Sympa
Sympa

15+ Personnes ont raconté des situations qui les énervent le plus au travail

Au travail, il arrive parfois des situations capables d’énerver jusqu’aux personnes les plus patientes. Il peut s’agir d’un client malhonnête, d’un chef tyrannique, d’un collègue trop bavard ou même d’un stylo emprunté et jamais rendu.

Chez Sympa, nous avons trouvé les publications dans lesquelles les internautes évoquent avec ironie et humour des situations qui nous agacent tous au travail.

— Nico, aucune de nos souris ne marche aujourd’hui !
Je vais au bureau des comptables... Je branche une souris : elle ne fonctionne pas. J’en branche une autre et une autre... Même résultat. C’est quoi cette épidémie ? Je branche la mienne : elle marche. Je réfléchis une minute, puis je retourne l’une des souris : son capteur est couvert par un autocollant avec un numéro d’inventaire qui a eu lieu la veille au soir. © Bash.im

Quand j’étais à l’hôpital, je partageais la chambre avec un monsieur dans un état assez grave. Du jour au lendemain, il a commencé à demander au médecin de le laisser sortir de l’hôpital. Il expliquait son désir par le besoin de rédiger un rapport trimestriel. Le médecin lui a répondu : “Est-ce que vous pensez vraiment que personne ne pourra faire ce rapport à votre place ?” Il a dit, l’air préoccupé : “Si. C’est ça le problème !” © MiaVia / Pikabu

Il y a sept ans, nous avons déménagé dans une autre agence bancaire, plus petite. Un jour, la femme de ménage est tombée malade et j’étais en train de laver le sol quand un client est entré. Je lui ai demandé : “Puis-je vous aider ?” Il ne m’a pas répondu. J’ai continué à faire le ménage. Quelques minutes plus tard, le gars a eu marre d’attendre et a demandé à appeler un spécialiste de crédits. Je me suis lavé les mains et je l’ai invité à mon bureau. Il a eu l’air stupéfait et m’a dit : “Je n’ai jamais vu une femme de ménage faire des consultations sur des questions de crédit... J’aimerais voir le responsable de l’agence !”. J’ai donc dû mettre mon badge avec mon nom-prénom et ma fonction (responsable de l’agence) marqués dessus. Le client s’est enfui en courant. © аbsentis / AdMe

J’étais en vacances à la mer avec ma famille quand j’ai reçu un appel de mon chef :
— Tu es où ?
— Au café au bord de la mer.
— Il faut que demain tu sois au bureau ! Sinon tu es viré !
Nous avons fait nos valises et avons pris notre voiture pour revenir à la maison. Le lendemain matin, en arrivant au bureau, j’ai croisé mon chef qui m’a demandé : “Pourquoi es-tu revenu plus tôt ?” © Alexey Matuchkin / Facebook

Ce qui m’énerve le plus dans mon travail, c’est le gars dont le bureau se trouve à côté du mien. Il me parle toute la journée et me raconte ses progrès dans SimCity. Pourtant, je ne lui ai jamais posé de questions et je ne joue pas à ce jeu. En plus, il mange des muffins à chaque repas en accompagnement. Hamburger avec muffin, salade avec muffin : mais qui fait ça ? © bistec / Reddit

J’ai travaillé dans une entreprise qui avait un style de gestion “de mouette” : tous les trois mois, le neveu incompétent du PDG arrivait du bureau principal, criait fort, embêtait tout le monde, puis prenait un vol retour avec l’air d’avoir bien fait son travail. © Ryan Jentzsch / Quora

Beaucoup de gens connaissent le problème : on t’emprunte un stylo pour une minute et puis tu le retrouves dans un autre bureau. Cette fois, on m’a piqué mon agrafeuse. J’ai eu la flemme d’aller la chercher et ai décidé de m’adresser à ma collègue :
— Lucie, avons-nous une autre agrafeuse ? On m’a volé la mienne.
Elle n’a pas eu le temps de me répondre car mon autre collègue a dit :
— Je ne te l’ai pas volée, mais empruntée. Tiens, prends-la !
Cela fait une semaine que cette collègue ne me parle plus. © JxaJxa / Pikabu

En arrivant au travail le matin, j’ai vu... des chaussettes mouillées étendues sur la chaise pour les clients à côté de mon bureau ! Il s’est avéré que le vigile les avait lavées et n’avait trouvé rien de mieux que d’ouvrir mon bureau pour les faire sécher. © Ekaterina Komarova / Facebook

Je suis serveuse. Je déteste quand je me présente aux clients et leur demande s’ils veulent connaître nos spécialités, et que deux clients sur six sont au téléphone. Après que j’aie tout expliqué en détail, l’un de ces deux-là lève enfin les yeux de son portable et demande : “Quelles sont vos spécialités ?” En souriant, je le répète encore une fois. Et là, l’autre client, raccroche enfin, et me pose la même question. Et moi, je souris et je redis la même chose pour la troisième fois. Certaines personnes pensent vraiment qu’elles sont seules au monde. © Rebecca Mason / Quora

Une fois, j’ai eu besoin d’un stylo. J’ai pensé que c’était une demande raisonnable. Je suis allé au placard à fournitures de mon étage, qui était verrouillé. J’ai posé la question à l’administrateur de l’étage, qui m’a dit d’aller à la salle d’approvisionnement principale au sous-sol. Je suis allé au sous-sol et j’ai expliqué ma situation. Ils m’ont dit que toutes les demandes de fournitures devaient être approuvées par mon chef de service. Le problème, c’est qu’étant nouveau, je n’avais jamais rencontré ma chef de service. En plus, elle travaillait dans une autre ville. J’ai dû donc envoyer un e-mail à la fois pour me présenter et lui demander si j’avais la permission d’obtenir un stylo dans le placard à fournitures. © NicolasCage4eva / Reddit

Je travaillais en tant que vendeur dans un petit magasin de fournitures pour ordinateur où il y avait également un cybercafé. Voici ce qui m’a énervé un jour. Le proprio n’a pas payé les factures pour internet et on lui a coupé. Puis il m’a demandé pourquoi les ventes du cybercafé avaient baissé. Je lui ai rappelé que la facture n’avait pas été réglée mais il m’a dit d’appeler le fournisseur d’accès et de lui demander de restaurer la connexion. Je lui ai demandé s’il allait régler la facture. Non, il n’allait pas le faire. © beasty4k / Reddit

Aujourd’hui, un client a dit au manager :
— Alors, vu que je me suis assuré de votre fiabilité, je voudrais faire une autre commande.
— Oui, bien sûr, mais cette fois-ci, nous vous demanderons de payer en avance.
— Dans ce cas, vous venez de perdre un client important !
Il y a six mois, ce client a passé sa commande et a assuré qu’il payerait la livraison sur place. Le jour où nous lui avons livré les marchandises, il a dit qu’il n’avait pas d’argent liquide et a promis de faire un virement bancaire. Le soir, puisque nous n’avions toujours pas reçu l’argent, nous l’avons appelé mais il n’a pas décroché. Il ne nous a répondu que lorsque nous avons téléphoné d’un numéro inconnu et n’a viré l’argent qu’une semaine plus tard. En plus, il n’était pas content. © vodorodik / Pikabu

Lorsque nous allions aux toilettes au travail, ce temps était soustrait de nos pauses de 15 minutes ou de notre pause déjeuner. Il fallait aller chez le directeur pour obtenir la clé des toilettes, après quoi, il mettait la minuterie. À notre retour, il arrêtait le chronomètre et nous disait combien de minutes durerait la prochaine pause. Si quelqu’un faisait une erreur dans le travail, il restait à côté de cette personne, chronométrant le temps pendant qu’elle la corrigeait. Et puis, il réduisait également son repos. Après avoir travaillé le nombre d’heures convenu dans le contrat, j’ai quitté cette entreprise. © jamaidens / Reddit

Cela m’énerve quand on me répond de façon ambiguë. Voici un exemple. J’appelle la secrétaire :
— Salut Anne, est-ce que le directeur a signé les documents ?
— Ils sont sur le bureau d’Agathe, me dit-elle et raccroche.
On dirait que tout est clair, que les documents sont signés et qu’Anne les a mis sur le bureau d’Agathe. Mais pourquoi ne pas répondre : “Oui, il les a signés, ils sont sur le bureau d’Agathe” ? Je vais au bureau d’Agathe, je prends les documents et je vois qu’ils ne sont pas signés : le chef a tout rayé, il faut les refaire. Punaise ! Pourquoi ne pas le dire dès le début ?! © ZfRom / Pikabu

J’avais un collègue qui puait la transpiration. Quand il arrivait au bureau, tout le monde avait envie de s’enfuir. Personne n’osait lui en parler mais un jour, une collègue en a eu assez et lui a fait une remarque. Cela a été le soulagement pour tout le monde ! Un an plus tard, ce gars a dit qu’il était reconnaissant à cette collègue de lui avoir parlé, car il ne savait absolument pas qu’il avait ce problème. © Elena Lazebnik / Facebook

J’avais une collègue qui faisait du marketing de réseau. Un jour, elle a décidé de me faire acheter une crème rajeunissante qui coûtait un bras. Elle ne me lâchait pas en disant que je devrais absolument essayer cette crème magique grâce à laquelle personne ne me donnerait mes 40 ans ! Elle ne s’est calmée que lorsque je lui ai répondu qu’en réalité, j’avais déjà 48 ans. © Viktoria Sergueeva-Philippova / Facebook

Vers la fin de la semaine, quelqu’un me piquait toujours mes ciseaux. Un jour, j’en ai eu marre et ai décidé de trouver une solution à ce problème. Premièrement, j’ai acheté des ciseaux faits entièrement en métal. Puis, j’ai acheté une longue chaîne en acier pour les attacher. Le résultat en a valu la peine : durant les deux ans supplémentaires passés dans cette entreprise, les ciseaux ont été utilisés par tous les employés du bâtiment à quatre étages mais personne ne les a emportés. Du coup, quand j’ai démissionné, je les ai rapportés avec moi à la maison. © dockerface / Pikabu

Il y a longtemps, j’ai eu un chef qui adorait crier sur ses subordonnées (nous étions quatre femmes d’âges différents). Il semblait prendre du plaisir à nous voir terrifiées par sa colère. Et puis un jour, il a crié tellement fort qu’il a perdu ses fausses dents qui sont tombées sur mon bureau. Après cet épisode, plus personne n’a pris ses scandales au sérieux. © Elena Grigorenko / Facebook

Quelles sont les situations qui t’énervent le plus au travail ? N’hésite pas à nous en parler dans les commentaires.

Partager cet article