Sympa
Sympa

Voici l’histoire d’Aenne Burda, la femme qui a créé un empire de la mode grâce à l’infidélité de son mari

Tu as sûrement déjà entendu parler du magazine Burda. À son époque, il est devenu une véritable révélation pour le monde de la mode et une découverte extraordinaire pour les fashionistas du monde entier, car il a permis à des millions de femmes ordinaires de se sentir aussi belles et stylées que les mannequins qui défilaient sur les podiums. Cependant, peu d’entre nous savent ce qui se cache derrière la création de ce magazine et qui est réellement Aenne Burda, l’Allemande qui est restée à la tête de cet empire pendant de nombreuses années.

Chez Sympa, nous étions curieux de découvrir ce qui se cachait derrière le succès de cette incroyable femme qui a su transformer un malheur soudain en une victoire indéniable. Nous avons aujourd’hui décidé de partager son histoire avec toi.

Aenne (à droite) avec ses parents, sa sœur et son frère

  • Aenne Burda, née Anna Magdalene Lemminger, est venue au monde en 1909 dans une petite ville Allemande, à Offenbourg. Son père était conducteur de train et sa mère femme au foyer. Ainsi, sa famille avait un mode de vie assez modeste.

  • Aenne a su dès son plus jeune âge qu’elle ne voulait en aucun cas répéter le destin de sa mère : la vie d’une modeste femme au foyer ne lui convenait pas du tout. Elle voulait une vie meilleure et avoir une belle carrière professionnelle.

  • Aenne adorait se démarquer des autres. Durant sa jeunesse, elle s’était fait une coupe de cheveux très audacieuse à l’époque, le carré court, alors que toutes les autres filles se laissaient pousser les cheveux et faisaient de longues tresses. C’est à peu près à cette même époque qu’elle a changé son prénom pour Aenne, en l’honneur de l’héroïne de sa chanson préférée.

  • Après avoir terminé l’école religieuse et obtenu son diplôme universitaire, Aenne est allée travailler comme caissière dans une compagnie d’électricité. Un jour, un jeune homme est venu payer ses factures. Il s’est avéré qu’il s’agissait de Franz Burda, le propriétaire d’une petite imprimerie locale. Les jeunes gens se sont plu et se sont mariés un an plus tard.

  • Pendant presque 20 ans, Aenne a rempli avec assiduité son rôle d’épouse et de mère, elle s’occupait bien de la maison et a donné naissance à trois fils : Franz, Frieder et Hubert. Les affaires de son mari dans le domaine de l’édition allaient bien et on aurait pu dire que la jeune femme avait gagné le gros lot. Cependant, Aenne sentait qu’il lui manquait quelque chose dans la vie : elle avait besoin d’exprimer sa créativité et de laisser exploser son énergie au grand jour.

  • Le destin a un étrange sens de l’humour. Il nous joue parfois des tours et réalise nos rêves d’une manière particulièrement originale. Il s’est avéré que durant de longues années, son époux finançait une maison d’édition déficitaire : Elfi-Moden. Cette entreprise appartenait à Elfriede Breuer, son ex-secrétaire avec qui il avait une liaison. Aenne avait 40 ans lorsqu’elle a découvert l’infidélité de son mari.

  • Cependant, après avoir appris que l’ex-secrétaire de son mari avait donné naissance à une fille illégitime, Aenne ne s’est pas empressée d’aller demander le divorce : elle a plutôt forcé son mari à mettre fin au financement d’Elfi-Moden et lui a demandé de mettre la maison d’édition à son nom.

  • En 1949, Aenne s’est retrouvée à la tête d’une maison d’édition qui comptait à l’époque 48 employés. Très vite, elle a lancé le magazine de mode Favorit qui, en 1950, a changé son nom pour Burda Moden. Aenne a finalement décidé de ne pas briser son mariage, mais dorénavant, la relation entre les deux époux était strictement professionnelle. Par ailleurs, elle a engagé des assistants qui l’aidaient à s’occuper de la maison et de ses enfants.

  • Il n’était bien évidemment pas facile de commencer une nouvelle vie à 40 ans, d’autant plus qu’Aenne ne savait ni coudre, ni publier des magazines. Par contre, elle savait exactement ce qu’elle voulait : devenir indépendante, avoir du succès, ainsi qu’aider les autres femmes à être à la mode et à avoir du style.

  • Cette femme d’affaires débutante s’est entièrement plongée dans son travail : elle cherchait des couturières, des photographes, choisissait elle-même les meilleurs mannequins et les plus belles photos. En outre, elle étudiait les particularités du monde de l’édition, développait un nouveau design pour son magazine de mode et faisait connaissance avec divers couturiers. Elle passait plus de 10 heures par jour dans son bureau.

  • Sa principale idée novatrice est apparue en 1952 : glisser des feuilles avec des patrons de couture dans ses magazines. Ces schémas permettaient de fabriquer soi-même des vêtements qui apparaissaient sur les podiums de mode. Alors que les tenues des autres magazines restaient inaccessibles à la plupart des lectrices, Aenne a réussi à créer une revue qui permettait à un grand nombre de femmes de s’habiller avec élégance et goût, sans dépenser pour autant des sommes exorbitantes.

  • L’idée d’Aenne a fonctionné à 100 %, car elle comprenait exactement ce dont avaient besoin les femmes. À l’époque, il y avait peu de vêtements de prêt-à-porter à des prix accessibles : ceux qui se vendaient en magasin étaient très coûteux. Par contre, acheter du tissu revenait bien moins cher et à l’époque, la plupart des femmes savaient coudre. Il n’est donc pas surprenant que Burda Moden ait très vite commencé à se vendre non seulement en Allemagne, mais aussi dans de nombreux autres pays du monde.

  • En 1961, le magazine d’Aenne est devenu la plus grosse édition de mode du monde, avec un tirage à 1,2 millions d’exemplaires. Aenne a littéralement conquis la planète et est devenue la reine de la mode.

  • Aenne a dirigé son empire pendant 45 ans et s’adressait chaque mois à ses lecteurs via une lettre qui était publiée dans le magazine. À 85 ans, elle a transmis la maison d’édition à ses trois fils. Cependant, Frieder et Franz ont vendu leurs parts à leur frère Hubert Burda, qui a décidé de reprendre la direction tout seul.

  • Durant sa retraite bien méritée, Aenne a décidé de se consacrer pleinement à ses hobbies et s’est mise à la peinture à l’huile. De plus, elle a toujours été une grande fan des voitures de sport de luxe et elle a continué à compléter sa collection d’automobiles avec de nouveaux exemplaires.

  • Aenne Burda a également créé plusieurs fondations caritatives. Elle a contribué au développement de la culture et de l’art, elle prenait soin des personnes âgées et aidait également les nécessiteux dans sa ville natale d’Offenburg.

  • Cette femme d’affaires de légende est décédée en 2005 à l’âge de 96 ans. Mais son entreprise a perduré : aujourd’hui, le magazine porte le nom de Burda Style, il est publié en 17 langues et est vendu dans plus de 100 pays.

  • En 2018, la chaîne de télévision allemande ARD sorti une série de films en l’honneur du 110e anniversaire d’Aenne, dans laquelle est racontée l’histoire du succès de cette femme incroyablement énergique et talentueuse qui a réussi à créer un véritable empire.

Alors, connaissais-tu le magazine Burda ? Et toi, as-tu déjà utilisé les patrons de couture qui s’y trouvent ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture ASSOCIATED PRESS/East News
Partager cet article