Sympa
Sympa

Voici pourquoi je ne reçois plus d’invités et je n’ai pas de remords pour cela

Deux écrivains légendaires, Hans Christian Andersen et Charles Dickens, ont cessé de communiquer après que le premier est venu chez le second. Le romancier anglais a été tellement déçu par la visite chez l’auteur de contes de fées danois qu’il a rapidement écrit une lettre d’adieu à Andersen. Mais la relation entre génies aurait pu se développer tout autrement si Dickens n’avait pas invité son collègue chez lui.

Je m’appelle Ana et j’en ai assez d’être une personne hospitalière. Je vais te raconter comment il se fait que j’ai décidé de ne plus inviter mes amis à la maison.

Portes ouvertes

Valerii_Honcharuk / Depositphotos

Avec le recul, je comprends que même à un jeune âge je n’aimais pas les visites des amis et des collègues de mes parents. Si dans l’enfance l’arrivée des invités pour une fête était perçue avec enthousiasme, à l’adolescence la présence d’étrangers agaçait. Les invités étaient bruyants, ils faisaient des blagues nulles, mais ce n’était pas le pire. Je détestais surtout quand ils essayaient de me faire la morale. J’ai également remarqué que quand il y avait du monde à la maison, je perdais le sentiment d’être chez moi, et même après le départ des invités, il me fallait un certain temps pour récupérer et me détendre.

airkost / Depositphotos

Tout a changé quand je me suis installée dans une résidence universitaire. Dans les chambres des étudiants, il y a souvent du monde. Par exemple, un étudiant senior est tombé amoureux de ma voisine, du coup, il venait tous les jours et parlait sans arrêt. Il était difficile de le virer. Lorsque nous lui disions qu’il serait temps de partir, il s’offensait et accusait tout le monde d’inhospitalité. Mais le lendemain, il revenait.

Bien-sûr, il n’était pas facile au début, de vivre dans de telles conditions. Plus tard, mes amis à moi ont également commencé à venir chez nous. Lorsque mes études ont pris fin et que je suis allée en location, j’ai gardé mes habitudes “communautaires” : j’ai volontiers accueilli des amis à la maison. Pendant un certain temps.

“Je ne reste que quelques jours”

Les visites de longue durée sont un véritable test d’endurance. Même des personnes de la famille peuvent te gâcher la vie s’ils restent plusieurs jours. Sans parler des étrangers.

Le volume des tâches ménagères augmente car il y a plus d’habitants. Je ne peux même pas dire ce qui est pire : quand un invité ne se soucie de rien ou quand il participe au ménage. Dans le premier cas, tu te sens comme un employé d’hôtel et un animateur en une seule personne, tandis que dans le second cas, tu peux faire face à ses tentatives d’établir ses propres règles dans ta maison.

Kireyonok / Depositphotos

Un jour, une ancienne copine de classe m’a demandé de l’accueillir : “Je ne reste que deux ou trois jours”. Mais elle a fini par passer deux semaines chez moi. Elle ne s’embêtait pas avec les tâches ménagères mais se permettait souvent de me lancer des commentaires du genre : “Il y a des grumeaux dans ta purée”.

Je n’ai réussi à la faire sortir que lorsque j’en ai eu tellement marre que j’ai regardé moi-même les annonces et trouvé plusieurs options de logement qu’elle pouvait se permettre. Après cet incident, je me suis rendu compte que les règles de la vie étudiante appartenaient au passé et que je n’étais pas obligée de fournir un abri à qui que ce soit. Au fait, cette fille n’a même pas dit merci et n’est jamais revenue.

Le pire visiteur est celui qui n’a pas été invité

Maintenant, je suis la règle “Si je ne t’ai pas invité, alors ma porte est fermée”. De nos jours, tout le monde a un téléphone portable, du coup si tu as décidé de me rendre visite, pense d’abord à m’appeler pour t’assurer que je suis d’accord. J’ai déjà refusé de recevoir les gens qui “étaient dans le coin et avaient décidé de passer me voir” sous prétexte d’être occupée. Ou bien je leur proposais d’aller boire un verre en ville.

Tout d’abord, toute visite inattendue me surprend. Même si l’appartement est bien rangé et qu’il y a plein de choses à manger et à boire, j’ai l’impression de recevoir un auditeur. Deuxièmement, je me considère occupée, même si je regarde des vidéos sur YouTube, et une telle visite à l’improviste vole mon temps libre.

VadimPP / Depositphotos

Voici ce qui m’est arrivé un jour. J’étais chez moi parce que j’avais de la fièvre quand une voisine est arrivée. J’ai ouvert la porte habillée en peignoir et je lui ai dit que je ne me sentais pas bien. Elle n’a pas fait attention à mon état et a insisté qu’on prenne du café parce qu’elle avait quelque chose d’important à me raconter. Du coup, elle a commencé à me parler de sa vie privée en riant fort.

J’avais hâte qu’elle finisse son café et qu’elle s’en aille pour pouvoir m’allonger. Cependant, après avoir vidé sa tasse, elle s’est dirigée vers mon tiroir avec les produits de beauté. Elle testait mes crèmes et mes parfums en disant : “Oh non, je n’aime pas celui-là” ou bien “Ah, ça sent bon !” J’ai alors oublié toutes les règles d’hospitalité et je la regardais en fronçant les sourcils. En partant, elle m’a lancé : “Tu n’es pas très bavarde aujourd’hui”.

Je n’aime pas les soirées à la maison

bodnarphoto / Depositphotos

En parlant des soirées à la maison, je peux dire que c’est assez embêtant à organiser. Il faut d’abord faire le ménage et cuisiner, puis s’occuper des invités et enfin il faut tout ranger après leur départ. C’est beaucoup plus facile de faire la fête au restaurant, par exemple : ainsi, tout le monde peut se reposer.

Lorsque j’ai emménagé avec mon copain, nous avons décidé d’organiser une fête à la maison à l’occasion de son anniversaire et en même temps de présenter nos amis. À la date fixée, je travaillais de huit à 20 heures, il n’était donc pas question de faire la cuisine. Heureusement qu’à notre époque, on peut faire livrer un tas de plats délicieux, ce que nous avons fait.

Les invités semblaient repartir contents. Cependant, le lendemain, j’ai appris par une amie, que certaines des filles présentes à la soirée avaient dit dans mon dos quelque chose du genre : “Pauvre gars n’a pas de chance avec la copine : on dirait que c’était le dîner d’un mec célibataire”. Je ne pouvais même pas imaginer qu’à notre époque, quelqu’un pouvait juger une femme par ses capacités de faire la cuisine.

Alekuwka / Depositphotos

Une autre fois, l’un des invités a décidé d’ouvrir grand la fenêtre en oubliant qu’il y avait un chat à la maison. Heureusement que j’habite au rez-de-chaussée et que mon chat n’a pas été blessé mais la soirée était gâchée.

Mais les pires sont les invités avec des enfants. En fait, je n’ai rien contre les petits, ce que je ne peux pas dire de leur parents. Certains papas et mamans ne réagissent même pas en voyant leur gamin détruire tout sur son passage. Après la dernière visite d’un petit invité, la liste des pertes comprenait un pot de fleur, mon livre préféré et le système nerveux de mon chat. J’ai à peine sauvé les poupées en porcelaine que je collectionne tandis que la mère du garçon me regardait avec l’air de dire : “Quel âge as-tu pour te soucier des poupées ? Si mon enfant fait une crise de colère, ce sera de ta faute !”

Je ne reçois pas d’invités et je n’en ai pas honte

Gudella / Depositphotos

J’ai minimisé les visites chez moi. Je préfère une promenade dans un parc aux réunions dans mon salon avec un café. Les soirées bruyantes ne sont plus les bienvenues dans mon appartement. Même si dîner au restaurant coûte cher, le temps libéré de la cuisine et du nettoyage en vaut la peine.

J’ai été surprise lorsque j’ai trouvé en ligne des personnes partageant les mêmes idées. Il s’avère que je ne suis pas la seule à ne pas aimer recevoir d’invités. Voici les histoires partagées par les internautes :

  • Ma grand-mère me disait qu’elle avait une invitée qui a fait tomber un bol plein de spaghettis et ils étaient partout sur le sol de la cuisine et même sous le réfrigérateur. Cette dame a simplement regardé ma grand-mère et lui a dit : “Laisse-moi juste passer pour ne pas t’empêcher de nettoyer”. © StaticPrevails / Reddit
  • Des collègues de mon mari ont pris l’habitude de venir chez nous. Nous leur servions du café avec des chocolats, tandis qu’ils n’apportaient jamais rien. Un jour, j’ai proposé à mon mari d’aller chez eux, pour changer. Ils ne nous ont même pas laissés entrer dans la maison en demandant : “Il s’est passé quelque chose ?” Nous étions choqués. Quand ils sont revenus chez nous, j’ai demandé : “Il s’est passé quelque chose ?” et puis j’ai fermé la porte. © Podsluchano / VK
  • Récemment, j’ai invité ma tante veuve pour un dîner. J’espérais l’aider à se changer les idées. Étonnamment, à table, elle plaisantait et riait. J’étais contente d’avoir pu la distraire un peu mais après son départ, j’ai découvert que mon parfum, mes gants en cuir et l’argent dans ma poche avaient disparu. J’étais dégoûtée. © Podsluchano / VK

Aimes-tu recevoir des invités ?

Photo de couverture Podsluchano / VK
Sympa/Gens/Voici pourquoi je ne reçois plus d’invités et je n’ai pas de remords pour cela
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire