont moins exposées (de 19 %) au risque de chute que les personnes moins sûres d'elles-mêmes. Les recherches se poursuivent pour comprendre le mécanisme de cet intéressant phénomène.

10. Le secret de la longévité a été découvert

Des scientifiques de la Northwestern University (États-Unis) ont observé un groupe de personnes âgées de 80 à 100 ans qui n'avaient pas la moindre trace de démence sénile, et ont découvert le secret de leur longévité. Pour commencer, signalons que la plupart des participants fumaient, buvaient de l'alcool et beaucoup de café, ne suivaient pas de régime alimentaire, et certains se payaient même le luxe de manger de la malbouffe, comme des chips ou des hamburgers. De plus, aucun d'entre eux ne dormait huit heures par jour, comme le recommandent les médecins. Mais absolument tous les participants à cette étude étaient optimistes, stables sur le plan émotionnel, et avaient une vie sociale active.

L'auteur principal de l'étude, le professeur Emily Rogalsky, en a conclu qu'une vision optimiste de la vie protège beaucoup mieux contre la démence qu'une alimentation saine ou l'absence de mauvaises habitudes.

Vas-tu changer certaines de tes habitudes en ayant lu ces informations ? Raconte-nous !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos
Sympa/Bien-être/Si tu attaches de l’importance à ta santé, prends connaissance de ces 10 découvertes scientifiques
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire