Sympa
Sympa

Un ingénieur a développé un moteur alimenté à partir de déchets

C’est dimanche. Tu te lèves pour ouvrir ta fenêtre... et tu surprends ton voisin en train de mettre ses ordures dans le réservoir de sa voiture. Les voisins d’Edmundo Ramos ont déjà vécu cette scène en découvrant son invention : un moteur qui évite non seulement l’accumulation des déchets, mais qui produit également de l’air respirable pour tous. Tu peux retrouver son idée révolutionnaire sur sa page Facebook.

Chez Sympa, nous avons discuté avec Edmundo, l’inventeur de la première voiture qui circule grâce aux déchets. Son idée est allée tellement loin qu’il s’est déplacé du nord au sud de l’Argentine uniquement avec les ordures trouvées sur son chemin.

Courtesy of Edmundo Ramos

En 2008, Edmundo a commencé à s’intéresser à la croissance du parc automobile mondial, tandis que les réserves de pétrole sont de moins en moins importantes. Il a débuté des recherches pour trouver un remplaçant à ce combustible. Il a eu l’idée d’utiliser les déchets que nous produisons au quotidien.

Courtesy of Edmundo Ramos

Il lui a fallu près d’une douzaine d’années, plusieurs tentatives, une Ford Ranchero, des matériaux réutilisés, des heures d’études et de travail pour concevoir une invention solide et développer une voiture qui roule aux ordures. Il a voulu jeter l’éponge plus d’une fois ; néanmoins, il a fini par réaliser des milliers de kilomètres dans une voiture propulsée par de la “gasura”, comme l’a appelée son inventeur.

La “gasura” est composée de résidus secs, combustibles et organiques, comme des coquilles de noix, du bois, des tailles de vignes/arbres, entre autres. Sa combustion génère l’énergie nécessaire pour déplacer un véhicule, tout comme l’essence ou le gasoil. La voiture produit du dioxyde de carbone, et apporte 20 % d’oxygène à l’environnement. De plus, ce n’est pas polluant.

“Ici à Anisacate, Córdoba, on nous apporte les coquilles de noix de Mendoza. Quand je l’ai découvert, je me suis retrouvé avec une montagne de noix. Pour moi, elles font partie des meilleurs combustibles”.

Edmundo et sa femme ont entrepris un voyage à travers l’Argentine, du nord jusqu’au sud, où ils ont fait près de 5000 kilomètres grâce aux déchets trouvés sur leur chemin. Ils ont sillonné ville après ville, tandis que sur sa page Facebook, son projet prenait de plus en plus d’ampleur, surtout en Argentine, où ils avaient un meilleur accueil à chaque nouvelle destination.

Les habitants des différentes villes et villages ont voulu participer au projet. “Il y a même des personnes qui nous attendaient avec des ordures ou autres contributions pour notre voyage”, a-t-il expliqué.

Courtesy of Edmundo Ramos

Actuellement, Edmundo cherche à élargir les horizons de son invention, dans le but de continuer à la développer. Il a mis gratuitement à disposition le manuel de voiture à “gasura” sur sa page Facebook et sur son site internet. Pour le moment, il est disponible en espagnol et en anglais. L’idée est que davantage de personnes puissent l’étudier et l’améliorer.

Courtesy of Edmundo Ramos

L’inventeur de ce concept est toujours prêt à lire et à aider à travers ses réseaux sociaux, “Auto a basura” en espagnol et “Driveonwaste” en anglais. Pour Edmundo, il s’agit d’un service pour l’humanité.

“Je suis plus heureux d’offrir cela à l’humanité que de percevoir de l’argent en échange. Je suis vraiment heureux de me sentir utile et de pouvoir laisser une trace.”

Quelles autres inventions pourraient radicalement changer notre façon de voir les choses ?

Sympa/Gens/Un ingénieur a développé un moteur alimenté à partir de déchets
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire