Sympa
Sympa

Voici ce que veut vraiment dire “identité non binaire” et les difficultés que cela implique dans la société moderne

L’identité de genre non-binaire est le terme utilisé lorsqu’une personne n’a pas le sentiment d’être exclusivement une femme ou un homme. Ces personnes peuvent avoir l’impression de se situer quelque part entre deux genres, voire bien au-delà. Elles peuvent ainsi s’identifier comme genre fluide, agenre (sans genre), demi-genre, transgenre, etc...

Chez Sympa, nous nous sommes intéressés de plus près à ce sujet afin d’en savoir plus sur les personnes ayant une identité non binaire, comme leurs pensées, leurs sentiments et leur vision de la vie. Et tu sais quoi ? Quel que soit leur genre, elles sont toutes géniales !

Que veut dire “identité de genre binaire” ?

L’identité de genre binaire est une idée problématique selon laquelle il n’existe que deux genres dans le monde, et qu’une personne peut uniquement être identifiée comme un homme ou comme une femme. Certains pourraient dire que c’est correct parce que nous naissons naturellement avec un sexe masculin ou féminin, mais la définition de genre va bien au-delà.

Bien que nous classions les nouveau-nés en tant que garçons ou filles, il existe une plus grande diversité lorsque l’on parle de genre. Alors que certaines personnes peuvent dire en toute confiance “Je suis une femme” ou “Je suis un homme”, d’autres ont du mal à identifier leur genre, même si elles ont des chromosomes XX ou XY. C’est à ce moment-là que les termes “non-binaire” ou “genderqueer” (terme utilisé hors de nos frontières) entrent en scène.

“Je suis né homme, mais maintenant je m’identifie comme homme et femme à différents moments. Je me sentais comme une déesse grecque sur cette photo !”

Le terme genderqueer est apparu dans les années 80, comme un prédécesseur du terme non-binaire. Il est devenu plus populaire dans les années 90.

Mx. et autres types de pronoms non sexistes

Les pronoms neutres sont ceux qui ne présument pas du sexe de la personne dont on parle ou à laquelle on s’adresse. Ces types de pronoms peuvent s’appliquer à n’importe quelle personne, quelle que soit son identité de genre, y compris à celles qui vivent au-delà du binaire.

Au Royaume-Uni, par exemple, le titre Mx. (prononcer mix ou mux), est désormais largement utilisé sur différents formulaires officiels comme les documents bancaires, les permis de conduire et d’autres types de papiers.

Tu as peut-être aussi rencontré récemment d’autres pronoms comme “iel”, “ael”, “ille” ou “el”. Ce sont tous des pronoms neutres qui sont apparus parce que les personnes non binaires ne pensaient pas que “il” ou “elle” convenaient pour indiquer leur identité.

Les pronoms à la troisième personne comme “iel” ou “ellui” deviennent très populaires. D’ailleurs, certains évitent aujourd’hui d’utiliser des pronoms et préfèrent utiliser leur nom ou celui d’autres personnes en toutes circonstances.

“Aujourd’hui, j’ai fait une présentation au travail sur le fait d’être non-binaire, devant plus de 100 personnes ! Tout s’est bien passé. Il m’a fallu un long moment pour en arriver là, beaucoup de larmes, beaucoup de lutte, beaucoup de dégoût de soi, mais je suis heureuse d’être là où je suis maintenant. Il m’a également fallu des années pour faire mon coming-out auprès de mes parents qui m’aiment et me soutiennent.”

Types de genres non-binaires

“Mon objectif est de causer autant de confusion que possible.”

La liste des genres non-binaires est en fait très longue. Voici quelques-uns d’entre eux :

Agenre se dit d’une personne qui n’a pas d’identité de genre spécifique.
Bigenre se dit d’une personne qui a deux identités de genre.
Genre fluide se dit d’une personne qui passe d’un genre à l’autre.
Genderqueer est un terme universel pour les personnes ayant une identité de genre non-binaire.
Polygenre se dit d’une personne qui a plusieurs identités de genre.

Difficultés rencontrées par les personnes non-binaires

La liste des problèmes auxquels les personnes non binaires sont confrontées est peut-être encore plus longue que la liste des types de genres non binaires. Parmi ces problèmes, on retrouve principalement le mépris, le regard des autres, le manque de respect, l’interprétation de genre erronée, le reproche de chercher à attirer l’attention ou encore celui de vouloir uniquement faire partie d’une tendance.

“J’ai enfin trouvé ma robe de bal, j’en suis très heureuse”.

Bien qu’il puisse être difficile pour certaines personnes de s’habituer à utiliser des termes de genres neutres, cela deviendra plus facile avec la pratique. Utiliser ces pronoms est d’ailleurs le moins que l’on puisse faire pour que les personnes non-binaires se sentent plus à l’aise dans notre société, non ?

Fais-tu partie d’un genre non-binaire non cité dans cet article ? Dis-nous comment tu te définis dans les commentaires, nous serions ravis d’en apprendre plus !

Photo de couverture Pexels.com, Pexels.com, tregard / reddit
Sympa/Gens/Voici ce que veut vraiment dire “identité non binaire” et les difficultés que cela implique dans la société moderne
Partager cet article